Actions

Work Header

A tes cotés

Chapter Text

Bella mangea gaiement son petit déjeuner. Bien que nuageuse, la journée lui semblait bien meilleure que d'habitude. Elle se sentait pleine de joie et d'énergie. Elle avait envie de danser ! Elle s'abstient néanmoins, sachant que cela la conduirait directement aux Urgences. Elle s'autorisa une légère rotation qui lui valu de s'emmêler les pieds et de trébucher. Elle ne dû qu'à son père de ne pas s'étaler par terre.

- Holà ! Dit-il en l'agrippant d'un bras buvant son café de l'autre.  Tu es bien joyeuse aujourd'hui. 

Il l'a remise sur pied et continua sa routine comme si de rien était. Ses chutes et sa maladresse étaient habituelles. Bella était pratiquement sûre que son père lui devait son rang de Shérif de la police de Forks. Ses deux pieds gauche avaient conduit Charlie à avoir des réflexes étonnants. Seul Edward faisait mieux mais bon, son petit ami était un vampire alors on pouvait dire qu'il trichait.

Son petit-ami…

Elle n'en revenait pas. Elle avait l'impression que c'était hier qu'elle était arrivée à Forks revêche et pestant sans cesse contre le temps et Forks. Elle avait cru qu'elle ne s'adapterait jamais, qu'elle devait juste souffrir jusqu'à l'université. Et la voilà quelques mois plus tard, elle y était comme un poisson dans l'eau. On ne pouvait pas dire qu'elle aimait encore le climat mais elle avait fini par haïr le soleil qui empêchait Edward de venir en cours. Peut-être que dans quelques années, elle finirait par aimer cette humidité constante !

- Oui, aujourd'hui c'est une bonne journée !

Charlie sirotant son café avant de s'exclamer : 

- C'est aujourd'hui que le jeune Potter arrive, c'est ça ? 

- Oui, bon aller, j'y vais !

Elle se dépêcha de partir avant de subir les douces moqueries de son père. Car il avait raison, sa bonne humeur venait de la venue d'un autre habitant à Forks. Un jeune aristocrate anglais venait se mettre au calme dans un coin paumé d'Amérique. 

Elle savait grâce à son père, qu'Harry, c'était le prénom du nouveau, devait commencer les cours aujourd'hui et qu'en plus, il intégrerait son année. C'était officiel, elle n'était plus La nouvelle et Harry était bien suffisamment exotique pour l'éclipser totalement !

Attrapant son sac, elle ouvrit la porte et savoura la vue de son petit ami qui l'attendait appuyer sur sa Volvo. Il était tellement beau et pas seulement physiquement. D'ailleurs, elle aurait aimé qu'il soit d'un physique moins parfait. Les moments où elle était éblouie étaient particulièrement gênants. 

Elle ne fit pas deux pas avant d'être attrapée par la taille par son copain. Edward passa ses doigts le long de son bras avant de raffermir sa prise. Bella avait fini par comprendre que c'était sa façon de l'embrasser. Les véritables baisers étaient rares et vu que cela se terminait toujours par Edward qui devait se retenir de la tuer, ils n'étaient pas vraiment idéal pour bien commencer la journée. 

- Tu es bien joyeuse aujourd'hui. Lui murmura amoureusement Edward en la conduisant vers la Volvo. Il faut absolument que je te mette en présence de Jasper. 

Bella lui tira la langue et maugra un peu pour la forme mais sans quitter son sourire. Si Edward pouvait lire les pensées de tout le monde à part les siennes, dieux merci vu la quantité de bêtise qui s'y trouvait, son frère Jasper lui sentait et influençait les émotions. Bien qu'il avait le meilleur des contrôles sur ses pouvoirs, il relâchait parfois sa garde en présence d'Alice. Ce qui valait des moments épiques où le froid vampire devenait quelqu'un d'autre à mesure que les émotions pénétraient en lui. Emmett lui avait montré une vidéo où Jasper s'était retrouvé en train de danser sur le comptoir d'un bar déjanté très vite rejoint par Alice.

- C'est la venue de Potter qui te met dans cet état. Demanda Edward en souriant, alors qu'il alluma le contact. Dois-je être jaloux ?

- Ne soit pas stupide, répliqua Bella en le frappant doucement. Bien plus pour elle que pour lui, car il avait la dureté d'un diamant ambulant. C'est un jour historique ! Je passe officiellement le flambeau, je ne suis plus la Nouvelle de Forks !

- Ne te réjouis pas trop vite, avec la chance que tu as, ce sera un vampire venu pour te dévorer ! Plaisanta-t-il.

- Non j'ai vérifié ! Laissa échapper Bella.

- Tu as vérifié ! S'étonna Edward quittant la route des yeux pour la regarder.

Bella rougit. Elle n'avait pas pu s'empêcher. A force de côtoyer le surnaturel, elle devenait paranoïaque. Elle n'avait jamais rencontré de vampire autre que les Cullens et vu ce qu'elle savait des autres, elle n'en avait pas envie !

