Actions

Work Header

Game of Gods II - Héritage

Chapter Text

Alia et son groupe courraient de façon effrénée au travers une forêt dont l’orée débouche droit sur la capitale de la Grèce. Elle sentit son cœur se contracter dans sa poitrine lorsqu’elle ressentit le cosmos de sa mère disparaitre en même temps que celui du Berserkeur.
La Saint de la Croix du Sud aurait voulu s’arrêter sur place pour hurler, pour crier sa douleur et son désespoir suite à la disparition brutale de la Gold Saint du Scorpion. Cependant, elle ne pouvait que souffrir en silence.

Ils ne pouvaient cesser de courir, parce que derrière eux rampait cette insidieuse brume de l’autre jour qui tentait les prendre au piège dans son étreinte glaciale. Aucun d’entre eux ne pouvait se permettre de finir ainsi, pas après le sacrifice de Sonia qui leur a permis de fuir. Cependant, cette brume ne se contentait pas que de les poursuivre, elle leur fonçait aussi droit dessus de pleins fronts, ils étaient à présent pris au piège, tous autant qu’ils sont. Cette dernière les encerclait et refermait son étreinte encore et toujours un peu plus à chaque instant.

— On est piégé ! s’écria Arne avec frustration.

— Ça ne va pas recommencer ! fulmina Komachi qui n’était plus d’humeur à ce genre de petit jeu vicieux.

La Saint de la Grue rabattit ses bras vers le sol, paume de la main dirigée vers ce dernier en amplifiant son cosmos. Prestement, une série de pitons rocheux au sommet aplati surgirent du sol. Alia et Delphes furent les premières à sauter de python en python et atterrirent de l’autre côté du nuage de brume, Alec et Yuma leur emboitèrent le pas suivit de très près de Methis et Terra. Arne et Komachi fermèrent la marche après cette assurée qu’ils avaient tous bien traversée sains et saufs, cependant, au moment où elles s’apprêtèrent à atterrir sur l’avant-dernier piton. Celui-ci vola en éclat et elles chutèrent droit dans la brume.

— Elles sont tombées dans la brume ! Nous devons les aider !

— Il est trop tard pour elles, nous devons fuir !

Les Saints se résignèrent assez vite à ne pas leur porter secours au risque d’être aussi pris au piège et poursuivirent leur route avec la Pallasite et l’Animæ. Dans le même temps, la Saint du Lièvre et la Saint de la Grue cessèrent de se mouvoir sans même avoir pu se débattre. L’emprise de la glace s’était rapidement étendue à l’intégralité de leur corps, magnifiant ainsi Arne et Komachi dans une étreinte glaciale éternelle.

La glace engendrée par la brume avait comme endormie également la forêt, plus aucun bruit ne s’y faisait entendre, plus aucun oiseau ne chantait dans les environs. Le seul bruit rompant cet angoissant silence autour des deux Saints réduits à l’état de statue de glace était celui d’une personne marchand sans se presser dans la broussaille recouvrant le sol de la forêt. Au cœur de la brume se dessina la silhouette de cette femme à la chevelure noire ayant déjà semé le trouble et le désordre à la Palestre et qui tua de sang-froid une apprentie Saint pour l’exemple en brisant son corps en d’innombrables éclats de cristal.

— La glace est capable de magnifier n’importe quelle personne, sauf que…

Elle approcha la paume de sa main du corps de Komachi et fit jaillir une salve de cosmos. La Saint de la Grue se para d’un merveilleux éclat qui semblait émaner d’elle-même et l’instant d’après son corps et explosa comme du vers qui retomba anarchiquement sans un bruit dans la verdure recouvrant le sol.

— Il existe une chose que je ne tolère pas, c’est que l’ont osé contrecarrer mes projets.

Elle porta ensuite son regard sur la Saint du Lièvre dont le corps luisait à la faible lueur des lieux. Elle n’avait pas l’intention de la briser, et pour ainsi dire s’en désintéressa très vite. Son véritable objectif fuyait vers Athènes, mais elle comptait intercepter bien avant qu’importe l’avance qu’il puisse bien avoir, cela n’était point un problème pour elle.

