Actions

Work Header

Game of Gods II - Héritage

Chapter Text

Conformément aux instructions données par le Grand Pope, l’ainée des Gémeaux se dirigea vers la Palestre sans tarder et mit à exécution les ordres reçus. Tous les cours furent interrompus immédiatement et les Saints furent réunis dans le stade où se tenait la Gold Saint qui se préparait à s’exprimer devant cette foule de Saint encore en formation.

— Tiens… ça ne serait pas la marraine d’Alia et de Delphes ? demanda Terra.

— De ce que je sais, pour une raison gardée secrète, elle a été reformée de l’ordre des Saints et officie à présent comme substitut du Grande Pope en tant qu’oracle, répondit Methis.

La Gold Saint fit quelque pas en avant et s’éclaircit la gorge avant de s’exprime d’une voix claire et précise a l’assemblé. Au vu de la situation actuelle, il ne sert à rien de leur cacher quoi que ce soit.

— Sur ordre du Grand Pope, je vous ai réunis en ce lieu afin de vous faire savoir que la déesse Athéna vient de décréter l’état d’urgence au Sanctuaire. Un peu plutôt, un ennemi c’est attaqué à la Palestre comme vous le savez certainement, a sauvagement tué l’un d’entre vous. Suivant ses dires nous avons assez d’information pour confirmer qu’Arès, le dieu de la guerre est de retour.

Suite à ces dernières paroles, Paradox se tut pour laisser le temps aux Saints d’assimiler les informations dont elle venait de leur faire part. Après une ou deux minutes de silence, elle reprit la parole.

— Tous les Saints en fin de cursus doivent se rendre sans tarder au Sanctuaire où la déesse Athéna va tenir un discours de circonstance sous peu. Tous les Saints en état de savoir mener un combat sont également conviés à s’y rendre.

Après ces dernières paroles, la Gold Saint des Gémeaux se retira du stade, laissant le temps qu’il faudrait à ces jeunes Saints de se préparer à l’idée de combattre en situation sous peu. Une demi-heure plus tard, tous les Saints appelez aux combats se présentèrent avec leur Pandora-box sur le dos face à l’ainée des Gémeaux qui se trouvait à l’entrée de la Palestre.
Ce sera ensuite en rang parfait qu’ils se laisseront guider par leur supérieur hiérarchique jusqu’au Colysée du Sanctuaire. Chacun revêtit sa Cloth et se mêla à la foule de Saint déjà aguerris. Alia, Delphes, Alec, Yuma, Methis et Terra firent trois groupes et évitèrent chacun de se retrouver a côtés des autres. Chacun préférait se mêler à d’autres Saints plutôt qu’à ceux qu’ils connaissaient de la Palestre. Après une heure de patience dans le Colysée, Paradox refit irruption au sommet du Colysée cette fois-ci et s’adressa à l’assemblé d’une voix solennelle.

— Inclinez-vous devant notre vénéré déesse a tous : Athéna.

L’ainée des Gémeaux se retira sur le côté tandis que l’Olympienne fit son apparition dans le l’enceinte du Colysée, accompagné de ses Gold Saint au nombre de dix. Ceux-ci se dispersèrent en ligne au niveau de la rambarde, comme pour former un mur devant leur déesse. Saori s’arrêta une rangé plus haut et observa l’assemblé de Saint de son regard bienveillant avant de prendre la parole.

— Mes très chers et estimés Saints, l’heure est grave.

Elle se tut un instant pour laisser planer le silence tandis qu’elle réfléchissait aux mots qu’elle allait employer pour la suite de son discours avec les formes de rigueurs.

— Après ces quinze ans de tranquillité et de stabilité. Une nouvelle menace vient de faire son apparition, une menace que je croyais ne plus revoir après sa dernière débâcle de jadis.

Elle laissa à nouveau le silence planer l’espace d’un instant pour voir la réaction de ses Saints avant de poursuivre.

