Actions

Work Header

Âmes perdues

Chapter Text

Son téléphone portable vibra. Heath le prit et observa un court instant le nom qui s’était affiché sur l’écran. C’était encore lui. Un court soupir traversa les lèvres du brun qui le rangea dans le sac en bandoulière qu’il avait posé sur le siège à côté du sien. Heath reporta ensuite son attention sur le paysage. Le soleil se levait à l’horizon. Le spectacle était magnifique et il aurait pu le trouver romantique s’il n’avait pas le cœur brisé. Un nouveau soupir traversa ses lèvres. Il ne devait plus penser à lui. Yutaka lui avait fait bien trop de mal et s’il prenait la peine de quitter Tokyo, s’il mettait autant de distance entre eux, ce n’était pas pour ensuite penser à lui ou encore répondre à ses appels. Heath avait le cœur brisé mais il était également en colère. Ce n’était pas la première fois qu’ils se disputaient mais ça avait été la fois de trop. Yutaka n’avait jamais voulu le prendre au sérieux lorsqu’il l’avait mainte fois menacé de partir et Heath l’avait finalement fait. D’ailleurs, il n’avait pas fait les choses à moitié. Non seulement il avait quitté leur appartement mais il avait également sauté dans le premier train après avoir au préalable confié à son avocat et ami Imai, le soin de régler les détails. Et Heath n’avait pas seulement l’intention de rompre avec Yutaka, il comptait vendre ses parts de la société qu’ils avaient montée ensemble et puis il y avait également leur appartement… Mais Imai s’occuperait de tout. Heath lui faisait confiance et comptait sur lui pour l’aider à ne plus rien avoir à faire avec ce type.

Son téléphone continua de vibrer. Heath pouvait le sentir chaque fois qu’il posait la main sur son sac. Yutaka était du genre têtu mais Heath n’avait plus la patience d’écouter ses salades. Dix ans qu’il lui sortait le même baratin mais cette fois-ci c’était fini pour de bon. Heath songea à éteindre son téléphone mais il avait peur de manquer un appel de Toshiya. De temps en temps, il vérifiait quand même la liste de ses appels manqués mais ils étaient tous de Yutaka, donc sans intérêt, du moins c’était ce qu’il se répétait sans vraiment y croire. Après tout, il l’aimait encore même s’il était furieux contre lui et qu’il avait décidé de rompre. Non entre Yutaka et lui, plus rien ne serait possible. C’était devenu trop compliqué et il souffrait trop à cause de ce salopard. Et il n’y avait pas d’autre mot pour le qualifier. C’était aussi pour ça qu’Heath prenait ses distances. Il savait qu’en restant à la capitale, il risquait de retomber dans les filets de ce séducteur et il ne voulait plus de cette vie. Après dix ans avec cet homme, il estimait mériter mieux et voulait simplement tourner la page même s’il savait que ça ne serait pas facile.

 

Le train arriva en gare sur les coups de 9h. Heath n’avait pratiquement pas fermé l’œil de la nuit et il était un peu fatigué lorsqu’il descendit sur le quai avec son sac en bandoulière et sa valise. Avant même qu’il n’ait le temps de balayer les alentours du regard, une voix s’écria :

- Oncle Heath !

Heath se retourna et reconnut Toshiya qui avançait rapidement vers lui tout en ouvrant les bras pour le serrer dans ses bras. Heath répondit à l’étreinte de son neveu avant de reporter son attention sur le timide jeune homme qui se tenait derrière lui.

- Je te présente Shinya, mon ami, déclara Toshiya.

- Enchanté Shinya, Toshiya m’a beaucoup parlé de toi et je suis content d’enfin faire ta connaissance.

- Moi aussi, répondit un peu timidement le blond. Toshiya n’arrête pas de parler de vous et j’avais hâte de vous rencontrer.

- Tu peux me tutoyer tu sais.

Shinya acquiesça timidement et Heath le trouva adorable. Il semblait fait pour Toshiya et l’espace d’un instant Heath put oublier sa peine.

- J’espère que je ne vous dérange pas trop, reprit Heath alors que Toshiya prenait sa valise.

- Tu plaisantes ! S’exclama son neveu. Depuis le temps que j’attends que tu viennes nous rendre visite ! Et j’espère que tu resteras un bout de temps chez nous.

- Vous verrez… enfin je veux dire, tu verras la maison est très grande, ajouta Shinya.

- En tout cas, ça va te changer de Tokyo ! S’exclama Toshiya alors qu’ils arrivaient à la voiture.