— Il n’existe aucune excitation meilleure que celle d’un chasseur chassant sa proie

Elle ajouta ensuite l’acte à la parole en se mettant en position de course et se déplaçait à présent tel un prédateur une vitesse ahurissante. Inspirer la peur de la mort prochaine à celui où celle qu’elle traque lui procurait toujours une joie immense proche de la jouissance. En très peu de temps, le groupe de fuyard apparut dans son champ de vision par-delà la ligne d’horizon. À chaque foulée, elle s’en rapprochait toujours encore et un peu plus d’eux. Lorsqu’elle fut à bonne distance, elle bondit tel un tigre et fit jaillir les griffes de sa cuirasse pour écorcher vifs Terra qu’elle avait designer comme sa première victime.

Un impondérable se produisit toutefois au plus mauvais moment, une bourrasque de vent se leva et la refoula en arrière sans ménagement. À peine avait-t-elle posé pied-à-terre qu’elle dû effectuer un salto en arrière pour esquiver un trident exclusivement composé d’or qui s’écrasa avec violence sur son précédent emplacement.

— Qui ! Qui a osé !? S’exclama-t-elle haut et fort à l’encontre du responsable.

— Tu ne t’approcheras pas de ces enfants et encore moins de ma fille Berserkeurs !

— J’ignore comment tu es parvenu à franchir le blocus Gold Saint¸ mais cela mérite le respect.

— Garde tes compliments pour toi Berserkeurs, je n’ai que faire des considérations des personnes de ton espèce.

— Maman ! Prends garde ! Il s’agit de la femme qui a attaqué la Palestre l’autre jour !

— Effectivement et pour votre information, sachez que vous êtes face à Harmonie du Byakko, une des quatre Shi Tenno du Seigneur Arès dont je suis la fille.

— Delphes, écoute-moi attentivement, s’exprima Integra en saisissant quelque chose dans sa poche en gardant son attention rivée sur la Berserkeur. Tu vas prendre mon portefeuille et retirer autant d’argent que tu peux au premier distributeur que tu trouves et vous quittez immédiatement le pays après ! conclut la Gold Saint des Gémeaux en jetant son portefeuille en arrière par-dessus son épaule qui sera réceptionnée par sa fille.

— Mais toi… que comptes-tu faire ?

— Je compte bien affronter ce Berserkeur afin d’assurer votre fuite. Sans mon intervention, elle vous aurait frappé dans le dos.

— Non ! Non ! Je refuse de partir !

— Delphes, sache que ton grand-père, ton père et moi-même ainsi que ta tante avons été un jour ou l’autre confrontés à cette situation. Nous ne voulions pas que ça se passe ainsi, mais nous avons été braves et avons accepté le destin tel qu’il se présentait à nous. Aujourd’hui c’est à ton tour d’accepter cet état de fait sur tes épaules sans broncher.

— Très bien…, je comprends mère, répondit Delphes d’un ton résigné.

— C’est bon ? C’est fini ces jérémiades ?

— Ne t’inquiète pas Harmonie, je compte bien t’affronter. Lui répondit-elle. J’espère bien ne plus voir aucun d’entre vous quand je me retournerai, c’est compris !? Fit comprendre Integra avec autorité à l’adresse des Saints, de la Pallasite et de l’Animæ.

La Gold Saint des Gémeaux prit appui contre le sol et fondit sur la Berserkeur du Byakko, celle-ci intercepta le premier coup, de ce qui n’était que la prémisse d’un déluge. Les coups de poing comme de pied fusèrent de toute part à une vitesse prodigieuse, accompagnée par les coups de genoux et de coude.

Les Saints ainsi que la Pallasite et l’Animæ pour leur part avaient pris la fuite dès le premier échange de coup. À présent, Harmonie faisait face en tête à tête avec Integra qui combattait à présent non seulement en tant que Gold Saint de la déesse Athéna, mais également en tant que mère. Elle ne laisserait en aucun cas la Berserkeur du Byakko toucher un serait-ce a un cheveu de sa fille ou ceux de ses compagnons d’infortune.

