Actions

Work Header

Blue Hydrangea

Chapter Text

- maladie de Hanahaki -

une maladie fictive, souvent utilisée dans les fanfictions, où la victime tousse et vomit des pétales de fleurs quand ils souffrent d'amour non réciproque. Cette maladie peut seulement être guérie par une ablation chirurgicale, cependant tout sentiment amoureux disparaît également après l'opération.

 


L'appartement à deux chambres dans lequel Levi et sa mère avaient déménagé n'était pas plus grand qu'extravagant, mais comparé au précédent c'était un palace. C'était un appartement propre, en sous-sol, dans une jolie maison, dans une rue calme, dans un quartier sûr.

 

Levi n'avait aucune d'idée de comment sa mère pouvait se permettre de louer un tel logement; leur ancien appartement était complètement délabré avec une seule chambre; horrible, même pour la partie la plus pauvre de la ville. Malheureusement il n'avait que huit ans et sa mère refusait de parler de leur situation financière avec lui, bien qu'il comprendrait probablement mieux qu'elle-même.

 

"Qu'en penses-tu ?" demanda Kuchel depuis l'embrasure de la porte, un petit sourire sur son visage.

"C'est grand." répondit Levi simplement.

"Tu finiras par t'habituer." rit-elle doucement.

"Est-ce que je pourrai dormir dans ta chambre ?" murmura Levi.

"Levi, tu es un grand garçon avec ta propre chambre, tu devrais être excité." rétorqua Kuchel, s'asseyant à côté de lui, entourant son épaule de son bras; Levi haussa les épaules et regarda ses pieds.

"Essaie au moins. Si tu as peur tu sais où me trouver." dit-elle.

Levi profita de l'étreinte de sa mère pendant un moment, frottant son dos tandis qu'elle toussota un peu. C'était habituel: aussi loin que Levi se souvienne, Kuchel avait toujours eu de petits problèmes de santé, c'est pourquoi il était aussi heureux que confus qu'elle ait obtenu un nouvel emploi et un nouvel appartement. Kuchel reprit son souffle et sourit à son fils, puis on frappa à la porte: elle leva les sourcils avec confusion puis ils marchèrent jusqu'à la porte. En ouvrant, ils découvrirent une femme brune tenant un plat, et un petit garçon à côté d'elle; ils avaient presque la même tête et un sourire identique.



 

"Bonjour Kuchel ! J'espère qu'on ne tombe pas mal, on voulait vous souhaiter la bienvenue." dit gaiement la femme.

"Et on a préparé le dîner !" ajouta le jeune garçon tout aussi gaiement. Levi le fixa depuis derrière sa mère. Il était mince, avec de trop longs bras, et un trop grand sourire, mais il avait les yeux les plus étonnants que Levi n'avait jamais vu. Ils étaient verts, c'était plus un mélange de bleu et de vert; comme regarder dans un océan infini. Ils étaient presque trop grands pour son petit visage mais si captivants et beaux que ça ne se voyait pas.

"Carla ! Entre !" s'exclama Kuchel, s'éclaircissant la voix et se décalant pour les laisser entrer.

"Levi, voici Carla; c'est notre propriétaire et la dame qui m'a aidée à trouver mon nouveau travail." expliqua Kuchel.

"Bon sang Kuchel, il te ressemble comme deux gouttes d'eau !" s'exclama Carla avant de se baisser pour regarder Levi de plus près. "Enchantée de te rencontrer Levi." Elle sourit. Levi serra fermement sa mère, ne sachant trop comment agir avec la gentille dame; il n'était pas prudent d'être à l'aise avec des inconnus à l'endroit où il vivait avant.

"Moi aussi." dit-il doucement.

"Il est un peu timide." expliqua Kuchel en souriant.

"Oh, ce n'est pas grave, je suis sûre qu'il sera très vite à l'aise avec nous. Eren est très heureux d'avoir un nouvel ami." expliqua Carla tandis que son fils sourit joyeusement.

"Dis bonjour à Mme Ackerman et Levi, Eren." ajouta-t-elle.

"Bonjour Mme Ackerman, bonjour Levi." dit Eren allègrement, ses grands yeux fixés sur Levi.

"Tu peux m'appeler Kuchel, Eren. Levi, sois gentil avec Eren, il est plus jeune que toi." avertit Kuchel. Levi hocha timidement la tête.

"Avez-vous envie d'un thé ?" s'enquit sa maman, tout en les menant à la cuisine.

"Hey, je peux voir ta chambre ?" demanda Eren à Levi, ignorant la conversation par laquelle leurs mères étaient déjà captivées.

"Mais on va boire un thé..." dit Levi presque désespérément, et Eren fronça le nez. Levi regarda sa mère qui lui fit un signe d'approbation de la tête.