— Nous sommes à partir de cet instant officiellement en guerre contre mon frère : Arès et ses armées de Berserkeurs. Ils ont déjà détruit plusieurs villes et villages aux alentours du Sanctuaire. À cet effet, plusieurs groupes de Saint vont être dépêchés dans les villes et villages encore sains et saufs pour assurer leur protection et leur évacuation si la situation l’impose.

La déesse de la sagesse s’apprêtait à finir son discours, mais laissa à nouveau un silence s’installer pour jauger les réactions de son auditoire.

— L’affrontement avec les troupes de mon frère est inévitable. Si je vous ai toujours inculqué des valeurs morales aux combats. Il n’en va pas de même pour les Berserkeurs qui ne s’en encombrent pas. Ils n’hésitent pas à s’attaquer à plusieurs sur un seul adversaire. Puisse mon cosmos vous préserver et vous guider pour les évènements à venir.

Sur ces dernières paroles, Saori se retira de l’enceinte du Colysée, escorté par les Gold Saints, laissant la charge à Paradox de mettre en œuvre les instructions données lors de son discours. Les Saints se réunirent d’eux-mêmes pour former des groupes allant de deux à trois Saints. La substitut du Pope n’eut plus qu’à informer du lieu où chaque groupe devrait se rendre.
Pandora-box solidement attaché au dos, la Saint de la Croix du Sud et la Saint du Dragon partirent pour le village leur ayant été désigné. Il en fut de même pour le Saint de l’Hydre et le Saint de l’Ours ainsi que pour la Pallasite et l’Animæ.

— As ton avis Delphes, on va découvrir quoi dans ce village ?

— J’en sais rien, pourquoi ?

— T’es pas clairvoyante ?

— Je ne maitrise pas encore mon don de clairvoyance comme ma mère ou marraine Paradox.

Les deux Saint poursuivirent leur chemin en discutant de chose et d’autre pour faire passer le temps d’arriver au village. Elles s’arrêteront en pleins milieux de leurs palabres quand elles découvrirent l’état des lieux. Le lieu semblait désert et n’avait pas été mis à feu et à sang comme d’habitude, cependant il n’y avait pas âmes qui vivent dans les environs.

— Où sont-ils passés ? se demanda Alia.

— On dirait comme tout le monde a fui les lieux pour une raison quelconque, répondit Delphes

— J’y pense ! Avec ton hyperempathie, tu ne ressens rien de particulier ? Une émotion, un sentiment, un ressenti quelconques d’une tierce personne en dehors de moi ? fit remarque la Saint de la Croix du Sud

— Attends, je me concentre pour voir, répondit la Saint du Dragon

Dans le même temps, le Saint de l’Hydre et le Saint de l’Ours arrivaient sur place, mais il n’y avait apparemment plus rien à espérer. Tout était en ruines et à vue de nez, cela ne datait pas d’hier. À tout hasard, Alec et Yuma firent tout de même une introspection dans les décombres du village pour voir s’il y avait des survivants. Pour leur part, La Pallasite et l’Animæ courraient aussi vite que possible en direction du lieu leur ayant été désigné où deux cosmos n’ayant rien d’amical s’agitaient.

— Est-ce que tu perçois quelque chose ?

— Ça se précise… Ah ! Delphes se porta une main à la tête, comme si elle venait d’être heurtée physiquement.

— Delphes ! Qu’est-ce qu’il y a !?

— Ces émotions… elles sont odieuses et se réjouissent du combat et des morts et… Alia ! C’est tout juste derrière toi !!!

Un Berserkeur surgit de l’ombre et fracassa le sol à l’emplacement de la Saint de la Croix du Sud. Cependant, cette dernière avait réagi prestement dès l’avertissement de son amie et c’était retourné en bondissant en arrière. Les deux Saints se tenaient à présent côte à côte face au responsable de ce qui se trame ici.

— Comment a-t-elle ressenti ma présence cela la, alors que mon cosmos est en sommeil ?

— Parce que tu es trop prévisible ! S’exclama une seconde voix qui fracassa le sol à l’emplacement des deux Saints.