— Que penses-tu pouvez réaliser face à moi !? Je suis une déesse comparée à toi pauvre mortel !

— Tu ne sais pas de quelle lignée je suis la descendante !

— Je n’ai rien à craindre d’une ennemie issus d’une lignée de mortel !

— « Fortunate Storm » !

La Gold Saint des Gémeaux fit converger le vent vers le creux de ses mains. Integra rabattit ses bras en avant et engendra de redoutables et dangereuses bourrasques qui soufflèrent tous sur leur chemin et déracinèrent plus d’un arbre. Harmonie se retrouva dans une fâcheuse situation, mais il lui faudrait plus que ça par là mettre en position de faiblesse. La Berserkeur rebondit d’arbre en arbre à une vitesse accrue et atteignit la Gold Saint des Gémeaux en plein visage avec son pied.

Integra chuta au sol, mais saisit l’occasion pour réaliser un jeu de jambes circulaire qui faucha celle d’Harmonie, faisant chuter cette dernière également à la renverse. L’une comme l’autre s’étala de tout leur long contre la surface du sol, mais se releva néanmoins à la hâte sans trainer et prit leurs distances avant de se foncer mutuellement dessus. Leurs doigts s’entremêlèrent chacune dans la main de l’autre, donnant naissance à une intense confrontation.

Tant la Gold Saint des Gémeaux que la Berserkeur du Byakko se toisaient droit dans le blanc des yeux en serrant les dents. Aucune des deux n’escompte plier face à l’autre alors que le clash de leurs deux cosmos se percutant de front s’en ressent dans tous les alentours. Cela avait engendré un imposant cratère autour d’elles et la nature avait été balayée par le souffle cosmique né de cette intense rencontre physique.

Au terme de celle-ci leurs deux puissances s’annihilèrent mutuellement, repoussant les deux opposantes de part et d’autre dans une direction opposée. La Gold Saint des Gémeaux finis une fois de plus dos contre terre, tandis que la Berserkeur du Byakko se rattrapa parfaitement et bondit tel le prédateur qu’elle représente sur son opposante. Cependant, Integra se fit rouler en arrière sur le dos dépliant ses jambes avec force et encastra ses pieds dans l’abdomen d’Harmonie qui fut éjectée en arrière.

Elle profita ensuite de ce court laps pour contrattaquer. D’un puissant coup de talons, Integra se propulsa dans la direction du trident d’or qu’elle saisit avec force et bondit ensuite sur la position d’Harmonie pour le lui enfoncer dans la gorge. Cependant, la Berserkeur saisit l’arme juste à la base, derrière les dents du trident, de justesse et renvoyait un sourire narquois à la Gold Saint des Gémeaux. D’un simple geste du poignet, elle brisa le trident qui retomba en mille éclats au sol, ne laissant plus qu’un manche inoffensive dans les mains d’Integra dont le visage exprimait sa consternation à sa place.

— Incroyable… elle est parvenue à briser le trident de l’armure de la balance.

— Vos Gold Cloth ont bien la réputation d’être invincible, mais quand le zéro absolu est atteint, elles se brisent comme du verre.

— Tu peux atteindre la température de moins deux cent septante-trois degrés Celsius !?

— Pfff… je peux descendre jusqu’à une température équivalente quatre fois le zéro absolu ! !

Integra grinça des dents face à cette révélation qui jouait contre elle. L’adversaire qui se tenait devant elle pouvait atteindre le double de la température atteint par Pavlin dans certaines conditions. Quelque part, elle était rassurée d’avoir pu permettre à sa fille et à ses compagnons d’échapper à cette femme. Pour sa part, la Gold Saint des Gémeaux se rendait bien compte que son armure ne lui serait d'aucunes utilité face à son froid, elle devait en finir au plus vite.

— Aux grands maux, les grands remèdes !!!

— Qu’est-ce que tu comptes faire ?