"Allons-y." soupira-t-il, menant l'autre garçon dans le couloir jusqu'à sa nouvelle chambre.



"C'est...sympa." dit Eren, scrutant les murs nus et le petit matelas à même le sol, sans sommier.

"Je n'ai pas grand-chose." répondit Levi silencieusement, fixant le sol.

"C'est pas grave ! Tu peux venir dans ma chambre et jouer avec mes jouets quand tu veux !" s'exclama joyeusement Eren en s'affalant sur le lit de Levi. 

"Merci..." répondit ce dernier avec hésitation, regardant Eren avec attention. Il était étrange: heureux et excité même dans sa chambre vide et ennuyeuse. On aurait dit qu'il souriait tout le temps, ce qui faisait briller ses immenses yeux. Levi sentait qu'il devait être ennuyé par ce garçon, mais ce n'était pas le cas et il ne comprenait pas pourquoi.

"Tu as quel âge ?" demanda Eren à Levi qui s'assit timidement à côté de lui sur le lit.

"Huit ans." dit-il simplement.

"Sérieux ?! Mais t'es plus petit que moi ! Je viens juste d'avoir six ans !" cria Eren. Levi lui lança un regard noir.

"Je ne suis pas plus petit que toi. On fait la même taille. Pas ma faute si tu ressembles à un troll de six ans." se défendit-il sèchement. Eren rit.

"T'es marrant !" dit-il avec un autre sourire. Les yeux de Levi s'écarquillèrent, et comme il sentit ses joues rougir il détourna rapidement le regard.

"Hey, peut-être que tu es un Omega ! Les Omegas sont petits, non ?" s'exclama Eren. Levi fronça les sourcils.

"Les garçons ne peuvent pas être des Omegas !" répondit-il même s'il n'était pas sûr de ce qu'il avançait, il savait juste qu'être un Omega n'était pas une bonne chose.

"Ah bon ? Oh." dit Eren, perdant son sourire à mesure qu'il y réfléchissait.

"Je sais pas. Ils peuvent ? Je ne veux pas en être un, ma maman en est une et elle a dit qu'être un Omega, c'est difficile. Elle rentre souvent avec des hématomes et on vivait dans un mauvais quartier." dit Levi silencieusement.

"Ma maman dit que les Omegas sont précieux et qu'ils doivent être protégés ! Hey peut-être que je serai un Alpha !" s'écria Eren. Levi leva un sourcil, incertain du lien entre les deux.

"Tu peux être mon Omega, je te protégerai !" dit Eren en souriant de toutes ses dents. Levi sentit ses oreilles rougir et il regarda le plus jeune garçon avec de grands yeux.

"O-okay." bégaya-t-il, le regard baissé sur ses mains, avant qu'un silence confortable ne s'installe.



"J'aime tes cheveux." dit Eren soudainement, prenant une mèche de cheveux mi-longs de Levi entre ses doigts. Il passait du coq à l'âne, c'était dur de suivre. "Ma maman ne veut pas que les miens poussent plus longs. Mon ami Armin a aussi de longs cheveux mais ils sont blonds et pas aussi beaux que les tiens." radota Eren joyeusement.

 "J'aime tes yeux." lâcha Levi maladroitement; incertain de comment accepter les compliments du garçon à côté de lui.

"Merci !" s'extasia Eren. "Hey j'ai une Super Nintendo, tu veux monter pour jouer à Donkey Kong ?" demanda Eren en sautant hors du lit avec excitation.

"On a le droit ?" questionna Levi. Eren cessa de gigoter partout, l'air concentré. Il était si expressif mais avec la durée d'attention d'un poisson rouge. Levi trouvait ça presque mignon; ses lèvres s'étirèrent en un léger sourire.

"J'en sais rien. Je vais demander à Maman." dit-il avant de sortir en trombe de la chambre.

 

 

"Bien sûr que oui. Kuchel, voudrais-tu monter dîner avec nous ? Ce ragoût sera encore bon demain, ça nous ferait vraiment plaisir que tu viennes." dit Carla au moment où Levi entra dans la cuisine.

"Ce serait merveilleux. Si ça ne vous dérange pas." répondit Kuchel. Carla balaya sa retenue d'un geste et les conduisit à l'étage de la maison. 

Eren prit la main de Levi et l'amena au salon où se trouvait sa console de jeux.

"Tu veux être Donkey Kong ou Diddy Kong ?" demanda-t-il.

"Je...uhm. Je sais pas. Je n'ai jamais joué à la Super Nintendo." dit Levi avec hésitation.