- J'ai regardé la photo dans le dossier de Charlie. Il est pâle mais pas comme vous. Et regarde un peu la route !

En soupirant, comme si sa demande était des plus absurdes, il détourna le regard.

Ils arrivèrent bien trop vite au goût de Bella. 

Edward lui ouvrit la porte et l'aida à sortir. Elle avait protesté à ce geste au début mais elle s'était finalement rendu compte qu'il aimait faire cela pour elle. C'était son moment d'humanité même si les humains ne faisaient plus cela depuis longtemps.

Edward grimaça. Bella leva la main et caressa les mèches qui lui tombaient sur le visage.

- Ils sont bruyants ? S'inquiéta elle.

- Oui. Encore plus qu'à ta venue. D'ailleurs tu ne devineras jamais quel est le premier cours où je le rencontre.

- Le cours de science nat, dit-elle en se rappelant leur rencontre. 

- Oui et malheureusement pour lui, la place à mes côtés est déjà prise. Dit-il en l'embrassant.

Bella sentit son esprit s'égarer dans le bonheur.

.
HP
.

La matinée passa rapidement et ils se retrouvèrent en classe nat. Edward la couvrait d'un regard amoureux se remémorant sûrement comme elle leur rencontre. 

Un brouhaha s'éleva. Bella tourna son regard vers l'entrée. Le nouveau venait en compagnie de Jess et d'Éric bavardant avec eux. Jess avait encore frappé et avait harponné le nouveau. Bien qu'elle bombait la poitrine tout en s'adressant à lui, chose qu'elle n'avait pas faite avec elle. Il faut dire qu'Harry était probablement beau. Bella ne pouvait plus en être sûre maintenant qu'elle côtoyait tous les jours des êtres angéliques. Il était brun, de taille moyen petit mais surtout, il avait des yeux d'un vert brillant. 

Un gémissement lui parvient, faisant fondre toute idée de sa tête. 

Elle se retourna aussitôt. C'était Edward qui gémissait. La détresse de ses traits la désarçonna. Edward semblait se recroqueviller sur lui-même, tout en découvrant son cou. Un geste qu'aucun vampire ne faisait car cela dévoilait leur point faible.

- Edward ? Chuchota-t-elle choquée et inquiète. 

Un autre gémissement lui répondit.

Que se passe-t-il ? Qu'est-ce qui blessait Edward ? C'était une journée ordinaire, elle ne s'est pas blessée… la seule chose qui changeait c'était...le nouveau !!

Elle se retourna folle de rage vers le nouveau prête à lui sauter dessus pour qu'il relâche Edward. Mais elle se calma vite, se rendant compte qu'il ne faisait pas attention à eux trop pris dans sa discussion à grand geste avec Eric qui semblaient tenter de lui expliquer quelque chose.

Ce n'était pas lui, du moins pas consciemment.  C'était peut-être son odeur comme elle. Elle devait faire sortir Edward d'ici tant pis pour le cours. 

- Edward, tenta de l'appeler doucement Bella.

Voyant que cela ne faisait rien, elle tenta de le tirer avec elle mais il ne bougea pas ne semblant même pas se rendre compte de sa présence. 

Elle n'y arrivera pas. Elle ne peut pas seule. Elle devait faire appel au reste des Cullen en espérant qu'il ne serait pas dans la même situation qu'Edward.

- Asseyez-vous le cours va commencer ! Annonça Mr Banner.

- Non, cela ne se peut pas ! Edward ne tiendrait pas une heure !

Elle se jeta de son siège et se précipita vers le professeur, ne trébuchant heureusement nullement sur tout le chemin. 

Surprit, il la regarda en silence. 

- Monsieur, chuchota Bella suffisamment haut pour lui mais suffisamment bas pour le reste de la classe. Edward ne se sent pas bien. C'est l'anniversaire de la mort de sa mère aujourd'hui. 

Les yeux de Mr Banner s'agrandissent de surprise.  

- Il a eu un flash back. Est-ce que je peux envoyer un message à sa famille pour qu'ils viennent le chercher ? Décidant de continuer, sur son mensonge. Il l'a vu mourir monsieur !

Monsieur Banner leva les yeux vers Edward. La détresse qu'il vit sembla l'ébranler. 

- Vas-y et reste avec lui. Je parlerais aux autres professeurs. 

- Merci monsieur.

Elle retourna rapidement à sa place et prit le portable d'Edward dans sa poche. Elle n'avait que le numéro de Edward et d'Alice dans le sien. Ce n'était pas suffisant. Elle ne voulait pas prendre le risque que cette dernière ait éteint son portable. De plus, elle aurait besoin de l'aide de Jasper et Emmett pour sortir Edward.