Heath se contenta d’esquisser un léger sourire alors qu’il montait à l’arrière de l’auto. Toshiya rangea la valise dans le coffre puis s’installa sur le siège passager, laissant le soin à sa tendre moitié de les conduire jusqu’à la maison. La bonne humeur de Toshiya chassa pour un temps la mélancolie de Heath. Ce dernier ne regrettait pas d’avoir quitté Tokyo pour rejoindre ce petit village de pêcheur situé au milieu de nulle part. Ici, ils étaient loin de tout. Ici la vie semblait différente. Ici Yutaka ne lui ferait pas de mal.

 

Shinya gara la voiture dans l’allée en terre, devant une grande maison à étage de style européen. La battisse semblait ancienne mais Toshiya avait su habillement la retaper. Shinya et lui l’avaient entièrement rénové pour en faire une maison d’hôte. Pendant l’été, l’établissement marchait à plein régime et le couple ne savait parfois pas où donner de la tête. Le petit village n’était pourtant pas une destination très touristique mais le couple avait su vanter les charmes de leurs chambres et de la région grâce à leur site internet. Le bouche à oreille marchant également très bien, ils gagnaient de quoi vivre sans avoir à s’inquiéter pour l’avenir. Et puis Toshiya avait également une boutique en ligne. Il y vendait ses créations qui allaient des bijoux fantaisies aux vêtements et autres accessoires. C’était Heath qui s’était personnellement occupé de la création de leurs pages internet. C’était son métier même s’il songeait sérieusement à en changer. En effet, il voulait effacer de sa vie tout ce qui pouvait lui rappeler de près ou de loin Yutaka et venir ici n’était qu’une première étape dans ce long processus.

Alors que Toshiya montait sa valise à l’étage, Shinya l’entraina jusqu’à la salle à manger et alors que Heath s’installait à table, le blond disparut dans la cuisine quelques minutes avant de revenir avec un plateau bien garnie.

- Je ne pourrais jamais manger tout ça ! S’exclama Heath.

- Ne t’en fais pas pour ça, Toshiya a un appétit d’ogre et il finira. Prends des forces, le voyage a dû être éprouvant.

- Et pas que le voyage, répondit Heath en esquissant un triste sourire.

Shinya acquiesça avant de tirer une chaise et de s’installer en face de lui avec une tasse de thé.

- On vient de se rencontrer, commença timidement le blond. Mais Toshiya m’a tellement parlé de toi et tu as tellement fait pour nous avec ces pages web… Si tu as besoin de parler avec quelqu’un, n’hésite pas.

- Merci Shinya, répondit le plus vieux en lui adressant un sourire amical. C’est encore trop douloureux mais je le ferais.

Le plus jeune acquiesça avant de porter sa tasse à ses lèvres. Toshiya arriva à cet instant avec un mug de café et s’installa à table. Il avait déjà faim et Shinya se contenta de lever les yeux aux plafonds. Toshiya avait un appétit d’ogre depuis qu’il avait commencé la musculation, d’un autre côté le blond devait avouer que le nouveau physique de son amant lui plaisait beaucoup.

- J’imagine que tu vas te reposer aujourd’hui ? Demanda Toshiya tout en avalant une tranche de jambon.

- J’avoue que je suis exténué, répondit Heath. Je crois bien que ce ne sont pas des poches que j’ai sous les yeux mais des valises !

- Alors repose-toi bien car j’ai vu le programme qu’il t’a préparé, rétorqua Shinya.

- Dois-je avoir peur ? S’inquiéta Heath.

- Mon dieu… si tu savais, répondit le blond sur le ton de la confidence.

- Peut-être qu’il n’est pas trop tard pour repartir ? rétorqua Heath en retenant un petit rire.

- Il n’y aura pas d’autre train avant demain soir, précisa Shinya.

- Non mais vous savez que je vous entends ? Intervint Toshiya.

Heath et Shinya éclatèrent de rire alors que Toshiya boudait pour la forme. Il était d’ailleurs content de voir son oncle plus détendu. Il savait qu’il avait vécu des moments douloureux à Tokyo et l’entendre rire le soulageait un peu. Peut-être qu’ici avec eux, Heath arriverait à oublier Yutaka et à tourner la page. Toshiya ne pouvait que l’espérer.

 

Dès qu’il eut terminé de manger, Heath voulut aider Shinya à débarrasser mais le blond le lui interdit et lui conseilla d’aller plutôt se reposer mais de surtout faire comme chez lui. Heath acquiesça et suivit Toshiya qui le guida dans la maison jusqu’à sa chambre au premier étage. Son neveu avait posé sa valise près du lit. La chambre était quant à elle très belle et Heath s’y sentait déjà comme chez lui. Il s’approcha de la fenêtre, l’ouvrit et y passa la tête pour observer le paysage.

