Actions

Work Header

A trois, bon ménage ?

Chapter Text

Ce fut la douce introduction de sa chanson préférée qui la sortit des bras de Morphée, celle qu'elle réservait pour les week-ends et les réveils en douceur, celle qui était à l'opposé de la chanson qu'elle utilisait pour se réveiller les jours de semaine. Elle leva un bras engourdi pour atteindre son téléphone posé sur sa table de chevet, glissant son doigt sur l'écran à l'aveuglette pour éteindre son alarme. Ce ne fut que lorsqu'elle tenta de se recroqueviller sur le côté droit qu'elle réalisa qu'un poids était posé sur son abdomen, lui empêchant de faire le moindre geste.

Ochako leva son autre bras, le dirigeant vers le poids en question et sa main s'abaissa bientôt sur une touffe de cheveux dont elle ne connaissait que trop bien la provenance.

_Izuku, souffla-t-elle d'une voix encore endormie. Combien de fois je dois te dire de dormir dans ton lit ?

Elle eut le temps d'ouvrir les yeux avant d'entendre un marmonnement tout aussi endormi, la tête contre sa main bougeant de manière à ce que ses doigts entre en contact avec une des longues oreilles de son compagnon.

_Il faut trop froid dans ma chambre, répondit finalement Izuku avant d'attraper le poignet d'Ochako à deux mains, la forçant à continuer ses caresses sur son oreille.

La jeune femme ne dit plus rien, caressant distraitement l'oreille sous ses doigts dans le sens du poil. Ce ne fut que lorsqu'elle sentit une patte de lapin commencer à frapper doucement contre son avant-bras qu'elle se décida à bouger, n'ayant aucune envie d'être en retard au refuge.

Elle se tourna délicatement de manière à faire glisser Izuku de son ventre, laissant le lapin hybride se recroqueviller en boule contre les draps, chassant la chaleur avant qu'elle ne disparaisse complètement. La jeune femme brune croisa les bras sous sa poitrine, abandonnant l'idée de faire son lit pour le moment. Elle ne put s'empêcher de sourire en observant son animal de compagnie essayer de se rendormir.

Le T-shirt trop large qu'Izuku portait lui remontait dans le bas du dos, laissant apparaître sa queue qui remuait doucement. Une de ses oreilles tombantes lui cachait une partie du visage, comme s'il cherchait à fuir la lumière du soleil qui se frayait un passage à travers les rideaux de la chambre.

Comme tous les matins, Ochako dut résister à l'envie de se jeter sur lui, enfouissant son visage entre les deux oreilles de l'hybride tout en les caressant d'une main distraite.

Malgré son envie évidente de dormir, Izuku fit son apparition hors de la chambre juste avant qu'Ochako ne quitte l'appartement, se jetant sur elle pour enrouler ses bras autour de sa taille, enfonçant son visage contre son ventre. C'était toujours contre ce même geste qu'Ochako devait se battre tous les matins. Se battre contre l'envie de rater le travail, rater ses visites au refuge des Iida dans le seul et unique but de rester avec Izuku à longueur de journées et caresser ses cheveux ou la fourrure sur ses pattes arrière, le petit hybride recroquevillé contre elle, sa tête sur les genoux d'Ochako.

_Je vais essayer de ne pas rentrer tard ! S'exclama-t-elle, enroulant ses bras autour de la tête du lapin, effleurant ses oreilles du bout des doigts.

Leur étreinte prit fin peu après et Izuku leva la tête vers elle, des étoiles semblant briller dans ses yeux tandis qu'il accordait à la jeune femme un sourire éblouissant comme il semblait en avoir le secret.

Elle ne put s'empêcher de lui ébouriffer les cheveux une dernière fois avant de mettre son manteau et de finalement quitter la petite maison. C'était uniquement dans le but de lui offrir un peu de stabilité et de soutien psychologique qu'elle avait recueilli Izuku quelques années auparavant, pourtant les rôles semblaient s'être inversés en cours de route et l'adoption qui aurait dû être temporaire était maintenant définitive. Ochako avait abandonner beaucoup de choses en adoptant le lapin, pourtant elle ne regrettait rien. Elle avait beau passer tout ses week-ends à faire du volontariat au refuge pour hybrides, c'était seulement après l'adoption d'Izuku qu'elle avait compris pourquoi les propriétaires d'hybrides étaient parmi les plus heureux au sein des possesseurs d'animaux de compagnie. Si la plupart de détenteurs d'animaux considéraient leur compagnon comme un confident, ce sentiment était accentué en ayant en sa possession un hybride avec qui entretenir de vraies conversations et qui pouvait prodiguer des conseils en cas de besoin.

Mais malgré leur partie humaine, certaines personnes continuaient à traiter les hybrides comme des animaux à part entière, leur accordant autant de droits qu'un animal domestique traditionnel, voire encore moins. Et même si Ochako avait tendance à oublier par moment, Izuku avait justement fait les frais de ce genre de personnes.