L’intervention du second Berserkeur provoqua un énorme raffut et leva un imposant nuage de fumée. Il était persuadé d’avoir abattu les deux Saints par surprise. Cependant lorsque le nuage de fumée se dissipa, les deux guerriers d’Arès purent remarquer qu’elles ne s’y trouvaient pas. Cette fois-ci c’était Alia qui avait réagi avec justesse et avait empoigné Delphes par le bras pour l’emporter avec elle dans sa fuite. La Saint de la Croix du Sud et la Saint du Dragon se tenait à présent sur le rebord d’un toit, paré de leur Cloth respective.

— Comment ont-elles réussi !?

— Vous êtes peut-être puissant, mais pour l’intelligence on repassera ! rétorqua Alia avec arrogance à l’égard des deux Berserkeur en contrebas.

***

Yuma faisait le tour des environs alors qu’Alec dégageait un tas de gravats où il avait aperçu une main. Ne sachant pas si la personne était morte ou vivante, il se contentait de lui parler au cas où. Lorsque le Saint de l’Hydre prit la main dans la sienne, une masse imposante jaillit des gravats et le saisit à la gorge pour mieux le soulever par après.

— Alec ! J’arrive !

— Occupe-toi déjà de ton propre cas !

Un autre Berserkeur fit son apparition dans le dos de Yuma et referma son étreinte sur ses hanches et commença à le serrer contre lui avec de plus en plus de force pour le briser. Le Saint de l’Hydre se dégagea de la prise de son agresseur en lui assénant un coup de poing dans le visage. Couplé à un coup de genou dans le coude. Le Saint de l’Ours retrouva quant à lui sa liberté en assénant un coup avec le tranchant de sa main de chaque côté du cou de son adversaire. Les deux Saints battirent en retraite et se retrouvèrent dos à dos et revêtirent sans attendre leur Cloth.

— Maintenant on va vous faire votre fête ! leur annonça Alec.

— Je vais vous crever ! ajouta Yuma d’une voix assassine.

***

Le village était en proie aux flammes et des cosmos aux vibrations particulièrement hostiles s’amusaient du chaos semé. Quand Methis et Terra arrivèrent sur place, ce qu’elles avaient sous les yeux fut une vision d’horreur et de désastres. L’Animæ du d’ailleurs se retenir de verser des larmes sur les malheureuses victimes de cette boucherie.

— Dégénéré de Berserkeur ! Vous allez nous payer ça ! hurla Methis d’une voix courroucé par les faits et gestes.

— Voyons voir ça ! répondit alors une voix provenant de derrière un mur.

Un Bersekeur surgit du mur qu’il pulvérisa au passage et referma sa poigne sur le visage de Methis qu’il encastra dans le mur intérieur d’une habitation après lui en avoir fait traverser un premier mur au préalable. Il lui asséna également un coup de genou dans le ventre pour la faire chuter à genoux.

— Methis !!!

Un second Berserkeur surgit sans bruit et frappa Terra de toutes la puissance de son cosmos en plein ventre. Celle-ci poussa un premier cri lors de l’impact qui l’envoya voltiger en l’air. Elle retomba dans une habitation, traversant le plafond et le premier étage. L’Animæ poussa un second cri plus perçant lors de l’impact avec le sol. Ce fut son dos qui encaissa tout l’impact de la chute contre sa pandora-box, tout ce qu’il fallait pour se briser l’échine. Les deux Berserkeur étaient à présent en train de s’acharner ensemble comme des déments sur la Pallasite allongés à terre, comme des chiens se disputant un morceau de viande.

— Attendez un peu… que je me relève !

— Cause toujours saleté de Pallasite !

— Voyons voir combien de temps tu tiens s’en cre… qu’est-ce qui passe !?

— Pourquoi l’incendie s’est éteint ?

L’incendie qui embrasait le village était à présent étouffé par une nature et une végétation luxuriante et étouffante qu’il ne pouvait consumer. Les flammes se dissipèrent dès lors à la grande surprise des deux Berserkeurs qui ne s’y attendaient pas. Ils ne tardèrent pas à trouver la responsable de ce phénomène aussi inexpliqué qu’étrange.