"Oh. Ben c'est pas grave. C'est pas si dur, tu peux être Diddy, c'est le joueur 2 mais on pourra échanger quand tu seras un peu plus fort." répondit Eren. Levi hocha la tête et Eren paramétra le jeu.

Il n'eut pas besoin de beaucoup de temps pour apprendre à jouer et peu après ils étaient en train de voler à travers les niveaux, Levi étant souvent le joueur 1. Cela n'avait pas l'air de déranger Eren, qui riait et criait la plupart du temps en passant juste un super moment à jouer avec Levi. Ce dernier ne pouvait s'empêcher de sourire et rire doucement avec lui; il n'avait jamais vraiment eu d'amis auparavant. Eren ne semblait pas dérangé par la nature réservée de Levi; il avait l'air de voir au-delà de sa timidité et de son expression neutre et indifférente, que la plupart des gens trouvaient étrange et déconcertante chez un jeune enfant. Levi commençait à espérer qu'ils deviendraient de vrais amis.

 

 

Quand Carla les appela pour dîner, Eren prit à nouveau la main de Levi et l'amena en direction de la cuisine. Eren insista pour qu'ils s'asseyent aussi près que possible malgré les taquineries de leurs mères sur l'excitation d'Eren, accompagnée par les rougissements de Levi.

Carla et Kuchel semblaient également très bien s'entendre, papotant avec enthousiasme toute l'après midi et même pendant le dîner. Après avoir débarrassé la table, elles s'assirent en buvant un café tandis qu'Eren mena Levi jusqu'à sa chambre pour jouer avec ses jouets.



Levi n'avait pas remarqué qu'il s'était endormi après qu'ils soient retournés au salon et aient commencé un film. Il était sur le canapé, lové dans les bras d'Eren qui ronflait légèrement.

"Aww, qu'ils sont mignons." déclara Carla tandis que Kuchel secoua doucement Levi pour le réveiller.

"Mon cœur, c'est l'heure de rentrer à la maison." murmura-t-elle. Levi se frotta les yeux et les leva en direction de sa mère, Carla, ainsi qu'un homme avec de longs cheveux et des lunettes, qu'il n'avait jamais vu auparavant.

"On dirait qu'Eren s'est fait un nouvel ami." dit-il avec un sourire tendre, avant de se baisser pour prendre Eren dans ses bras.

Eren s'éveilla quand son père tenta de le séparer de Levi.

"Hey, où est Levi ?" demanda-t-il, paniqué et somnolent, se tortillant pour être posé par terre.

"Eren, Levi doit rentrer maintenant." répondit Carla avec douceur. Aussitôt les pieds d'Eren posés au sol, il accourut vers Levi; l'entourant de ses bras en une ferme étreinte.

"Tu reviendras demain ?" s’enquit-il. Levi se raidit de surprise.

"Eren, ne lui mets pas la pression. Peut-être qu'il ne veut pas venir tous les jours." dit gentiment Carla.

"J'aimerai bien... si j'ai le droit." répondit Levi nerveusement, bougeant maladroitement ses mains pour les enrouler autour d'Eren.

"Bien sûr que oui, tu es le bienvenu quand tu veux." sourit Carla.

"Super ! A demain !" s'exclama Eren, lâchant Levi avec un grand sourire avant que celui-ci ne rejoigne sa mère.

"Merci infiniment pour le dîner. Et pour tout le reste." dit Kuchel en enlaçant Carla amicalement. Elle s'éclaircit rudement la gorge, puis parut gênée.

"Aucun problème ! J'espère que nous deviendrons de grandes amies." sourit Carla.

"Et Kuchel, tu devrais me laisser jeter un œil à cette toux dès demain !" dit Grisha en lui serrant la main. Elle hocha la tête et conduit Levi à l'extérieur.





"Oh Levi, tu oublies ça." dit Eren en tendant le cheval en peluche que Levi avait câliné toute la soirée.

"C'est le tien." répondit Levi, un peu confus.

"Tu l'aimes bien et tu n'as pas beaucoup de jouets, je veux que tu le gardes."

Levi regarda Eren avec surprise pendant un moment avant de l'attraper lentement.

"M-merci." dit-il faiblement, souriant légèrement à Eren, serrant fort le jouet contre son torse, avant de rentrer avec sa mère à leur nouvel appartement. Les choses semblaient bien mieux maintenant que quelques heures auparavant.

 

 

"On dirait qu'Eren et toi vous entendez bien." remarqua Kuchel en bordant Levi dans son lit, assise sur le rebord et penchée au-dessus de lui. Levi câlinait son nouveau cheval en peluche et hocha la tête.

"Bien, peut-être que vous allez devenir de bons amis." dit Kuchel, embrassant son front et se levant pour partir.

"Maman ?" appela Levi à voix basse. Sa mère se retourna en attendant sa question.