- Merci Toshiya, dit-il en se retournant vers son neveu qui était appuyé contre le chambranle.

- C’est normal. Après tout ce que tu as fait pour moi...

Heath marcha vers lui et le serra dans ses bras. C’était lui qui s’était occupé de Toshiya lorsque ses parents étaient morts dans un accident de voiture. Toshiya était le fils de sa sœur aînée, sa seule famille. Heath n’avait que vingt-trois ans lorsque son neveu était venu vivre chez lui. Toshiya en avait huit à l’époque. Plus qu’un oncle, Heath avait été une sorte de père de substitution pour lui et lorsqu’il l’avait appelé pour lui demander s’il pouvait passer quelques jours chez lui, Toshiya s’était senti tellement heureux ! Bien qu’il aurait aimé que la visite de son oncle se fasse dans d’autres circonstances.

- Ce salopard a quand même de la chance d’être à Tokyo, sinon je crois que je l’aurais tué, grommela Toshiya.

Heath resserra son étreinte sur lui tout en souriant légèrement. Toshiya avait bien grandi et n’était plus cet enfant pleurnicheur qui était venu vivre chez lui à la mort de ses parents. Il était un homme à présent et lorsque Heath le regardait, il ressentait une certaine fierté. Toshiya était sans doute la meilleure chose qui lui soit arrivé dans sa vie.

- Ne pense plus à ça, répondit Heath en se détachant de lui. Pense plutôt à tout ce que tu dois me montrer ici.

Un large sourire fendit le visage du plus jeune qui souhaita un bon repos à son oncle avant de rejoindre son amant au rez-de-chaussée. Heath écouta les pas de Toshiya dans l’escalier avant de refermer la porte de sa chambre. Il était fatigué et avait besoin de repos.

 

Heath dormit toute la journée d’un sommeil sans rêve et lorsqu’il ouvrit les yeux, il faisait nuit dehors. Le brun s’étira et se leva pour s’habiller. En quittant sa chambre, il tendit l’oreille mais n’entendit aucun bruit. Tout était sombre. Toshiya et Shinya devaient sans doute dormir. Heath trouva un mot collé sur la porte de sa chambre. C’était Shinya qui lui disait de faire comme chez lui et de ne pas hésiter à se servir s’il avait faim. Un sourire se dessina sur les lèvres du brun. Shinya était un amour. Toshiya n’aurait pu trouver meilleur compagnon.

 

Sans faire de bruit, Heath descendit au rez-de-chaussée. Il avait soif et se dirigea un peu à l’aveugle jusqu’à la cuisine pour y boire deux verres d’eau. Après avoir dormi toute la journée, Heath n’avait plus sommeil. Il n’était pas loin de minuit et le brun ressentait le besoin de prendre l’air. Il dénicha un bloc note ainsi qu’un stylo dans un tiroir de la cuisine et écrivit un mot à l’attention de Toshiya et Shinya. Après tout, il n’avait pas envie de les inquiéter si l’un d’eux se levait en pleine nuit et ne le trouvait nulle part.

 

Heath enfila une veste ainsi que ses bottes, rangea son téléphone portable dans une poche de son pantalon en cuir et sortit dans le jardin. Il n’avait pas l’intention d’aller bien loin. Il ne connaissait pas les lieux et avait trop peur de se perdre. Dehors, la lune était pleine et Heath la contempla un instant avant de marcher vers un banc en pierre qu’il avait repéré depuis la fenêtre de sa chambre ce matin. Le brun s’y assit et écouta les bruits de la nuit. Ils n’avaient rien à voir avec ceux de la capitale. Ici pas de bruit de voiture ou de passant rentrant d’une soirée un peu trop arrosée. Ici, il n’y avait que les bruits de la nature. C’était reposant et Heath sentait qu’il pourrait s’y faire. Après tout, c’était ici que vivait Toshiya et maintenant qu’il n’était plus avec Yutaka, plus rien ne le retenait à la capitale, pas même son entreprise puisqu’il avait l’intention de revendre ses parts.

