Actions

Work Header

Creed's Pizzeria

Chapter Text

Bonsoir ou bonjour à tous !
Comment allez-vous ?

Je vous retrouve donc aujourd'hui pour une fanfiction encore une fois sur Assassin's Creed ! Je sors de ma zone de confort en vous proposant une fiction à plusieurs chapitres (et non pas une série de One Shots) et en plus je le lance sur du Yaoï ! Ici ce sera du Altmal/Maltaïr (Altaïr et Malik si vous n'aviez pas compris). C'est une première pour moi d'avoir un projet aussi gros.

J'aurais quelques informations à vous partager, très importantes à la fin de ce chapitre.

En attendant, bonne lecture !


"Bonjour mon grand frère adoré ça v-

- C'est non Kadar.

- Mais j'ai rien dit encore !"

Malik leva les yeux de son écran d'ordinateur et lança un regard noir à son jeune frère.

"Tu crois vraiment que je ne te connais pas ?"

Kadar haussa juste les épaules et s'apprêtait à répliquer quand Malik le coupa.

"Ta gueule Kadar. Tu voulais quoi sinon ? Je suis entrain de bosser la.

- T'as dit ça i peu près 2 heures frangin. Tu devrais faire une pause. Et puis, il est bientôt l'heure de manger !"

L'ainé regarda l'heure. Effectivement, il était 19 heures 42. Habituellement, Malik préparait le repas pour son frère et lui mais il semblait qu'il était trop tard pour penser à cuisiner quelque chose.

Le jeune homme se leva et s'étira. Cela faisait environ 4 heures qu'il était devant son ordinateur à s'occuper de la paperasse de son entreprise.

Il était le créateur d'une maison d'édition prisée pour les romans Historiques et/ou Fantasy et gagnait plutôt bien sa vie. Quand on dit "Bien gagner sa vie", on peut sous-entendre par la que les frères Al-Sayf pouvaient manger pendant toute une semaine tout les soirs dans des restaurants étoilés sans s'inquiéter pour l'argent.

Kadar, quand à lui supervisait l'équipe d'éditeurs de romans Historiques. C'était par lui qu'on passait pour savoir si le bouquin allait être édité ou non. Et autant Malik ne voulait pas l'admettre, Kadar était bon à ce poste. Sans lui, la direction Historique allait tomber totalement.

Plusieurs fois Malik et Kadar s'étaient faits remarquer par rapport à leur âge et sous-estimés. Malik était l'un des plus jeunes entrepreneurs dans le monde de l'édition et Kadar n'avait que 17 ans quand ils avaient fondé la maison d'édition "Golden Apple". Les autres entrepreneurs s'étaient moqués d'eux, ils n'avaient rien compris quand les frères avaient pris le dessus sur ceux qui s'étaient imposés dans le monde de l'édition.

En d'autres termes, le duo de frères Al-Sayf était connu pour leur efficacité dans le monde du travail.

Malik sourit en pensant au chemin qu'ils avaient parcourus. En à peine 3 ans, ils avaient déjà conquis le marché de la littérature en faisant parti des 10 meilleures maisons d'éditions Françaises.

"Malik ? "

Le susnommé sortit de sa rêverie et regarda son petit-frère.

"Ça va. Juste un peu perdu dans mes pensées. On va manger à L'étoile d'or ?

- Nah. J'en ai marre des restaurants étoilés. "

Malik haussa un sourcil.

"C'est nouveau ça. Tu veux manger ou alors ? "

En voyant le sourire sournois de Kadar, le jeune homme ne put s'empêcher de sentir que son jeune frère avait tout prévu.

" Eh bien j'ai un endroit, plutôt pas mal, recommandé par mes deux potes...

- Qui t'as recommandé le resto ?

- Kisara et Thénène.

- Pourquoi ça ne m'étonne pas ?" Fit l'ainé en passant une main sur son visage.

Kisara et Thénène. Les deux meilleures amies de Kadar. Ils se sont rencontrés au collège et depuis ils ne se sont plus jamais quittés. Kisara Kesler, Anglaise d'origine, était une rousse aux yeux marron clair plutôt calme et gentille avec tout le monde. Thénène Baldé, Sénégalaise, était une brune aux yeux marron foncé assez sulfureuse et forte de caractère. Tellement forte de caractère qu'elle avait mis au tapis des gens qui se moquaient de Kadar devant le regard abasourdi de ce dernier et l'expression consternée de Kisara.