"Est-ce que les garçons peuvent être des Omegas ?" demanda-t-il.

"Oui, ils peuvent." répondit-elle simplement.

"Tu penses que j'en serai un ?" Les yeux de Kuchel s'adoucirent et elle caressa les cheveux de son fils.

"Je n'en suis pas certaine. On ne saura pas avant que tu sois plus vieux, mais tu as effectivement quelques signes physiques propres aux Omegas."

"Eren a dit qu'il serait mon Alpha." ajouta Levi, évitant le regard de sa mère tandis qu'il sentit ses joues rosir.

"Il a dit ça ?" Kuchel eut un sourire en coin.

"Il est bizarre." Levi tenta de cacher sa gêne.

"Je pense qu'Eren ferait un très bon Alpha; il vient d'une famille très gentille qui aide les gens comme nous. J'ai rencontré Carla au supermarché et elle a tant fait pour nous. Elle m'a trouvé mon nouveau travail chez le fleuriste de l'hôpital et m'a proposé de louer leur appartement à un prix abordable." expliqua Kuchel; cela répondait aux questions que se posait Levi depuis les dernières semaines.

"Et peut-être que le père d'Eren soignera ta toux. C'est un bon docteur non ?" demanda Levi. Kuchel se contenta de lui sourire et lui fit un baiser de bonne nuit. Levi serra son cheval un peu plus fort et s'endormit dans son nouveau lit. Peut-être que cette chambre n'était pas si mal, pas avec quelqu'un comme Eren au-dessus de lui.

 

 Le jour suivant, il tardait vivement à Levi de retourner jouer chez Eren, mais il avait trop peur de monter de lui-même. Eren lui avait dit de revenir, mais s'il avait oublié ? Et si Eren l'avait dit sur le moment mais ne le pensait pas du tout ? Et si Eren s'était rendu compte qu'il était un garçon de huit ans névrosé qui passait son temps à trop réfléchir ?

"Levi, il t'a invité, pourquoi ne vas-tu pas juste frapper à la porte ?" demanda Kuchel depuis la cuisine où elle rangeait les petites courses qu'ils venaient de faire.

"Et s'il a changé d'avis ?" retourna Levi, qui faisait le tour de la pièce.

"Je suis sûre que ce n'est pas le cas. Tu veux que je monte avec toi ?" Levi réfléchit un moment, acceptant presque la proposition, avant que ses pensées ne soient interrompues par de petits coups à la porte.

Kuchel accourut pour ouvrir, révélant Eren qui semblait soucieux.

"Levi ! Je croyais que tu viendrais à la maison !" dit-il.

"Je...um. J'y allais. Je ne savais pas quand..." bégaya Levi avant que le visage d'Eren ne soit illuminé par un sourire familier.

"Génial ! Allez, viens ! Mon ami Armin est en haut !" déclara-t-il en prenant la main de Levi pour l'attirer au dehors.

"Si ton ami est là je peux rester ici." assura Levi, peu assuré.

"Non ! C'est mon meilleur ami, il faut que tu le rencontres !" continua Eren en le tirant par la main; il était étonnamment fort pour un garçon de 6 ans. Il le mena dans sa maison puis dans sa chambre où se trouvait un petit garçon blond; plus petit que Levi, même. Il était assis sur le lit en train de lire un livre. Il releva les yeux et sourit quand ils entrèrent.

"Armin, voici Levi. Il sera mon Omega un jour !" sourit Eren fièrement, faisant rougir Levi par la même occasion.

"Je ne suis pas encore un Omega." marmonna-t-il.

"Coucou." salua Armin avec un sourire. Levi lui retourna un hochement de tête.

"Tu veux faire quoi ?" s'enquit Eren, ses yeux ne quittant pas ceux de Levi, un grand sourire sur son visage.

"J-je ne sais pas. On pourrait rejouer à Donkey Kong." suggéra timidement Levi.

"Oui ! Jouons à Donkey Kong 2 ! C'est le meilleur !" dit Eren en se précipitant dans le salon pour tout préparer.

"Il y a deux jeux Donkey Kong ?" demanda Levi tandis qu'Armin descendait du lit.

"Il en a trois, en fait." rit Armin. "Tu vas devoir apprendre à y jouer si tu veux être ami avec Eren, il adore les jeux vidéos." ajouta-t-il.

"Ça ne m'embête pas." répondit Levi doucement, en s'asseyant sur le canapé. Eren donna une manette à Armin et une autre à Levi avant de s'installer à côté du plus vieux garçon, entourant sa taille de ses bras. Levi rougit et le regarda.