— Laisser Methis tranquille ! Sinon vous le regretter ! s’exclama Terra d’une voix dure pour cacher sa peur et son apparente faiblesse.

— Tu n’as pas eu ton compte toi ?

— En plus, tu trembles comme une feuille, un comble vu ce que représente ton armure.

Les deux Berserkeur se jetèrent sur l’Animæ qui effectivement tremblait de tout son corps. Trop intimidée par la carrure de ses ennemis, elle restait plantée sur place sans rien faire, elle ne songeait même pas se mettre en garde. Cependant, un des deux Berserkeur fut envoyé avec fracas dans l’habitation d’en face, son compère se retourna alors.

— Viens te battre à présent enfoiré !

Methis désormais paré de son Chronotector asséna un violent coup de poing dans le visage du Berserkeur qui fut balayé à son tour. Rassuré par la présence de la Pallasite, l’Animæ reprit son sang-froid et se mit sur ses gardes. Prêt à combattre aux côtés de son amie.

***

Qui êtes-vous !? leur somma Alia d’une voix autoritaire

— Tu as du cran pour nous parler de la sorte gamine, mais pour répondre à ta question. Je suis Désiré de Dongjing.

— Et moi Griskhed de Qixing, nous sommes les Berserkeurs de la loge de l’Oiseau Vermillions. Une des armées du Seigneur Arès.

La femme était pourvue d’une armure dont l’assemblage laissant clairement apercevoir à un cheval de guerre flamboyant. Tandis que l’armure portée par l’homme représentait sans équivoque un imposant dinosaure tout aussi imposant et agressif. Les formes en générales des pièces constituant leur armure avaient un visuel agressif et pointu.

Sur ces derniers mots, les deux Berserkeurs passèrent à l’attaque et pulvérisèrent les fondations de l’habitation qui s’écroula lourdement dans un vacarme assourdissant accompagné levant un épais nuage de fumée.

Alia et Delphes prit leur envol dès que leur promontoire était devenu instable, mais se perdirent de vu dans la fumée. Soudain une silhouette se précisa près de la Saint de la Croix du Sud. Elle fut saisie à la cheville par le Berserkeur de Dongjing qui fit un tour rapide sur lui-même et envoya la Saint d’écraser avec fracas contre le sol. Le Berserkeur de Qixing n’était pas en reste et fit déferler la puissance de son cosmos sur la Saint du Dragon au travers d’un puissant coup de poing dans le ventre qui lui fit traverser les murs d’une habitation avant de finir étaler de tout son long à terre. Alia comme Delphes furent quelque peu sonné par ce déchainement de puissance brut. Cependant, elles se relevèrent sans trop de mal et contrattaquèrent sans tarder.

— Nous allons vous rendre coup pour coup ! « Scarlet Stinger » !

La Saint de la Croix du Sud fit s’allonger l’ongle de son index qui prit une teinte écarlate. Alia projeta sur son ennemi pour le transpercer de son dard. Cependant, pour le plus grand déplaisir de cette dernière, Le Berserkeur de Dongjing intercepta son coup avec sa main.

— Qu’est-ce que !

— Tu ne pensais vraiment pouvoir m’atteindre avec ta piqure de moustique ? « Rush Incandescent » !

Le Berserkeur de Dongjing auréola son corps de flamme, brulant la main de son adversaire par la même occasion. Désiré percuta Alia de plein avec son épaule en courant comme un cheval au galop. Le corps à présent recouvert par les flammes, la Saint de la Croix du Sud fut envoyés contre la fontaine qui se brisa lors de l’impact. Le Berserkeur de Qixing pour sa part enchaina sans laisser le moindre répit à la Saint du Dragon qui esquivait tant bien que mal chaque déluge de coup.

— Essaye d’esquiver ça ! « Furious Shoc » !

Le Berserkeur de Qixing asséna un terrible coup de poing qui fut paré par la Saint du Dragon avec l’aide de son bouclier. Néanmoins, la puissance déployée par Griskhed fut d’une telle ampleur que Delphes fut balayé comme un fétu de paille par un déluge de flamme.