Elle l'ouvrit. Heureusement il n'y avait pas de code de sécurité, elle pu rapidement arriver dans les messages. Elle cliqua sur le groupe famille et commença à écrire.

A L AIDE

Et elle envoya. Ils devaient déjà être alertés.

SORTIR EDWARD 

A peine le deuxième message envoyé que la porte du fond s'ouvrit laissant apparaître la tête de Rosalie. Bella ne devait pas être étonnée. Elle avait beau être celle qui pestait le plus, il n'y avait rien de plus important pour elle que la famille. 

Elle se précipita vers Edward à une vitesse à peine humaine. La classe s'était tu mais le professeur ramena l'attention sur lui. Bella apprécia. Tout le monde écoutait encore mais de façon moins flagrante. 

Rosalie parlait d'une voix rapide et basse. Incapable de comprendre ce que la blonde disait. Elle se contenta d'admirer la tendresse et l'inquiétude qui émanait d'elle alors qu'elle caressait les cheveux de son frère tentant de le faire revenir à la réalité. Malheureusement cela ne fonctionnait pas. Il allait de pire en pire. Bella pouvait jurer le voir trembler. Elle détestait le voir souffrir.

Après ce qui lui semblait des heures alors que cela ne devait se compter qu'en minutes. La porte de derrière s'ouvrit de nouveau laissant apparaître le reste de la fratrie. Emmett le visage étonnamment sérieux se dirigea vers Edward et le prit dans les bras. Son frère ne s'éloigna pas et quand la main de Jasper le toucha, il sembla se détendre.

Emmett et Jasper sortir s'en l'attendre. Bella attrapa son sac et celui d'Edward avant de les suivre. 

A peine eut-elle franchi le seuil de la porte qu'elle sentit des bras la porter et du vent fouetta son visage.

Quand elle prit conscience de son environnement, elle se rendit compte qu'elle avait été déposée dans la grande voiture des Cullens. Elle se força à ne pas imaginer qu'elle venait de sauter du deuxième étage et se reconcentra sur son petit-ami. Elle pourrait paniquer après. 

Il était lové dans les bras de Jasper qui le serrait contre lui tout en le caressant tendrement. Le visage fermé de concentration montra qu'il utilisait ses pouvoirs avec force. Alice quant à elle chuchotait des paroles rassurantes sans le toucher pour autant pour ne pas gêner son mari.

- Que s'est-il passé ? Demanda Rosalie avec brusquerie. 

Bella ne s'en offusqua pas. Sa sensibilité n'était pas importante. Seul comptait Edward !

- Je ne sais pas. Tout allait bien jusqu'à ce qu'entre le nouveau Harry…

Un gémissement de détresse la coupa. Edward avait levé la tête de son frère et regardait autour de lui perdu et en détresse. Cela ne dura que quelques secondes avant qu'il ne retombe sur son frère. Jasper était puissant. 

Se détournant, elle reporta son attention sur Rosalie.

Ensuite il était comme cela. 

- Bordel Edward qu'est-ce que tu as avec les nouveaux ? marmonna Emmett.

Le regard de Rosalie se remplit de rage. Elle allait tuer Harry.

- Je ne pense pas que cela soit conscient de la part de Ha… du nouveau. Il était pris dans une discussion et ne semblait même pas avoir vu Edward.

- Tu ne feras pas ça Rose. Tant qu'on ne sait pas ce qui se passe, il doit rester où il est. Dit Jasper d'une voix ferme.

Rosalie hocha la tête docilement.  En cas de crise c'était Jasper et Alice qui dirigeaient.

- Rose, Emmett et toi Alice. Je veux que vous restiez ici et que vous observez ce nouveau. 

- Je n'ai rien vu…

- Ce n'est pas ta faute Alice, la consola sa mère. 

Bella sursauta. Elle ne l'avait pas entendu venir. Bien qu'elle ne devait pas être étonnée que Esmee la mère des Cullens ait elle aussi débarqué. Son message alarmiste avait dû l'inquiéter. 

- Allez ramenons Edward à la maison ! Carlisle nous y attend. Tu viens avec nous ma chérie ? Lui demanda Esmee en s'installant au volant.

- Bien sûr ! 

Elle ne quitterait pas Edward, même si cela lui valait une punition jusqu'à la fin du lycée. Mais elle doutait que Charlie lui dise quoi que ce soit. Il comprendrait qu'elle devait prendre soin d'Edward. Il lui avait appris à se soucier des gens.

Après un dernier regard et paroles réconfortantes, les trois Cullens sortirent de l'immense 4x4. A peine cela fait, la voiture démarra en trompe.

Pour la première fois, Bella trouva que les Cullens ne roulèrent pas assez vite même si la voiture était à 130 pour une route à 50. Quand un gémissement fendit de nouveau l'air, Bella se retient de dire à Esmee d'accélérer.  Elle voulait déjà être avec Carlisle. Il saura quoi faire. Il arrivera à mettre fin aux souffrances d'Edward.