"On a joué hier donc Armin peut être le joueur 1 et on partage l'autre." dit Eren joyeusement. Levi hocha la tête et la tourna en direction de la télévision, tentant de se concentrer sur le nouveau jeu.





Levi dut aller à sa nouvelle école le jour suivant. Sa mère l'emmena à pieds avant d'aller à son nouveau travail. Levi lui fit un bisou et lui souhaita bonne chance. Il était très heureux qu'elle ait cette opportunité: peut-être qu'elle n'aurait plus besoin de travail si tard, ou de rentrer à la maison blessée, avec des hématomes, avec son odeur emplie de celles d'Alphas agressifs.

Il s'assit dans sa classe silencieusement, regardant un peu autour de lui avant que la maîtresse ne commence; priant intérieurement pour qu'elle ne l'appelle pas au tableau. Les autres enfants étaient bruyants; riant et jouant ensemble, tout comme Eren. Seulement Levi ne semblait pas y prêter attention quand il s'agissait d'Eren. Ils étaient plus grands que lui, aussi. Eren avait raison, il n'était pas plus grand qu'un enfant en maternelle.

Il parvint à discuter un minimum la plupart de la journée, suivant le reste de la classe dans la cour pour la deuxième partie de la récréation de midi. Il y avait beaucoup trop d'enfants pour que Levi ne puisse ne serait-ce que s'approcher des jeux, même s'il aurait aimé aller un peu sur la balançoire.

"Levi !!" Il entendit un cri strident avant d'être plaqué au sol; des bras enroulés autour de son cou en une ferme étreinte.

"Eren ?" s'exclama-t-il avec surprise.

"Eren Jaegar ! Reviens ici tout de suite !" hurla la petite maîtresse aux cheveux blancs depuis l'autre côté de la clôture. Les deux garçons lui accordèrent un regard énervé.

"Je ne suis pas sensé être là. La cour de récré de la maternelle est là-bas." dit Eren, avant d'attirer Levi vers la clôture.

"Et qui est ton ami, Eren ?" demanda la maîtresse.

"Voici Levi, Melle Rico. C'est mon partenaire (ndt: "mate" en anglais. Dans les A/B/O, ça a une grande connotation sentimentale) !" dit fièrement Eren, faisant rougir Levi une nouvelle fois, et Melle Rico rit.

"Vraiment ? Tu n'es pas un peu jeune pour prendre des décisions comme celle-ci ?"

"Je m'en fiche ! Il sera mon Omega et je le protégerai !" exigea Eren.

"D'accord. Les autres enfants ne sont pas censés jouer ici, mais si tu promets de rester là, je vous laisserai jouer tous les deux à côté de la porte." dit Rico.

"Merci Melle Rico !" s'écria Eren, attirant Levi pour qu'il s'asseye contre la clôture.

"Je ne savais pas que tu était dans mon école !" dit Eren en souriant.

"C'est mon premier jour." répondit Levi.

"Alors maintenant on peut se voir encore plus ! Et l'an prochain je serai dans la cour de récré avec toi !" dit Eren avec excitation.

"Ça va être bien." dit Levi en le gratifiant d'un petit sourire. Ils passèrent le reste de l'heure ensemble, jusqu'à ce que la sonnerie retentisse et qu'ils doivent retourner dans leur classe respective.





"Hey regarde, Levi joue encore avec le petit de maternelle ! Quel naze !" ricana une fille grande aux cheveux bruns appelée Ymir. Elle était dans la même classe que Levi. Cela faisait quelques semaines que Levi avait commencé à passer ses récréations avec Eren et ses amis; ses camarades avaient remarqué et se moquaient de lui. Ils l'appelaient le bébé ou le naze à cause du fait qu'il traîne avec de plus jeunes enfants. Ça lui était égal, ils n'étaient rien pour lui, tout ce qui comptait était qu'il soit avec Eren.

Cependant Eren fut pris de colère aux mots de la fillette.



"Ne parle pas comme ça à mon Omega !" hurla-t-il en se levant et en essayant de paraître intimidant. 

"Ton Omega ?" gloussa-t-elle; Reiner riant derrière elle.

"Oui mon Omega ! Je vais le protéger des gens comme toi !" Eren bomba le torse et se mit entre Levi et eux. Ymir et Reiner se moquaient, ainsi que d'autres enfants qui s'étaient rassemblés autour d'eux.

"Ah ouais ? Comment ?" ricana Reiner, prenant Eren de haut; cela n'impressionna pas Eren. Reiner le poussa en riant, faisant presque tomber le brun à terre. Celui-ci se stabilisa rapidement et sauta sur Reiner en hurlant. Le blond l'arrêta et le poussa encore plus fort, le faisant trébucher sur la pelouse, toujours en riant. Eren s'était écorché le coude mais avait l'air plus en colère que jamais, sautant presque à la gorge de Reiner.