Evidemment, c'étaient toujours elles qui marquaient les bons coups. Les deux jeunes femmes arrivaient à dénicher les bons plans venus de nulle part, comme les bonnes histoires. C'étaient les premières à se faire éditer chez Golden Apple Kisara en romans Historiques et Thénène en Fantasy.

"Du coup on peut y aller frangin ?

- Il est où ce resto ? "

Kadar fit un petit sourire crispé.

"Dans la banlieue..."

Malik manqua de s'étouffer. La banlieue ? Il n'aimait pas vraiment y aller. Les bouchons et les personnes peu agréables étaient nombreuses là-bas.

"Tu le fais exprès idiot ?

- Non ?

- Tu sais très bien que je n'aime pas la banlieue et tu veux qu'on aille manger là-bas ? fit-il en soupirant.

- J'avais envie de changer d'air ! Tu sais il y a de très bons restaurants en dehors de Paris aussi !

- Je sais mais...

- Allez s'il-te-plait Malik ! Je te promets que je ferrais des heures supp' demain !"

Kadar avait les mains jointes et regardait son frère avec des yeux larmoyants. Qui pouvait résister a cette petite bouille et ces grands yeux bleus ? Malik passa sa main sur son visage et soupira une énième fois. Il était vraiment faible face au regard de bébé de Kadar.

"Ça va ça va on ira manger ou tu veux d'accord ? Juste... arrête de me regarder comme ça ok ?

- Ouais ! T'es le meilleur grand-frère que je n'ai jamais eu !

- En même temps je suis ton seul grand-frère... Bref, prend ta veste et on y va.

- Tu crois vraiment y aller habillé comme ça ? "

En effet, Malik portait ses vêtements qu'il portait habituellement au bureau, c'est-à-dire un pantalon noir, une chemise blanche avec une cravate et une veste noire.

"Qu'est ce qu'ils ont mes vêtements ?

- Trop riche, trop homme d'affaires, trop travail. Mets quelque chose de plus confortable ! On va pas manger dans un resto 4 étoiles j'te rappelle. "

Kadar, comme s'il avait prévu qu'il allait manger autre part que dans un restaurant étoilé, portait un simple jean bleu avec un t-shirt à manches longues noir.

L'ainé grogna et retourna rapidement dans sa chambre pour se changer. Il attrapa un simple jean noir, un t-shirt blanc et mit par-dessus une chemise bleu-foncé. Malik ressortit de sa chambre, l'air grognon et croisa les bras.

"C'est bon ? Ça te va comme ça ?

- Nickel frangin ! Mais pourquoi tu tires la gueule comme ça ?

- A qui la faute connard ?

- Oups, désolé ? On peut y aller maintenant ?

- Ouais. Putain pire qu'un gamin ce gosse, ajouta-il plus bas.

- Je t'ai entendu Malik !

- C'était le but."

Malik prit son trench-coat sur le porte-manteau et lança une doudoune sur son frère qui la reçut en pleine face. Kadar grogna mais la mit tout de même sans ronchonner.

L'ainé ferma la porte derrière son frère et allèrent à l'une de leurs voitures dans le garage souterrain de leur immeuble.

"J'peux conduire ? demanda Kadar.

- Non.

- Mais..."

Un seul regard noir de son frère suffit au plus jeune pour se rassoir correctement dans son siège.

Malik se passa distraitement une main dans les cheveux et démarra la voiture pendant que Kadar tapait l'adresse du restaurant dans le GPS intégré. Ils en avaient environ pour 30 minutes de trajet.


Malik était plutôt surpris. Il s'attendait à atterrir dans une ville avec des quartiers un peu douteux mais finalement, Kadar l'avait emmené dans une petite ville (qui s'approchait plus d'un village) assez calme dont l'aîné avait déjà oublié le nom.

"Tiens regarde frangin, fit Kadar en pointant un petit bâtiment du doigt, ce doit être le resto !"