***

Après un échange de coup tout aussi brutal que violent entre les Saints et les Berserkeur, chacun à présent se tenait à une distance de sécurité minimum. Ce déluge de coup physique n’avait laissé personne indemne. Les deux parties sont à présent essoufflées.

— Ces Saints se débrouillent pas mal.

— Cela fait un moment que nous nous étions plus autant amusés par ailleurs.

— Mais si vous nous disiez vos noms à présent, dit Alec

— Que l’on sache qui on va envoyer en enfers ! rétorqua Yuma avec arrogance.

— Je me prénomme Ano’i de Zhang.

— et moi Phlēmbōyanta de Yi.

L’armure recouvrant le corps de la Berserkeur de Zhang représentait un bel oiseau, étrange néanmoins à première vue. Il n’était pour ainsi dire pas vraiment descriptible. Des serres tranchantes aux pieds et aux mains pour déchirer la chair et éviscérer ses victimes et une coiffure en crête à défaut d’avoir un casque pour représenter cet attrait. L’armure de son compère était plutôt chimérique et très difficilement descriptible. Cela ressemblait plus ou moins à un genre de dinosaure ou peut-être à un dragon fut la présence d’ailes.

— Trève de discussion sinon vous allez être en retard, fit le Saint de l’Ours

— En retard pour aller où ? demanda l’un de Berserkeur.

— En Enfers bande d’enfoiré ! « Hanging Bears » !

Le Saint de l’Ours se jeta comme un fauve sur le Berserkeur de Yi et le saisit bien fermement à la gorge. La force que Yuma induisait sur la gorge de Phlēmbōyanta, amplifié qui plus est par son cosmos empêchait ce dernier de respirer. Il était aux ordres du dieu qui avait exterminé son village natal, il était donc hors de question de laisser le moindre Berserkeur en vie. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Yuma brisa sans pitié la nuque du Berserkeur de Yi.

— Plus qu’une à présent !

— Saleté de Saint ! Tu vas le regretter !

Le Berserkeur de Zhang s’attaque très traitreusement au Saint de l’Ours par l’arrière sans la moindre once de honte. Cependant, elle avait oublié la présence du Saint de l’Hydre qui ne resta pas en reste et agit de sorte à l’intercepter.

— « Hydra Venom » !

Le Saint de l’Hydre referma sa main et fit jaillir ses longues griffes de métal. Alec asséna plusieurs coups de griffes dans le corps d’Ano’i qui ne put l’éviter étant donné qu’elle était emportée par ses pulsions colériques.

***

La Pallasite ne faisait preuve d'aucunes compassion, quand bien même que sa mère était la déesse de l’amour. Elle acculait les Berserkeurs sous le flot de ses offensives, tout aussi brutal que cruel. L’Animæ apportait son soutien à son amie en ce sens afin de ne laisser aucune marge de répit ou de manœuvre à leurs adversaires pour les neutraliser au plus vite.

— Décliner vos identités à présent bande de barbares dégénérés que vous êtes ! leur ordonna Methis.

— Sache, insolente Pallasite, que tu fais face à Strastie de Yugui.

— Accompagné de Xing-Yu de Liu.

L’armure recouvrant le corps de l’homme représentait un imposant et agressif molosse intimidant donnant l’impression qu’il peut broyer n’importe qui dans son impitoyable mâchoire. Concernant l’armure de la femme, cela représentait un majestueux renard avec la particularité de disposer de neuf queues.

— Disparaissez de ma vue !

— Tu me sembles bien prétentieuse !

— « Black Hole Rejection » !

La Pallasite plaça ses mains l’une devant l’autre et fit apparaitre une sphère d’antimatière entre celles-ci qui s’agrandit de plus en plus au fur et â mesure qu’elle écartait ses mains. Methis rabattit ses bras en avant et projeta la sphère d'antimatière tel un boulet de canon. Lorsque l’antimatière rencontra la matière, une importante explosion se produisit en annihilant tout autour d’elle et soufflant ce qu’il y avait aux alentours. Cependant, cela fut un coup dans l’eau et les Berserkeurs avaient profité du chaos ambiant provoqué par l’attaque de la Pallasite pour les prendre à revers.