"Ne le touche pas !" gronda Levi avant de prendre son élan pour frapper le visage de Reiner avec force, faisant tomber le grand garçon à terre. Tous ceux qui s'étaient rassemblés autour d'eux regardaient Levi avec les yeux écarquillés et la bouche ouverte. Puis arrivèrent les enseignants qui les séparèrent et les emmenèrent au bureau du Principal.





"Levi ! Que s'est-il passé ? Tu vas bien ?" Kuchel accourut dans le bureau, s'agenouillant devant lui avant de l'inspecter: il n'était pas blessé à l'exception de ses doigts égratignés.

"Je vais bien, Maman." marmonna-t-il. Kuchel jeta un regard à Reiner et son visage gonflé, ainsi qu'Ymir qui avait les bras croisés sur sa poitrine et un sourire narquois, à côté de Levi.

"On parlera quand je sortirai." l'avertit-elle avant d'entrer dans le bureau du Principal, où les enseignants et les autres parents l'attendaient.





"Tu sais, t'es pas si mal, Levi." dit Ymir quand ils furent seuls. Levi la regarda étrangement en réponse.

"Tu m'as embêté, j'ai frappé Reiner et nous ai envoyé chez le Principal, et maintenant tu penses que je suis pas si mal ?" demanda-t-il, un sourcil relevé.

"Hey, peu de gamins peuvent mettre Reiner K.O., surtout ceux qui sont aussi petits que toi." sourit-elle.

"C'est vrai, c'était un bon coup de poing." rit Reiner à côté d'elle. 

"Soyons amis." déclara-t-elle. Levi les fixa avec incrédulité pendant un instant.

"Vous ne devez pas vous en prendre à Eren." dit-il avec un regard noir.

"Promis." répondirent-ils en souriant.

"Vous irez vous excuser auprès de lui." ajouta Levi.

"Ça marche." acquiescèrent-ils.

"D'accord, soyons amis." dit Levi en se rasseyant dans sa chaise, attendant sa mère. 



 

 Kuchel n'était pas contente quand elle sortit du bureau. Les trois furent renvoyés pour le reste de la journée et Levi était banni de la maternelle pendant l'heure du déjeuner jusqu'à la fin de l'année. Heureusement, l'année scolaire était bientôt terminée; Eren et lui pourraient passer l'été ensemble et passeraient leur prochaine année dans la même cour de récréation.

Levi suivit sa mère pour qu'elle retourne au travail.

"Tu es fâchée ?" lui demanda-t-il silencieusement. Il n'avait pas l'habitude que sa mère soit en colère contre lui.

"Qu'est-ce qui t'a pris de frapper ce garçon ? Je croyais que tu avais plus de jugeote que ça !" souffla Kuchel avec exaspération, ce qui la fit douloureusement tousser.

"Il a poussé Eren." dit Levi en regardant ses pieds, haïssant les moments où sa mère toussait, encore plus quand c'était à cause de lui.

"Il a quoi ?! Ce garçon est deux fois plus grand que toi ! Et Eren !" s'exclama-t-elle, ses yeux ronds de consternation.

"Ils étaient en train de se moquer de moi parce que je passe la récré avec Eren et qu'il est en maternelle. Eren s'est fâché et a essayé de le taper, Reiner l'a poussé donc je l'ai frappé." expliqua Levi.

"Est-ce qu'Eren va bien ? Je n'ai vu ni lui ni Carla." s'enquit Kuchel.

"J'ai dit à la maîtresse qu'Eren n'avait rien fait." Kuchel s'arrêta de marcher et s'agenouilla devant son fils.

"C'était courageux de ta part de prendre soin d'Eren. Même si je n'approuve pas la violence, je suis contente que tu ne les aies pas laissé toucher Eren." dit Kuchel en le prenant dans ses bras.

"Je sais qu'il est très concentré sur le fait de te protéger, mais un bon Omega veille sur son Alpha aussi." dit-elle en se levant avant de reprendre sa marche. "Je veux que tu te tiennes loin d'eux à présent."

"Ils veulent qu'on soit amis maintenant." dit Levi nonchalamment. Kuchel le regarda comme s'il était fou.

"Ils ont bien aimé que je puisse mettre Reiner à terre. Je leur ai dit de laisser Eren tranquille." dit-il. Kuchel secoua la tête.

"Les enfants sont bizarres." rit-elle. "S'ils sont autre chose qu’amicaux avec toi, je veux que tu t'éloignes d'eux." avertit-elle. Levi hocha la tête.

