Actions

Work Header

Amnésie

Chapter Text

 

Avant même d'ouvrir les yeux, il sait qu'il ne se trouve pas chez lui. Un bip inconnu sonne à intervalles réguliers près de son oreille et une odeur insolite lui chatouille les narines. Il l'a déjà sentie pourtant lors de ses check-ups médicaux réguliers.

Victor ouvre enfin les yeux, le cerveau toujours embrumé. Son regard bleu tente de faire la mise au point autour de lui.
Une chambre d'hôpital russe tout ce qu'il y a de plus classique, quoiqu'un peu plus luxueuse que la majorité, mais toujours sévèrement fonctionnelle. Des tuyaux dépassent de partout, le relient à une perfusion, un moniteur et dieu seul sait quoi encore. La seule touche de couleur vient de la profusion de fleurs autour de son lit.

Un ronflement attire son attention et Victor tourne la tête pour en découvrir l'origine. Là, sur une chaise au confort spartiate, un jeune homme aux cheveux noirs dort, les lunettes de guingois, la bouche ouverte. Son visage est marqué de cernes foncées et ses poings fermés trahissent sa tension.

Victor fronce les sourcils, perdu. Il a déjà vu ce visage avant : le patineur japonais qui porte le même prénom que Yuratchka. Pourquoi se trouve-t-il à son chevet ?

Le dormeur s'agite et se réveille à son tour. Il fixe Victor un instant sans réagir, puis son visage s'illumine soudain et des larmes de soulagement lui viennent aux paupières.

- Victor... souffle-t-il, ému.

Le patineur japonais s'approche, prend sa main, y pose son front et pleure. Victor est de plus en plus interloqué.

- Qu'est-ce qui m'est arrivé ? demande-t-il d'une voix croassante, trop désorienté pour analyser les émotions contradictoires qui le traversent.

Yuri relève son visage baigné de larme.

- Tu ne te souviens de rien ? Tu as fait une mauvaise chute lors d'un quad au programme libre des nationales. Le choc à la tête t'a fait perdre connaissance. Tu es resté ainsi pendant deux jours.

Tout au long de son explication, Yuri garde sa main droite sur la sienne, de la gauche il presse le bouton d'appel. Une infirmière arrive rapidement - efficacité russe - et se précipite pour chercher un médecin lorsqu'elle s'aperçoit que Victor Nikiforov est réveillé. Le docteur ne traîne pas non plus et Yuri lâche alors Victor.

Un mélange de détente et de regret traverse ce dernier lorsque le japonais brise le contact.

Yuri échange quelques phrases en Anglais avec le médecin pendant qu'il examine le patient, puis se lève et leur tourne le dos tandis qu'il se dirige vers la porte.

- Je vais prévenir tout le monde que tu es réveillé. Tout Hasetsu me harcèle de messages depuis deux jours.

- Hasetsu ?

Yuri se fige, le téléphone en main. Victor fixe son dos tendu les sourcils froncés. Il essaye de se souvenir, tout est tellement embrouillé dans son esprit.

Soudain, une illumination :

- Ça y est je me rappelle ! C'est Yuri Katsuki votre nom. Mais qu'est-ce que vous faites en Russie ?

Yuri pivote pour lui faire face. Une expression choquée lui agrandit les yeux et il est devenu si pâle que ses cernes ressortent plus encore. Sa main serrée sur son téléphone tremble.

- Quel est ton dernier souvenir Victor ?

Le champion russe réfléchit - difficile tant il se sent désorienté et son crâne pulse d'une lancinante douleur. Le médecin et Yuri le fixent intensément.

Après quelques instants, Victor déclare enfin :

- La conférence de presse après la finale du Grand Prix à Sotchi.

Autrement dit : un blanc de deux ans dans ses souvenirs.