Il se gara juste devant le restaurant. De l'extérieur, c'était plutôt mignon; il y avait une jolie terrasse comme on en verrait dans les restaurants/cafés dans les villes touristiques, et la façade n'était pas trop décorée. Tout semblait être fait de pierres et de bois, ajoutant un effet rustique et familial à l'édifice.

Bar & Restaurant : Creed's Pizzeria

"On y va Malik ?"

Le susnommé hocha la tête et suivit Kadar.

L'intérieur du restaurant était chaleureux. Une douce lumière éclairait la grande salle et le bar. L'entrée donnait directement une vue sur le comptoir du bar, plus précisément au barman préparant les boissons. A droite de l'entrée, il y avait une grande salle ouverte ou les gens prenaient leur repas ou un boisson avec leurs proches. C'était un endroit plutôt agréable et une bonne odeur se sentait dans le restaurant.

Un serveur s'approcha d'eux. Il semblait avoir l'âge de Kadar, les cheveux bruns et les yeux couleur ambre tirant sur le doré. Il possédait une cicatrice qui barrait ses lèvres sur le côté gauche de son visage. C'était le barman et il était plutôt mignon.

"Bonsoir, commença-t-il en souriant, bienvenue au Creed's Pizzeria. Avez vous une réservation ?

- Oui, au nom d'Al-Sayf s'il vous plaît."

Malik regarda son frère, inquisiteur.

"T'avais déjà réservé avant que j'accepte qu'on vienne manger ici ?

- Euh... Ouais ?

- ... Je n'ai rien à redire. T'es chiant avec ta bouille de bébé.

- Merci mon frère, t'es pas mal non plus."

Malik grogna tandis que le barman leur adressa un sourire amusé.

"J'ai trouvé votre réservation. Je vais vous conduire à votre table et un collègue sera la pour prendre votre commande.

- Très bien, répondit Malik. Merci beaucoup... Mr. Miles.

Évidemment, Malik avait lu le nom sur la petite plaque argentée sur la chemise du barman.

"Oh, appelez-moi Desmond simplement. Pour vous cela ne semble pas très professionnel mais ici tous les employés préfèrent qu'on les appelle par leurs prénoms. Ici vu que tout le monde se connaît, nous ne sommes pas très à l'aise à nous faire appeler par nos noms de famille. J'espère que cela ne vous dérangera pas.

- Au contraire, répondit Kadar, ça renforce encore plus le côté familial de votre restaurant, c'est sympathique."

Malik était d'accord. Toute cette ambiance chaleureuse le mettait à l'aise.

Desmond leur fit geste de le suivre. Il les mena à une table près de la fenêtre et leur donna la carte du restaurant.

"Je vous laisse réfléchir. J'enverrai un serveur un peu plus tard. Profitez bien de votre passage au Creed's Pizzeria !

- Merci Desmond."

Le barman s'inclina légèrement et retourna au bar.

Malik regarda la carte du restaurant. Comme son nom l'indiquait, le restaurant était spécialisé dans les pizzas mais faisait aussi des plats de viande et des hamburgers. Les prix étaient plutôt bas et il y avait beaucoup de choix. L'aîné était plutôt content finalement. Le cadre était chaleureux et la nourriture avait l'air bonne vu le visage des gens autour d'eux.

"Alors frangin ?

- Mmmmh ?

- Tu le trouves comment Desmond ?"

Malik lui lança un regard noir.

"Eh je demandais juste !

- Bah mêle-toi de tes affaires.

- T'es un rabat-joie tu sais ? J'voulais juste savoir si le beau barman avait capté ton attention c'est tout !

- ... Depuis quand tu t'occupes de ma vie sentimentale toi ?

- Depuis que j'ai l'âge de penser comme un adulte-

- Ce que tu n'es pas, coupa Malik en ricanant.

- ...Et depuis que j'suis ton frère donc depuis toujours ! Et j't'emmerde frère indigne.

- Moi aussi je t'adore Kadar."