Kuchel retourna au fleuriste tandis que Levi alla se mettre à l'aise dans la salle de pause à côté; comme il le faisait tous les jours après l'école pour faire ses devoirs et n'embêter personne. Parfois il s'asseyait derrière le comptoir du fleuriste, mais le personnel de l'hôpital et les infirmières qui allaient dans cette salle de pause l'adoraient, et lui achetaient souvent un goûter au distributeur automatique.





"Levi ? Qu'est-ce que tu fais ici ?" demanda Grisha avec surprise en entrant dans la pièce. Levi leva les yeux de ses devoirs et regarda le Docteur.

"On m'a envoyé à la maison plus tôt, Maman est encore au travail." répondit-il, toujours un peu timide avec le père d'Eren.

"Tu viens ici tous les jours après l'école ?" s'enquit Grisha; Levi hocha la tête. 

"Eh bien ça répond aux questions incessantes d'Eren." gloussa l'homme en s'asseyant en face de Levi.

"Eren et toi êtes de très bons amis, huh ?"demanda-t-il; Levi hocha de nouveau la tête, un peu intimidé.

"C'est bien. Eren a eu plein de différents amis mais on dirait qu'il te trouve très spécial." expliqua Grisha.

"Je ne le suis pas." murmura Levi.

"Et alors ? Si Eren pense que tu es spécial, est-ce que ce n'est pas tout ce dont tu as besoin pour l'être ?" Levi lui sourit et opina de la tête.

"Bon, content de t'avoir vu, Levi. J'étais juste venu prendre un café; je dois retourner travailler." dit Grisha en prenant quelques pièces dans sa poche pour la machine à café; il donna la monnaie à Levi avec un sourire. Levi le remercia, puis utilisa les pièces pour s'acheter un thé aux herbes.

 



Kuchel et Levi rentrèrent à la maison après son travail; il était plis tard que d'habitude puisqu'elle avait pris une pause pour aller chercher Levi à l'école. Eren les attendait de pied ferme devant la fenêtre. Si tôt leur voiture garée sur le parking, Eren sortit en trombe; sa mère l'appelant. Eren accourut vers Levi, jetant ses bras autour de lui. Carla apparut derrière lui, affolée. 

"Eren, je me fiche de qui tu vois sur le parking, tu ne dois pas sortir comme ça sans me le dire !" le réprimanda-t-elle.

"Je t'ai créé des ennuis," dit Eren à Levi, ignorant complètement sa mère.

"Il a été inquiet tout l'après-midi, il n'a pas voulu me dire pourquoi." dit Carla à Kuchel.

"Je n'ai pas d'ennuis. Ça va, toi ?" demanda Levi; Eren hocha la tête, le tenant toujours fermement dans ses bras.

"Apparemment il y a eu un peu d'agitation à l'heure du déjeuner aujourd'hui. Levi a été envoyé chez le Principal." expliqua Kuchel.

"Kuchel, Levi, venez dîner avec nous, il est tard. Nous avons des restes." dit Carla en menant Kuchel à l'intérieur, suivie des deux garçons; Eren tenant la main de Levi avec force.



 

"Bon, Eren, dit bonne nuit à Levi, c'est l'heure de dormir." dit Carla depuis le seuil de sa chambre.

"Est-ce que Levi peut rester dormir ?" gémit Eren, somnolent; il était bien plus tard que son heure de coucher habituelle.

Carla regarda Kuchel qui sourit à Levi avec douceur.

"Tu veux rester dormir ? C'est vendredi après tout, tu n'as pas école demain." demanda-t-elle. 

"Ça va aller, toute seule ?" s'enquit Levi, et Kuchel rit légèrement.

"Ça ira, et je suis juste en bas si tu as besoin de moi." le rassura-t-elle. Levi regarda Eren qui la câlinait, puis hocha la tête.

Ils se préparèrent pour aller au lit; Levi emprunta un pyjama et une brosse à dents, puis leurs mères les bordèrent dans le lit d'Eren avant de revenir dans le salon pour continuer leur conversation.

Eren s'endormit presque instantanément, ses bras entourant Levi de manière protectrice. Levi eut plus de mal à s'endormir. Il n'avait jamais passé une nuit sans sa mère auparavant; il ne dormait même pas encore toutes les nuits dans sa propre chambre. Il ne s'était pas rendu compte qu'il gémissait jusqu'à ce qu'Eren s'éveille à côté de lui. Eren le regarda avec des yeux endormis avant de s'approcher de lui et de frotter son cou contre le sien.

"Q-quoi ?" demanda Levi, confus.

"Mon père frotte son cou contre celui de ma mère tout le temps. Ça la fait sentir comme lui et elle n'est plus triste après qu'il ait fait ça." expliqua Eren, tout près de Levi.

