Actions

Work Header

Le plus mauvais plan qui soit

Chapter Text

"...... j'veux me battre, j'en ai marre..."

Si elle casse pas la gueule à quelqu'un tous les jours, Noi a tendance à devenir vite insupportable. Alors après trois jours de chômage technique, Shin sait qu'elle va bientôt exploser.

"Que veux-tu ? Y a rien à faire, y a rien à faire...", dit Shin en étendant ses jambes avant de replonger le nez dans son journal. "La semaine prochaine y a la nuit des morts-vivants à Hole, si tu veux on ira casser du zombie.
- Mais c'est maintenant que je veux de l'action !", s'écrie Noi avant de se fourrer du chocolat en bouche.
"Va t'entraîner si tu t'emmerdes.
- Oui mais non, je veux affronter des vrais ennemis qui en jettent.
- ... même quand on a du boulot, on affronte surtout des nullos, hein...", commente Shin.
"... c'est vrai, ça... En pourrait pas avoir des ennemis un peu plus coriaces, quand même ?
- Si tu voulais juste affronter les mecs les plus forts, t'aurais mieux fait de pas bosser pour En.", explique Shin. (Après tout, ça lui paraît évident qu'il vaut mieux être dans le groupe des losers quand on veut affronter des gens meilleurs que soi.)
"Comment ça ?
- Ben si à la place d'être sa cousine, t'étais son ennemie jurée, tu pourrais l'affronter. Ca doit être un adversaire valable.
- En ? Bof, non, c'est pas le type de bataille qui me fait rêver.", dit Noi en se recoupant un bout de chocolat.
"Ben moi je serais ton ennemi, alors."

Sur cette phrase, Noi reste immobile une seconde, avant qu'un grand sourire ne vienne s'afficher sur son visage.

" ... putain, comme ce serait cool.
- ...... merci ?", dit Shin en levant un sourcil.
"Nan, mais je veux dire : comme on serait trop de bons ennemis...
- ... tu penses ?", demande-t-il car c'est quelque chose qu'il ne s'est jamais vraiment imaginé.
"Certaine.
- Mouais, peut-être.", commente-t-il.

Après tout, Noi est plutôt forte, et increvable, ce serait un joli challenge. Enfin bon, un temps, quoi, il ne doute pas de sa capacité à la battre.

"Mais c'est moi qui gagnerais.", précise-t-il.
"Tut tut tut, sûrement pas.", corrige-t-elle, et Shin relève le nez de son journal, cherche le regard de Noi.
"On parie ?
-... et comment on vérifie ça ?
- Chais pas, on va se later la gueule ?
- Nan, mais ça vérifie rien, ça. Si on était ennemis, j'irais franco avec vous.
- Ben tu peux aussi sans, hein.
- J'veux pas vous tuer par inadvertance.
- ... tu causes, tu causes, mais t'as juste peur de perdre, hein."

Noi semble réfléchir une seconde.
Shin la connait par coeur : elle va finir par donner la façon la plus invraisembable qui soit de mener à bien ce pari.

"J'ai une super idée.", finit-elle par dire, et il sait déjà qu'il a vu juste.
"... ah ?
- En est encore absent quoi, 15 jours ?
- A peu près, ouais.
- Voilà ce que je propose : on se trouve une fumée style amnésie qui nous fait croire qu'on est des ennemis jurés. On aura quinze jours pour voir qui gagnerait."

C'est clair que c'est tellement plus simple que d'aller dans une salle d'entraînement et de se taper dessus directement.

"Si on se bute l'un l'autre, ce sera pas top quand même.", précise Shin.
"J'suis pas vraiment butable, hein...
- ... on sait jamais.
- Bon, ajout au scénario : vous bossez toujours pour En, mais pas moi. Comme j'suis sa cousine il vous a interdit de me buter même si j'suis son ennemie. Vous respectez bien les instructions comme ça en général, donc je me fais pas trop de souci.
- ... mouais. Et dans l'autre sens ?
- ...... si ça arrive, y a toujours Kikurage ?
- Super...", répond Shin, mais il referme son journal et continue de parler. "Non, mais t'adores te battre, hein ? Et je serais ton seul adversaire valable. Suffit qu'on te convainques que tu dois pas me buter pour pouvoir me réaffronter. Genre en fait t'es l'ennemie d'En, mais juste pour qu'on puisse se mettre dessus à intervalles réguliers."