Kadar croisa les bras et fit la moue. Au même moment, un serveur arriva. Il ressemblait à Desmond, ils avaient quasiment le même visage (cicatrice incluse) et presque les mêmes yeux. Ceux de Desmond étaient un peu plus clairs mais c'est un détail subtil. Ce serveur là avait les cheveux bruns un peu longs qu'il avait attaché en queue de cheval basse. Il arborait un petit sourire malicieux. Alors que Desmond était mignon, cet homme là était beau et séduisant. "Auditore" était marqué sur la plaque argentée.

"Bonsoir messieurs je suis Ezio. Puis-je prendre votre commande ?

- Oui ! S'exclama Kadar. Je vais prendre une pizza 4 fromages avec du Sprite en boisson et le dessert pour plus tard s'il-vous-plaît.

- Très bien, répondit Ezio en prenant des notes. Et pour vous monsieur ?

- Ça sera une pizza aux 3 viandes avec en boisson de l'Ice Tea et le dessert plus tard aussi s'il-vous-plaît.

- C'est noté messieurs. Je vous rapporte ça dans quelques instants.

- Merci."

Kadar sortit un flacon de gel antibactérien et se nettoya les mains, n'oubliant pas son frère bien entendu.

"Et celui-là alors ?

- Kadar, je sais pas si tu comprends quand je te dis "mêle-toi de tes affaires". Je crois qu'il faut que je te remette à l'école.

- Haha très drôle. Mais sérieusement, t'en pense quoi de Desmond et Ezio ?

- Tu me soules.

- Je sais.

- Bon d'accord. Desmond est mignon et Ezio est beau. Voila content ?

- Oui mais pas assez ! Allez frangin j'veux juste aider mon frère à trouver quelqu'un !

- Oui bah compter sur son frère hétéro pour trouver un mec à son frère gay, vraiment, c'est une bonne idée.

- Ah tu vois !

- ... C'était de l'ironie crétin."

Sur ce, les plats arrivèrent avec Ezio et une serveuse. Elle était grande, à peu près de l'âge de Malik et était plutôt jolie. Elle était brune et avait attaché ses cheveux en une tresse qu'elle laissait sur son épaule.

"Kassandra pour vous servir. Voila une pizza 4 fromages et un Sprite.

- C'est pour moi, fit Kadar. Merci Kassandra.

- Et donc une pizza aux 3 viandes et un Ice Tea pour vous.

- Merci Ezio."

Les serveurs s'inclinèrent légèrement en leur souhaitant un bon appétit et partirent. Malik lança un sourire sournois à son frère.

"Alors comment tu trouves Kassandra ?

- Oh ta gueule."


Le dîner se passa sans encombre. Cela faisait très longtemps que les frères Al-Sayf n'avaient pas mangés de pizzas aussi bonnes et en plus le restaurant était plutôt généreux avec les quantités. Cela changeait des restaurants de luxe ou les quantités étaient minimes mais leurs prix maximum.

Pendant qu'ils mangeaient, les frères parlèrent de tout et de rien, admirant les différents serveurs et la clientèle. Il semblerait que ceux qui étaient la ce mardi soir étaient des habitués et pour certains discutaient tranquillement avec des serveurs. En parlant d'eux, les serveurs étaient aussi séduisants ou mignons les uns que les autres. En d'autres termes, c'était comme un nid à beautés. Pourtant, aucun d'eux ne semblait plaire à Malik. Il manquait quelque chose de plus... Brûlant, passionnant. Les hommes qu'il avait vu semblaient ou un peu dociles, ou n'étaient pas vraiment son genre. Il préférait les hommes durs, qui lui tiennent un peu tête et qui pourrait supporter son caractère qualifié d'horrible par son propre frère, cet ingrat.


Ils finirent leurs pizzas et voulurent passer au dessert. Pendant qu'un autre serveur (il s'appelait Arno) venait prendre la commande de Kadar, Ezio vint avec une belle assiette. C'était un gâteau, un Opéra.

Malik lança un regard interrogateur à Ezio.

"De la part de notre chef en cuisine. C'est sur l'addition de la maison, ne vous en faites pas.

- Hum... Et bien... Remerciez-le de ma part...

- Ça sera fait. Bon appétit."

Ezio s'en alla avec Arno qui revint quelques instants plus tard avec une crêpe chantilly pour Kadar. Ce dernier lui souriait narquoisement.

"Alors on a une touche ?