— Tu n’aurais pas dû nous sous-estimer ! Tu vas le payer de ta vie à présent ! « Infernal Bites » !

Le Berserkeur de Yugui se nimba de flammes et bondit sur la Pallasite comme un fauve enragé et la mordit à la gorge. Methis aurait voulu se débattre ou crier, mais cela lui était impossible. La force de poigne de Strastie l’immobilisait sur place et ses cris étaient étouffés par son sang mêlé d’ichor qui s’écoulait de ses plaies. Si elle forçait, elle s’égorgerait elle-même.

— Ne sois pas égoïste ! Laisse en moi un peu ! « Kitsune : Nine Punishment » !

La Berserkeur de Liu déploya ses neuves queues pour former une roue dans son dos au bout desquelles se forma une boule de feu. Xing-Lù projeta les neuf sphères de flammes simultanément qui se disposèrent en cercle autour de Methis qui fut immolé instantanément sur place. La Pallasite hurla à pleins poumons sous le coup du supplice lui étant infligé avant de s’effondrer à terre, le corps fumant et ses plaies cautérisés par les flammes.

— À présent vous allez à faire à moi ! s’écria Terra, en déglutissant de travers.

— Maintenant qu’on a neutralisé la plus puissante.

— Neutraliser la plus faible sera facile.

***

La Saint de la Croix du Sud était affalée parmi les débris de la fontaine dont l’eau s’écoulait sur son corps. Son ouïe en avait d’ailleurs pris un sacré coup et était comme assourdie. Néanmoins, Alia ressentait clairement Désiré s’approcher d’elle afin de l’achever. Toutefois, ça ne se passerait pas ainsi, elle ne comptait pas se laisser faire de la sorte.

— Finis de jouer ! Je vais à présent t’ôter la vie avec le plus grand plaisir !

— Pas tant que je serais encore en état de me battre !

Faisant preuve d’une volonté et d’une détermination à toutes preuves malgré la douleur. Alia se releva pour faire face à la Berserkeur qu’elle comptait bien terrasser tôt ou tard. Son équilibre n’était pas des meilleurs et elle était haletante. Cependant, son cosmos était en cet instant était d’une incandescence des plus vigoureuse.

— Que la foudre t’emporte ! « Southern Cross Thunderbolt » !!!

La Saint de la Croix du Sud plaça ses bras afin de former une croix. Alia projeta une décharge de cosmos cruciforme foudroyante qui percuta Désiré de plein fouet. La Berserkeur de Doungjing fut balayée tandis que son plastron vola en éclat et atteinte en pleine chair par la technique de son opposante. Tandis que le corps de Désiré s’effondrait lourdement au sol, Griskhed était toujours aux prises avec Delphes qui avait été sonné par la dernière offensive particulièrement brutale de ce dernier. Toutefois, Alia ne lui laissera pas l’occasion de s’attaquer à son amie impunément alors qu’elle n’est pas en état de se défendre

— « Brutal Real » !

La Saint de la Croix du Sud bondit sur le Berserkeur de Qixing et lui asséna un redoutable et violent coup de genou. La puissance cosmique déployée à cet instant par Alia fut telle que Griskhed fut arraché du sol et projetée avec fracas dans une habitation. Elle s’approchait à présent du corps de son ennemi gisant dans les décombres pour s’assurer de son trépas. Alors que la Saint s’approchait de lui, il tâtait avec discrétion le sol a la cherche d’une pierre.

Quand Alia fut juste devant lui, Griskhed se releva et la frappa avec violence sur le côté du crâne avec sa pierre. La Saint de la Croix du Sud s’effondra au sol, blessé et assommé par le coup qui fit sauter son serre-tête qui rebondit à plusieurs reprises au sol avant de s’immobiliser à terre. Il s’apprêtait à présent à lui briser le crâne, cependant, quelque chose s’enroula autour de l’un de ses poignets, l’en empêchant par la même occasion.