Le trajet jusqu'au refuge des Iida ne lui prit qu'une demi-heure en voiture et, lorsqu'elle se gara sur le parking, elle put apercevoir la fourgonnette blanche reconnaissable entre milles, le logo du refuge affiché sur le capot et sur les portes latérales.

En général, Tenya la prévenait lorsque son frère aîné prévoyait un raid et elle ne put s'empêcher d'être inquiète. Si elle n'avait eu aucune nouvelle, cela voulait dire que Tensei avait du avoir une information au dernier moment et que le raid en question avait dû être opéré en pleine nuit.

La jeune femme ne savait pas à quoi s'attendre lorsqu'elle passa la porte arrière du refuge. Elle s'attendait à des cris, à des sanglots, pourtant seul le silence l'accueillit dans le bâtiment principal.

_Il y a quelqu'un ? Tenya ? Tensei ?

Elle ne tarda pas à entendre des pas précipités dans le couloir adjacent à l'arrière-boutique, apercevant bientôt Tenya surgir, ses cheveux anormalement ébouriffés.

_Oh, Ochako te voilà ! Je suis désolé, Tensei et moi étions à l'infirmerie !

_L'infirmerie ? S'étonna-t-elle. Il s'est passé quelque...

Elle baissa les yeux aussitôt pour voir la main droite bandée de son ami à lunettes, quelques taches de sang maculant les bandes blanches.

_T-Tu es blessé ? Tout va bien ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Tu n'es quand même pas allé avec ton frère pendant le raid de...

_Ochako, calme-toi, je t'en prie ! La coupa le jeune homme en brandissant les deux mains devant lui. Tout va bien ! Un de nos nouveaux pensionnaires a juste réagi beaucoup moins bien que prévu et nous a attaqué mais tout va bien à présent ! Nous l'avons mis sous somnifère pour le moment !

La jeune femme poussa un long soupir de soulagement, ayant l'impression que ses jambes allaient la lâcher à cause de la pression qui retombait d'un coup.

_Alors si je comprends bien, Tensei et les autres ont infiltrés un ring ? C'est pour ça que l'un des hybride s'est déchaîné ? De quelle race s'agit-il ?

_Il s'agit d'un loup hybride, alors c'est fort possible qu'il se soit déchaîné dans tous les cas mais c'est bel et bien un ring que mon frère a pu démantelé. La majorité des autres hybrides étaient des chiens ou des chats et j'aimerai beaucoup que tu m'aides à les nourrir si tu le veux bien.

_Bien sûr ! Répliqua aussitôt Ochako. Je suis là pour ça, tu le sais !

Elle ne tarda pas à suivre son ami, qui lui indiqua quelles chambres étaient maintenant habitées par des hybrides rescapés. Comme à l'ordinaire, elle fut chargée de s'enquérir de leur état, s'assurer qu'ils avaient suffisamment de nourriture et qu'ils ne se retrouvaient pas en manque d'eau. Les premiers jours étaient toujours délicats pour les hybrides rescapés et c'était d'autant plus le cas pour ceux que Tensei et son groupe d'intervention sauvaient d'organisations illégales de combats d'hybrides. Ochako avait beau avoir quelques années d'expérience à présent, elle parvenait beaucoup mieux à gérer les animaux rescapés d'élevages massifs, ceux-ci étant plus apeurés qu'agressifs et donc plus facile à rassurer selon elle. Pourtant, c'était toujours une torture lorsqu'elle avait à faire à un lapin, puisque cela lui rappelait toujours le visage larmoyant d'Izuku le jour où elle l'avait rencontré.

_Ochako !

La jeune femme sursauta et manqua de laisser tomber les deux écuelles qu'elle tenait dans les mains, l'une d'elle remplie d'eau. Elle se retourna lentement vers Tenya, qui se tenait à la porte menant à l'accueil du refuge.

_Excellente nouvelle ! L'ancienne propriétaire d'Eijirou vient d'appeler ! Elle va venir le chercher dans la journée. Je te laisse lui annoncer le lui annoncer !

_Waouh, c'est génial ! Il va être aux anges !

Eijirou n'était pas le prochain sur sa liste de visites mais elle changea ses plans, faisant un détour vers les cuisines pour récupérer une portion de viande à rajouter à la ration de légumes et de féculents que contenaient déjà la gamelle dans sa main droite.

Lorsqu'elle ouvrit la porte de la petite chambre occupée par Eijirou, ce dernier l'attendait déjà, assis en plein milieu de la pièce, sa queue touffue battant le sol dans son dos.

_Ochako ! S'exclama l'hybride bouvier bernois. T'es en avance aujourd'hui !