La Gold Saint des Gémeaux ne répondit point à la question soulevée par la Berserkeur du Byakko. Néanmoins, cette dernière ressentit soudainement sa chevelure être happée par quelque chose se trouvant dans son dos. En se retournant, elle put apercevoir qu’une brèche dans l’espace et le temps s’était ouverte. Harmonie reporta son attention sur Integra dont le cosmos irradiait à présent de mille feux d’une lueur dorée.

— À présent… disparait de la surface de la Terre ! « Galaxian Explosion » !

La Gold Saint des Gémeaux leva ses bras au ciel en les croisant. Par la suite, Integra rabattit ses bras en avant et déchaina toute la fureur de son cosmos au travers d’une titanesque explosion cosmique. Elle s’assura de canaliser toute la puissance de son flux cosmique dans la direction d’Harmonie qui fut frappée de plein fouet. Une imposante explosion retentit au cœur de la forêt qui fut anéantie sur plusieurs dizaines mètres à la ronde.

La forêt à cet endroit avait laissé à présent sa place à une clairière où le sol est intégralement fracturé et retourné de toute part. Integra était à bout de souffle et inspirait profondément par la bouche, elle avait tout donné dans cette offensive pour faire usage à la fois de « l’Another Dimension » et de la « Galaxian Explosion » presque simultanément. Seul le résultat comptait en fin de compte.

— Impressionnant !

— Malédiction ! Elle est parvenue à s’en sortir !

La Berserkeur du Byakko réapparut à l’orée de la clairière, elle avait réussi à esquiver le stratagème de la Gold Saint des Gémeaux. Cependant, elle n’en était pas sortie indemne, la cuirasse d’Harmonie portait des traces de fêlure çà et là à certains endroits sans compter l’ichor qui s’écoulait le long de ses bras.

— Qu’est-ce que ! Je ne peux plus bouger mes jambes !

— Tu n’aurais pas dû baisser ta garde en pensant d’être débarrassé de moi.

Un cercle venait apparaitre juste en dessous de la position d’Integra et l’empêchait de tout mouvement désormais. Un second, puis un troisième cercle apparurent sur le sol autour du premier où se tenait la Gold Saint des Gémeaux immobilisés. Des cercles de la taille du premier qui l’immobilisait apparurent à présent sur le bord du troisième.

— Qu’est-ce que toute cette mise en scène signifie !?

— Tu ne vas pas le tarder à le découvrir… « Byakko Influence » !

— Mais… qu’est-ce… qui…

Peu à peu Integra commença à être engourdie par le froid qui envahissait son être. Toute sensation commença à disparaitre tandis que son corps se figeait. Les rares mouvements qu’elle pouvait effectuer furent de plus en plus saccadés. Après seulement un instant, le cosmos de la Gold Saint des Gémeaux disparut à son tour. Elle était à présent cristallisée, son corps, son armure. Integra était devenue une splendide et magnifique statue de cristal dont le corps à présent cristallin et transparent étincelait de mille feux à la lumière du soleil.

— Integra des Gémeaux, tu es le premier trophée d’une longue liste qui témoignera de mes talents de chasseresse.

Harmonie provoqua la fermeture des cercles qui emportèrent avec elles Integra vers un lieu connu uniquement de la Berserkeur du Byakko. À présent, elle allait pouvoir se mettre en chasse du groupe de fuyard. Ceux-ci, animés par une puissante décharge d’adrénaline, n’ont pas ressenti la disparition du cosmos de la Gold Saint des Gémeaux.

Conformément à la demande de sa mère, Delphes avait trouvé le premier distributeur dans Athènes et retira autant d’argent qu’il lui fut autorisé par l’automate. Ensuite tous prirent la direction de l’aéroport en toute hâte. C’est une fois sur place que les choses commencèrent à se gâter.

— Aie ! Lâchez-moi ! Vous me fait mal ! demanda Delphes d’une voix plaignante.