— Qu’est-ce que !?

— Viens plutôt te battre contre quelqu'un en mesure de se défendre sale lâche !

La chaine de la Cloth du Dragon représenté par sa queue entravait à présent le Berserkeur de Qixing dans ses interactions. Pour sa part, la Saint du Dragon tira avec violence sur sa chaine pour attirer ce dernier sur elle qui manqua de chuter.

— « Rozan Sho Ryu Ha » !

La Saint du Dragon plaça son poing droit en retrait et y concentra tout son cosmos. Delphes déchaina toute la fureur de son cosmos sous la forme d’une décharge cosmique prenant l'apparence dragon verdoyant. Griskhed fut frappé de plein fouet par un terrible uppercut dans la mâchoire et fut emporté par une violente décharge de cosmos ascendante qui l’arracha du sol. Sa cuirasse fut pulvérisée dans l’opération et celui-ci se brisa le squelette en retombant sur les décombres. Le Berserkeur Donjing et le Berserkeur de Qixing étaient à présent morts tous les deux.

***

— « Ignited Claws » !

La Berserkeur de Zhang nimba ses serres de flammes et puis fondit sur le Saint de l’Ours et le Saint de l’Hydre. Alec et Yuma furent entaillés un peu partout sur le corps par les serres de feux d’Ano’i sans pouvoir se défendre. Celle-ci, sur de sa victoire ne crut pas bon se retourner juste pour voir des corps brulés.

— Vous n’auriez pas dû vous opposer au Seigneur Arès, vous l’avez payé de votre vie à présent.

— Tu peux répéter ce que tu viens de dires. Je crois avoir mal compris la fin de ta phrase.

— Comment est-ce que !?

— Les entailles que je t’ai infligées un peu plutôt étaient vecteur d’un poison que j’ai inoculé dans ton corps. Ta puissance est à présent en déclin et ce n’est ni à cause de la chaleur des flammes, ni à cause de l’effort que tu transpires et manques de souffles.

— Vous allez me payer ça !!!

— Hydre ! Frappe-la ! « Hydra Ryu Sei Ken » !

Le Saint de l’Hydre dessina sa constellation et puis plaça son poing droit en retrait. Alec rabattit son poing en avant et déchaina un déluge de météore sur la Berserkeur de Zhang. Ano’i fut frappé des centaines de fois à la seconde par cette pléiade de météores qui pulvérisèrent sa cuirasse. Même dépourvue de toute protection, elle se releva pour poursuivre le combat, elle était comme enragée au point de ne plus en sentir la douleur.

— Ce n’est pas encore fini !!!

— Crève ordure de Berserkeur !!! « Bears Strike »

Le Saint de l’Ours concentra l’intégralité de son cosmos dans son poing. Yuma asséna ensuite un violent coup de poing sur le côté du visage de la Berserkeur de Zhang. L’ampleur du coup qu’il déploya fut tel qu'Ano’i en eu le crane ainsi que la nuque et les cervicales brisées sur le coup. Le tout dans une symphonie macabre d’os se brisant. Il y a d’ailleurs fort à parier qu’il en manquait très peu pour éjecter la tête du corps. Quoi qu’il en soit, le Berserkeur de Zhang et le Berserkeur de Yi étaient également vaincus.

***

L’Animæ s’était dressé courageusement contre le Berserkeur de Yugui et le Berserkeur de Liu afin de protéger la Pallasite qui était conséquemment blessée. Ces derniers n’eurent pour autant aucune pitié envers elle. Terra reçut tout d’abord un coup dans le dos suivi d’un coup de coude dans le ventre. Elle fut ensuite saisie à l’arrière du crâne par sa longue chevelure et sa tête fut envoyée en direction du sol tandis qu’elle reçut un terrible coup de genou en plein visage. Strastie et Xing-Lù la ruèrent de coups durant un moment… un très long moment, de sorte qu’elle ne puisse jamais tomber à terre. Cependant, Terra se montra vaillante et ne laissa couler aucune larme sur son visage maculé de sang. L’Animæ allait rendre à présent coup pour coup afin de protéger son amie étalée au sol.