_Tu m'as senti arriver, c'est ça ? Sourit la jeune femme en s’avançant vers lui.

Il secoua la tête tout en se levant sur ses pattes arrières, arrivant à hauteur des épaules de la jeune femme. Comme il en avait pris l'habitude, il lui prit les deux gamelles des mains avant de se rasseoir, donnant sa réponse avant de commencer à engloutir sa ration quotidienne.

_C'est pas ton odeur que j'ai senti. Izuku t'as marqué alors son odeur est sur toi. A force de vivre avec un Omega tous les jours, tu sens pareil !

_Tu m'as déjà parlé de ça, non ? Tu crois que c'est pour ça que j'ai plus de mal avec les hybrides rescapés de rings ?

Cette fois-ci, l'hybride chien hocha la tête vivement, ses oreilles tombantes bougeant de part et d'autres de sa tête.

_Si ce sont des Alpha qui ont vécus dans ces endroits plus longtemps que moi, ça peut les énerver encore plus d'être subitement au contact de cette odeur. Dans mon cas ça m'a aidé justement !

Ochako prit place en face d'Eijirou, croisant les jambes en l'observant vider l'écuelle de nourriture qu'elle lui avait apporté. Maintenant que Tenya et Tensei avaient finalement retrouvés la propriétaire de l'hybride, Ochako pouvait affirmer qu'il devait être parmi les plus chanceux du refuge. Cela faisait tout juste deux mois qu'il avait été sauvé de ce ring illégal après avoir été capturé dans la rue alors qu'il faisait une course pour sa propriétaire. A en croire ses paroles, il avait passé près de six mois dans une cage à attendre son prochain combat, nourrit le stricte minimum par jour, à condition que ses maîtres attitrés considèrent qu'il s'était bien battu. De ce qu'Ochako en savait, la plupart des hybrides dans ce cas-là naissaient pratiquement dans ce genre d’environnement, d'où les problèmes d'adaptation dès qu'ils arrivaient à en sortir. Eijirou avait été parmi les seuls à comprendre immédiatement ce que son sauvetage signifiait et s'était ouvert facilement, aidant les membres du refuge à rassurer les autres hybrides ayant été secourus en même temps que lui.

Il méritait tellement de retrouver son ancienne propriétaire sans accroches.

_Eijirou, sourit-elle en se penchant en avant. Tu sais, j'ai une bonne nouvelle pour toi.

_Ah oui ?

Il leva la tête vers elle avant de la baisser de nouveau vers le bol d'eau en face de lui. La jeune femme attendit qu'il ait fini de boire pour s'avancer davantage de lui, commençant à lui caresser le haut du crâne.

_Tu rentres chez toi, Eijirou.

Il ne sembla pas comprendre l'espace d'un instant, haussant les sourcils et penchant la tête sur le côté.

_Tenya vient de me dire que ton ancienne propriétaire a appelé. Elle vient te chercher dans la journée.

La jeune femme ne rata pas le moment où les yeux de l'hybride s'agrandirent, ni celui où ils se mirent à briller.

_Mina m'a retrouvé ? C'est vrai ? Je rentre à la maison ?

Il n'entendit aucune réponse mais les larmes qui commencèrent à remplir les yeux d'Ochako durent être suffisantes. Eijirou n'attendit pas plus pour se jeter dans les bras de la jeune femme, manquant de la faire tomber en arrière. Cette dernière ne pu s'empêcher de passer les deux mains dans son dos pour le caresser, ravie de pouvoir assister une fois de plus à la joie d'un hybride qui retrouvait un foyer. Elle savait que la recherche du propriétaire d'Eijirou avait été ardue, l'hybride n'ayant pu leur fournir que des particularités physiques de la personne en question, n'ayant jamais su le nom de la ville où se trouvait sa maison.

Ashido Mina fit son apparition au refuge en début d'après-midi, à l'heure où Ochako aurait déjà dû rentrer chez elle. Elle se sentait coupable de faire attendre Izuku, pourtant elle tenait absolument à assister au départ d'Eijirou.

_Ochako, je pourrais te rendre visite ? Demanda l'hybride chien en remuant la queue vivement dans son dos. Tu crois qu'Izuku voudra me rencontrer ? Dis, Mina, on pourra aller les voir ?

Ochako échangea un regard avec la jeune femme aux cheveux roses, toutes les deux attendries par l'enthousiasme du bouvier bernois. La jeune femme brune laissa ses coordonnées à Mina, lui demandant de ne pas hésiter à la contacter ou le refuge en cas de besoin. Avant de partir, Eijirou mit un point d'honneur à se jeter sur Ochako et sur Tenya, leur disant au revoir en bonne et due forme.

_Tu devrais rentrer à présent, souffla Tenya lorsqu'ils furent de nouveau seuls. Ce pauvre Izuku va se faire un sang d'encre si tu prends trop de retard.