— Qu’est-ce que vous lui voulez ! s’insurgea Alia, scandalisé de la méthode employée à l’encontre de son amie

Delphes était plaqué contre un mur avec un bras tordu douloureusement dans le dos tandis que sa Pandora-Box était placée à terre. Les agents de sécurité ne voyaient pas d’un bon œil qu’un groupe de jeunes adolescents tout vêtu du même uniforme se promènent ici avec un contenu non identifié dans d’énormes caisses de métal avec une très grosse somme en liquide sur eux. Ils furent priés d’attendre dehors le temps que durerait l’interrogatoire de la Saint du Dragon.

— Comment t’appelles-tu ?

— Je me nomme Delphes.

— Voyons voir ça.

L’agent de sécurité entra le nom et le prénom de la jeune Saint dans le système de l’ordinateur. Le dossier de citoyenneté a son nom apparu bien entendu dans la liste, mais quand l’agent voulut l’ouvrir, quelque chose d’imprévu se produisit. Un message d’erreur fut renvoyé avec la mention « dossier protégé par l’état ». Il ne se laissa pas décontenancé par cette surprise et fouilla dès lors dans les affaires saisies sur Delphes et mises la main sur le portefeuille de sa mère et y découvrit la carte d’identité d’Integra. Il relança la procédure avec les informations de la carte d’identité et reçut un message d’erreur identique.

N’y comprenant plus rien, il appela son collègue à l’aide, peut-être qu’il avait commis une erreur ce qui serait tout de même surprenant. Cependant, son collègue obtiendra le même résultat sans explication. Ne sachant que faire, ils appelèrent les instances responsables de cela afin de pouvoir accès au dossier. Les choses se gâtèrent à nouveau, mais cette fois-ci ce fut pour les agents de sécurité

— Bande d’imbéciles ! hurla leur supérieur de sa grosse voix. Vous avez brutalisé la fille d’une Saint de la déesse Athéna !

— Comment pouvions-nous le savoir ?

— C’est une déesse de la mythologie, elle n’existe pas.

— C’est la fille d’Integra des Gémeaux qui est l’une des douze Gold Saint ! Si sa fille rapporte vos agissements à sa mère et que celle-ci porte plaintes auprès de sa hiérarchie, dans le meilleur des cas vous finirez à la circulation et dans le pire des cas au chômage !

Afin d’éviter tout scandale, le gérant de l’aéroport étouffa l’affaire en restituant immédiatement ses effets personnels à la Saint du Dragon et offrit un voyage tout frais payé à leur groupe pour la destination de leur choix et le tout en parfait anonymat. Harmonie pour sa part arriva dans l’enceinte du complexe aéronautique en remontant la piste du groupe. Ceux-ci apparemment dissimulaient leur cosmos et dans cette foule, autant chercher une aiguille dans une botte de foin. La Berserkeur du Byakko brutalisa dès lors le premier agent de l’ordre qu’elle croisa. De sa puissante poigne, elle le saisit au col de ses vêtements et le plaqua contre le mur en le soulevant du sol.

— Où est passé le groupe composé de Saint avec une Pallasite et une Animæ avec eux ?

— Je… je ne vois pas de vous parlez

— Le groupe de gosse tout habillé avec le même uniforme avec des boites métalliques de taille imposante qu’ils portent sur leur dos ! Où sont-ils !?

— On les interpellé, mais…

— Mais quoi !?

— On a dû les relâcher et ils ont eu un vol gratuit en compensation

— Où sont-ils allés ?

— Je n’en sais rien, l’anonymat leur a été garanti

— Incapable !!!

La Berserkeur du Byakko relâcha l’agent de sécurité qu’elle envoya voler au travers du hall de l’aéroport. Voilà donc la raison pour laquelle elle ne ressentait plus leur cosmos. Comme espérés par Sonia et Integra, ils ont réussi à fuir le pays. Soit, se disait Harmonie, ce n’est que partie remise. Le Sanctuaire est en état de siège et le blocus empêchera tout renfort pour leur venir en aide. Ajouté au fait qu’ils ne connaissent rien du monde extérieur. Tôt ou tard, ils reviendront d’eux-mêmes sur leurs pas et à ce moment-là, elle les attendra pour les accueillir comme il se doit.