Levi inspira profondément, son nez enfoui dans l'épaule d'Eren: il ne sentait rien, ils étaient trop jeunes, ils n'avait pas encore développé l'odeur qu'ils auraient quand leur dynamique (ndt: "dynamic": leur nature Alpha, Beta ou Omega) se dévoilerait, mais le geste d'Eren le fit se sentir un peu mieux. Eren s'endormit encore avant Levi, mais celui-ci se sentait beaucoup mieux et tomba dans les bras de Morphée peu de temps après.



 

"Alors Levi, tu as parlé au Papa d'Eren hier à l'hôpital ?" demanda Carla tandis que les garçons s'assirent à table pour prendre le petit-déjeuner, toujours vêtus de leur pyjama et les cheveux ébouriffés. Levi hocha la tête avant de la remercier pour les céréales qu'elle avait placé devant lui.

"Eh bien j'ai parlé à ta Maman hier soir, et que dirais-tu de rentrer à la maison avec Eren tous les jours après l'école jusqu'à ce que ta Maman arrive ?" proposa Carla.

"Vraiment ?" demanda Levi, regardant Eren qui souriait d'excitation, la bouche pleine de céréales. Carla acquiesça joyeusement.

"J'adorerais." dit Levi en souriant avant de prendre une nouvelle cuillère de céréales, Eren fou de joie à côté de lui.





Levi rentra avec Eren pour la première fois le lundi suivant. Tous les jours après l'école, il se rendait dans l'entrée de la maternelle où Eren le saluait avec un sourire et le menait par la main jusqu'à la voiture de sa mère.

Il mit un peu de temps à s'habituer; aussi ennuyeuses et inconfortables furent les après-midi sur le sol du fleuriste, il n'avait pas l'habitude d'être séparé de sa mère aussi longtemps. Ça aidait d'être avec Eren; ils passaient toutes leurs après-midi ensemble. Carla leur donnait un goûter, Levi aidait Eren avec ses devoirs tout en faisant les siens, puis ils jouaient ou regardaient la télé jusqu'à ce que Kuchel rentre à la maison. Parfois ils mangeaient avec Carla, Grisha et Eren; la plupart du temps, ils descendaient et Kuchel leur préparer à dîner pour tous les deux.

 

 

La vie était mieux qu'elle ne l'avait jamais été pour Levi. Sa mère semblait heureuse dans son nouveau travail; ils n'avaient pas beaucoup d'argent, mais toujours plus qu'avant, suffisamment pour acheter de la vraie nourriture et des produits indispensables. Kuchel paraissait en meilleure forme et avait même pris un peu de poids, et elle avait l'air en bien meilleure santé. Elle toussait encore assez sévèrement, mais au moins elle ne tremblait plus de tout son corps à chaque fois.

Levi était heureux que Kuchel et Carla soient devenues de si grandes amies, il n'avait jamais vu sa mère rire et sourire avec un autre adulte auparavant. Il adorait Carla; il se sentait presque aussi bien avec elle qu'avec sa propre mère. Il devenait proche d'un tas de personnes; ce qu'il n'aurait jamais imaginé. Il s'était étonnamment rapproché d'Armin; les deux garçons avaient beaucoup plus en commun qu'aucun d'eux n'avait avec Eren: ils aimaient lire, apprendre de nouvelles connaissances, et juste faire les choses en silence.

Cela dit, rien ne changerait les sentiments de Levi à l'égard d'Eren: le garçon bruyant et excité avait capturé son cœur, et aucun intérêt commun avec quelqu'un d'autre ne changerait le fait qu'Eren était sa personne préférée. A part sa mère, il n'y avait personne avec qui il aurait préféré passer du temps qu'Eren, et le sentiment semblait réciproque. Levi s'était persuadé qu'Eren se serait lassé de lui à présent – sa mère lui avait souvent dit qu'il s'inquiétait trop pour un enfant de 8 ans – mais Eren était aussi attaché à lui après plusieurs mois qu'il l'était les premières semaines.

Eren avait été plutôt contrarié par le fait que Levi ne passait plus sa récréation de midi avec lui, mais passer du temps avec lui tous les jours après l'école rattrapait un peu le coup, et peu après il était redevenu lui-même, heureux et énergique. Levi avait commencé à passer l'heure du déjeuner avec Ymir, Reiner, et la cousine de Reiner, Annie, qui était dans une autre classe mais avec qui Levi s'entendait bien: elle était petite avec un visage stoïque et intimidant, tout comme lui, donc ils s'entendirent assez rapidement. C'était sympa d'avoir des amis, de ne pas être le dernier choisi quand il fallait faire des groupes, ou de ne pas passer la récréation seul face à son bureau. Maintenant, il passait du bon temps à l'école.

Avoir des amis était agréable.