- Ta gueule Kadar. Et puis comment ça se fait que...

- J'en suis sûr qu'il t'as vu depuis les petites fenêtres sur les portes qui mènent à la cuisine. Tu sais que t'es plutôt beau gosse comme frère, ça ne m'étonnerait même pas que t'ait ou capter l'attention de quelqu'un comme ça.

- Oui mais quand même...

- Roh, profite de ton dessert gratuit sinon je le mange !

- Pas touche, c'est le mien !"

Kadar rit de bon cœur et les deux frères attaquèrent leurs desserts, aussi bons que les pizzas qu'ils avaient eus un instant auparavant.

Après leurs desserts, les frères payèrent leur repas au comptoir du bar et Malik demanda à rencontrer le chef cuisinier. Desmond lança un regard à Ezio qui était entrain de nettoyer des verres. Il lui fit juste un sourire narquois. Le barman haussa les épaules et fit patienter les frères, le temps qu'il aille chercher le chef.

"Messieurs, voici le chef cuisinier. Altaïr Ibn-La'Ahad."

C'était un homme extrêmement beau. Malik ne pouvait pas le daigner. Il possédait la même cicatrice sur les lèvres que Desmond et Ezio mais avait des yeux beaucoup plus clairs qu'eux. Il avait les yeux dorés et perçants. . Altaïr avait les cheveux aussi courts que Desmond mais étaient un peu plus clairs que ce dernier. Il semblait être assez musclé sous cet uniforme blanc et aussi et avait une carrure assez imposante. Il avait une aura de respect qui s'échappait de lui.

Comptez sur Malik pour trouver milles et un détail sur le corps d'un homme. C'était un expert.

Malik le regarda dans les yeux, ne se laissant pas intimider. Le chef cuisinier sourit narquoisement. Il semblait ravi qu'on tienne tête à son aura intimidante.

"Merci pour le dessert monsieur. Il était délicieux.

- Tout le plaisir est pour moi messieurs... ?

- Je suis Kadar.

- Appelez-moi Malik. D'après Desmond, il semblerait que vous préféreriez que l'on s'adresse par nos prénoms.

- En effet Malik et Kadar. Appelez-moi donc Altaïr. Et nous devrions abandonner le vouvoiement, cela nous rend pour certains un peu inconfortables de vouvoyer des clients de notre âge que l'on va surement revoir."

Il a du culot lui.

"C'est d'accord, répondit simplement Malik. Je voulais alors juste te remercier pour ces pizzas, ainsi que ce dessert que tu as fait. Pourquoi d'ailleurs ?

- Parce que j'en avais envie, répondit-il en haussant les épaules. Si tu me le permets, j'aimerais retourner en cuisine. A très bientôt Malik et Kadar."

Sur ces mots, il s'en alla sans demander son reste. Kadar était impressionné devant la prestance de cet homme. Personne n'avait jamais parlé de cette manière à son frère ! Même pas les autres maisons d'édition rivales ! Quand Kadar regarda son frère, il fut surpris de voir un sourire narquois sur son visage.

"Rentrons Kadar. On a du chemin à faire et on a du boulot demain."

Il se retourna vers Desmond.

"Merci pour votre accueil. Je reviendrais avec ou sans mon frère c'est sur. Au revoir Desmond.

- A bientôt Malik, Kadar."

Les frères sortirent du restaurant, totalement repus. Nul doute qu'ils allaient revenir manger ici.

Et en plus pour voir le chef Altaïr qui intéressait tant Mailk.


Merci d'être restés jusqu'ici ! Alors sans plus attendre, voila l'information.

Vous savez que ce projet est assez nouveau et un peu effrayant pour moi de m'y lancer. C'est pourquoi j'écris ce chapitre, sans suite pour l'instant pou les retours et savoir si je fais une suite ou non. Dans le cas où j'ai des avis favorables à la poursuite de cette fanfiction, je ne mettrais pas à jour cette histoire pendant un certain temps pour être sure d'avoir au moins 5 chapitres d'avance pour une publication par semaine. Dans le cas contraire, je laisserais juste ce chapitre la. Voila.

Merci à tous et peut-être à bientôt dans le prochain chapitre de Creed's Pizzeria !