Sincèrement, Shin n'a aucune idée de pourquoi il l'encourage dans des délires pareils.
Peut-être qu'en fait il s'emmerde lui aussi.

"....... pourquoi je fais pas ça dans la vie ?", finit par demander Noi. "Ca me paraît vachement plus cool comme plan de carrière.
- Ouais, ben essaie déjà quinze jours avant de vouloir changer de boulot et de transformer ton partenaire en ennemi juré.
- Nan, mais c'est pas contre vous, hein.
- Heureusement que je te connais bien, parce que sinon je le prendrais mal.
- Faut pas dire ça comme ça. Un ennemi juré c'est super bien aussi.
- ... ou c'est juste toi qu'es dingue.
- Bon, alors, on le fait ?
- C'est n'importe quoi mais bon, comme ça au moins t'admettras qui est le plus balaise.
- Et on arrêtera de s'emmerder comme des rats morts.
- ...... putain, m'en parle pas.", conclut-il en foutant le journal à la poubelle.

 


 

Quand Shin voit débarquer Noi accompagnée, il se doute qu'elle a trouvé /la/ fumée qui leur permettra d'accomplir leur pari. La mage qui accompagne Noi est plutôt grande pour une fille (elle arrive à peu près la poitrine de Noi, donc), et a un masque en forme de livre assez perturbant.

"Sempai, voici Machiko, elle peut faire pile ce qu'on veut à deux/trois choses près.
- T'arrives toujours à trouver les fumées les plus improbables, hein ? Bon, alors, c'est quoi le plan ?
- J'ai pas de souci pour faire croire à quelqu'un qu'il est quelqu'un d'autre, par contre, le coup de transformer des partenaires en ennemis jurés, ça me paraît chaud.", explique Machiko.
"Comment ça ?", demande Shin.
"Ben en fait, si par exemple on veut faire croire à Noi-chan qu'elle n'a jamais bossé pour En et qu'elle est son ennemie, il faut que ma magie reconstruise des souvenirs à partir de ce qu'elle connaît. Comme leur relation est pas des plus cordiales, ça ne pose pas de souci...
- Jusque là, je suis.
- Par contre, reconstruire des souvenirs mauvais entre vous deux, ça me paraît plus dur, parce que de ce que Noi-chan m'a expliqué, vous êtes quand même plutôt potes. Si y a pas assez de faux souvenirs, ou qu'ils sont pas assez convaincants, l'illusion tiendra jamais.
- Ouais, donc en fait, ça peut pas marcher, quoi.", conclut Shin.
"Sempai, écoutez jusqu'au bout.
- Ce que je peux faire, et qui sera le plus simple, c'est vous effacer tous les deux de la mémoire l'un de l'autre. Au moins, de ce point de vue-là, ce sera clair, net et sans embrouille. Je reconstruis une identité en tant que nettoyeur pour En qui bosse seul pour Shin, et pour Noi-chan un truc un peu plus compliqué où elle a jamais bossé pour En. Ensuite, pour faire de vous deux des ennemis, j'aurais dit : suffit de donner une raison à Noi-chan d'attaquer la résidence ou un truc du style.
- Oui, mais non, dans ce cas-là, je risquerais de buter des gens pour rien.", reprend Noi. "A la limite, je bute Shin par erreur, ce serait con mais on l'aurait un peu cherché...
- ... surtout fais comme si j'étais pas là, hein...", commente Shin.
"Non, mais c'est hypothétique, sempai... enfin bon, voilà, ce serait pas grave, mais si je bute des larbins qui ont rien fait, quand même, ce serait triste.
- J'suis ravi de voir la valeur de mon existence à tes yeux.
- Nan mais c'est pas ça que j'ai dit.", soupire Noi. "Je dis qu'il faut que je sache que j'y vais pas pour buter du monde, mais pour me battre avec vous. Et pas pour vous buter non plus, d'ailleurs. C'est pas le but.
- Ben ça, Noi-chan, je pense que le plus simple c'est de bien goupiller vos nouvelles identités et ensuite de vous faire croire que vous vous êtes oubliés l'un l'autre pour raison X ou Y.
- Moui, pourquoi pas...", commente Noi, mais elle a pas l'air certaine de la fin.
"Si le background est cohérent, je pense qu'on aura pas de souci pour y croire.", dit Shin. "Par contre, j'imagine qu'il faudra mettre d'autres gens dans le coup..."