— Je vais vous empêcher de nuire pour de bon ! « Scalpere Sheet » !

L’Animæ de Nova insuffla dans les quatre grandes feuilles organiques se trouvant dans son dos. Terra projeta au travers de celle-ci une tempête de feuilles aussi tranchante que le fil d’un rasoir. Tout ce qui se trouvait sur leur trajectoire étaient taillé en pièces, cependant, les Berserkeur consumèrent ses projectiles végétaux avec leurs flammes et puis se jetèrent sur elles.

— Ne vous avisez pas de la toucher !!! « Anti Matter Sword » !!!

La Pallasite invoqua son épée à elle et du fil celle-ci, trancha aussi bien la matière que l’antimatière. Le Berserkeur de Yugui fut tué sur place et pulvérisé par le choc des deux notions diamétralement opposé. Methis pointa ensuite Xing-Lù de la pointe de son épée dégoulinante de sang et la mise en demeure sur un ton froid et assassin.

— Casse-toi si tu tiens à la vie !

— Pour qui donc me prends-tu ! Je suis un Berserkeur du Seigneur Arès !

La Berserkeur de Liu fonçait comme une bête enragée sur la Pallasite qui révoqua son épée pour préférer une offensive bien plus dissuasive. Elle se déporta latéralement pour esquiver le coup de Xing-Lù et la saisit à la gorge en appliquant la paume de sa main contre sa peau. Methis absorba en l’espace de seulement quelque instant, l’intégralité du cosmos de son opposante.

— Qu’est-ce que tu m’as fait !?

— J’ai aspiré l’intégralité de ton cosmos et à présent c’est celui-ci qui va te faire disparaitre ! « Black Hole Rejection » !

La Pallasite opposa la paume de sa seconde main contre le ventre de la Berserkeur de Liu. D’une seule et unique traite, une salve cosmique ardente traversa le corps de Xing-Lù qui hurla comme une damnée sous le coup de l’intense et indicible douleur lui étant infligé. Son corps s’effondra par la suite lourdement. Le Berserkeur de Yugui et la Bersekeur Liu était vaincu à leur tour.

Six Berserkeur avaient été vaincus les uns après les autres par les Saints ainsi que par la Pallasite et l’Animæ. Aucun d’entre eux n’en sortit indemne si ce n’est que la gravité de leurs blessures qui est plus ou moins sévère. Ils découvrirent tous autant qu’ils sont qu’ils restaient des survivants qui avaient assisté à leur combat. Faisant fi de leurs douleurs personnelles, ils les rassemblèrent tous et les amenèrent en toute sécurité à la Palestre.

***

Les régiments connus sous le nom de loge sont composés de sept Berserkeurs or seulement six furent abattus au cours de cette journée. Le septième Berserkeur de la loge de l’oiseau vermillions cours toujours dans la nature.

— Athènes, en voilà une belle et grande à laquelle mettre le feu sous le nez d’Athéna. Cela sera assurément un merveilleux spectacle Ha Ha Ha !

— La seule chose qui va prendre feu sous peu… c’est ton corps !

— Qui ose s’adresser à Kerusuhan de Zhen de cette façon !

— « Ho Yoku Tensho » !

Le Saint du Phoenix plaça ses bras en retrait et y concentra son cosmos. Kazuma rabattit ses bras en avant en les joignant et projeta une trombe de flamme qui emporta le Berserkeur de Zhen sur son chemin. L’offensive aussi brutale que barbare incinéra Kerusuhan en ne laissant plus que des cendres… non même pas. Kazuma avait effacé toutes traces d’existence de son adversaire.

— Ces Berserkeurs crame plutôt bien. Celui-ci fut d’ailleurs plus résistant que les autres, enfin on ne va pas pinailler pour un centième de seconde de survie en plus que les autres.