Son téléphone vibra et Heath ferma presque douloureusement les yeux. Il n’avait pas besoin de le sortir pour savoir que c’était encore lui. Pourquoi ne voulait-il pas comprendre que tout était fini ? Jamais il ne reviendrait avec lui, jamais… Mais Yutaka était un homme obstiné et Heath savait qu’il continuerait de l’appeler tant qu’il ne décrocherait pas. Heath savait que s’il voulait la paix, il devait lui répondre même s’il n’en avait pas envie. Après avoir longtemps hésité, Heath sortit son téléphone portable et décrocha :

- Qu’est-ce que tu veux ?

- Merci d’avoir enfin décroché. Heath j’étais mort d’inquiétude !

- Vraiment ? Répondit-il d’un ton ironique.

- Heath s’il te plait revient à la maison, il faut qu’on discute calmement.

- Mais on s’est déjà tout dit et puis il n’y a plus de maison qui tienne. Imai ne t’a pas appelé ?

Yukata ne répondit pas immédiatement et ce blanc agaça un peu Heath.

- Si, répondit enfin Yukata. Il m’a dit que tu voulais tout vendre et que bien sûr j’étais prioritaire pour les parts de l’entreprise.

- Et bien voilà.

- Heath, ça ne peut pas se finir comme ça. Pas après toutes ces années !

- Et bien tu aurais dû y penser plus tôt.

- Heath…

- Ne m’appelle plus U-Ta !

Heath raccrocha furieusement et éteignit son téléphone portable afin d’être certain de ne plus être tenté de lui répondre. Il le rangea ensuite dans la poche de son pantalon, se leva et fit quelques pas dans le jardin. Parler avec Yutaka lui avait fait bien plus de mal qu’il ne l’aurait cru. D’ailleurs, il était content de ne plus être à Tokyo, il était ainsi sûr de ne pas faire de bêtise. Amoureux comme il l’était, il serait bien capable de gober une fois de plus ses salades et de retomber dans ses bras.

Sans s’en rendre compte, Heath s’éloigna de la maison et arriva jusqu’à une vieille clôture couverte de ronce. Le brun la regarda sans vraiment la voir, ses pensées étant trop occupées par ce salopard qui avait piétiné son cœur et qui l’avait une fois de plus trahi. Et ce n’était pas la première fois que Yutaka commettait un impair. Toute leur histoire n’avait été faite que de ça. Heath lui avait toujours pardonné ses écarts de conduite mais cette fois-ci ça avait été la goute d’eau qui avait fait déborder le vase. Il n’en pouvait plus du comportement de Yutaka et avait besoin de s’éloigner de lui. Il avait besoin de tourner la page et peut-être pourrait-il refaire sa vie ici ?

Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Heath lorsqu’il pensa à Toshiya. Il tourna d’ailleurs la tête vers la maison de son neveu. Toshiya était tombé sur quelqu’un de bien. Alors peut-être que lui aussi aurait la chance de rencontrer un homme aussi gentil que Shinya ? Peut-être mais pas tout de suite. Heath se sentait incapable d’en aimer un autre. Son cœur était en miette et il devait d’abord s’enlever Yutaka de la tête.

Un soupir traversa ses lèvres et alors s’apprêtait à regagner la maison quelque chose attira son attention. Heath se retourna vers la barrière et scruta l’obscurité tout en tendant l’oreille. Il avait l’impression d’entendre de la musique, comme si quelqu’un jouait du violon en pleine nuit. Le son était lointain et résonnait un peu en échos et Heath eu du mal à savoir de quelle direction il venait mais pour ce qu’il pouvait en entendre, c’était très beau. Non le mot était trop faible. C’était tout simplement magnifique mais c’était également très triste. L’air joué ressemblait à une longue plainte qui lui donna des frissons. Heath l’écouta sans bouger et ferma même les yeux pour mieux l’entendre. Cette mélodie était triste et en même temps elle lui faisait du bien, comme si elle avait le pouvoir s’apaiser son cœur meurtrie.

Le brun s’assit lentement dans l’herbe et l’écouta tout en se demandant qui pouvait bien être ce mystérieux violoniste tourmenté. Et il fallait l’être pour jouer un air si triste à cette heure de la nuit. Triste, envoutant et en même temps tellement apaisant. Heath l’écouta jusqu’à l’aube et ne se leva que lorsque la musique disparut en même temps que la nuit. Le brun se sentait beaucoup mieux et c’est d’un pas léger qu’il regagna la maison de son neveu. Toshiya et Shinya dormaient encore. Heath récupéra le mot qu’il leur avait laissé puis remonta se coucher. Un léger sourire était dessiné sur ses lèvres et ce n’était plus à Yutaka qu’il pensait mais à ce mystérieux musicien qui avait soulagé son cœur sans même le savoir.