La jeune femme aurait pu écouter son conseil, pourtant une autre idée lui vint en tête.

_Tenya, l'hybride qui t'a attaqué ce matin est toujours sous somnifère ?

_Il va sans doute bientôt se réveiller, si ce n'est pas déjà le cas. Je pensais fermer l'accueil un instant le temps d'aller m'enquérir de lui, au cas où il serait à nouveau violent.

_Je peux essayer d'aller le voir avec toi ?

_Tu n'y penses pas, voyons ! Que feras-tu s'il se montre agressif ? Je ne peux pas te faire courir ce risque !

_Eijirou nous a marqué avant de partir donc nous avons l'odeur d'un Alpha sur nous, commença Ochako. Ca pourra peut-être le calmer un peu ? Et puis s'il est vraiment agressif, autant y aller à deux !

Le jeune homme à lunettes mit quelques instants de réflexion avant de pousser un grand soupir.

_Entendu, mais tu restes en retrait à côté de la porte !

Ils se dirigèrent alors tous les deux vers la chambre occupée par l'hybride problématique, Ochako tenant deux écuelles une fois de plus. Elle se mit à déglutir lorsque son ami déverrouilla la porte, y passant la tête pour s'assurer de l'état du nouveau pensionnaire. Il ne se passa pas plus de quelques secondes avant qu'il ne décide de rentrer entièrement dans la pièce, la jeune femme entendant des grognements de là où elle se trouvait. Après un moment d'hésitation, Tenya lui fit signe d'entrer à son tour et elle put enfin se retrouver face à l'hybride qui avait blessé son ami.

L'hybride loup s'était recroquevillé dans un coin de la pièce, laissant tout juste apercevoir ses yeux rouges perçants, ses bras croisés sur ses genoux cachant le bas de son visage. Ses oreilles étaient penchées en arrière, à peine discernables parmi la touffe de cheveux blonds ébouriffés sur le haut de son crâne. Il grognait toujours, pourtant il ne semblait pas vouloir se jeter sur eux. A en croire le tremblements de ses jambes qu'Ochako pouvait apercevoir de là où elle était, le pauvre hybride chercherait sans doute à fuir plutôt que de les attaquer.

Réalisant ce fait, ses doigts se serrèrent davantage sur les gamelles et elle décida de faire quelques pas en avant pour l'approcher. Pourtant, Tenya l'en empêcha aussitôt.

_Ne fais pas ça, Ochako ! S'il t'attaques je ne pourrais...

_C'est aussi pour ce genre de choses que je veux aider ! Le coupa-t-elle, gardant sa voix au minium sonore pour ne pas surprendre le loup. Fais-moi confiance, je reculerai s'il se montre agressif !

Il la laissa faire à contre-coeur, ne quittant pas l'hybride des yeux, guettant le moindre de ses gestes. Le rescapé en faisait de même, ses yeux allant de Tenya à Ochako sans interruption, avant de se concentrer sur la jeune femme lorsqu'il la vit avancer de nouveau vers lui.

_Tout va bien, tu es en sécurité maintenant, souffla-t-elle doucement à son attention, se baissant suffisamment pour qu'il puisse apercevoir le contenu des bols qu'elle tenait.

Elle le vit froncer les sourcils, grogner au fur et à mesure qu'elle avançait. Ce ne fut que lorsqu'elle le vit remuer contre le mur, semblant vouloir s'enfoncer un peu plus dans l'angle, qu'elle arrêta toute progression, se mettant à genoux pour déposer les deux écuelles sur le sol, tendant les bras pour les amener le plus près possible de l'hybride.

_Tu dois avoir faim, pas vrai ?

Elle put apercevoir le nez du loup lorsqu'il leva suffisamment la tête pour renifler en direction des gamelles. Il avait un pansement sur la joue, Tenya l'ayant probablement soigné tandis qu'il était toujours sous l'influence des somnifères. A part attendre que l'animal comprenne que personne au refuge ne lui voulait le moindre mal, Ochako ne voyait pas vraiment ce qu'ils pouvaient faire. Pour cette raison, elle se redressa sur ses jambes doucement tout en brandissant les deux mains devant elle, reculant jusqu'à revenir à hauteur de Tenya. Juste avant de quitter la pièce, elle croisa une fois de plus le regard rouge et sentit sa respiration se couper. Elle n'avait pas souvent à faire avec des hybrides d'animaux sauvages. Le refuge avait un jour abrité un hybride panthère et elle avait eu la même réaction. Contrairement aux espèces domestiquées, les espèces sauvages dégageaient une aura oppressante, la même que leur congénères entièrement animal.

_Tout va bien ? S'enquit Tenya en la voyant trembler.

_Oui, ça va, répondit-elle en se forçant à sourire. Ça me fait toujours autant d'effet de voir un hybride sauvage, c'est tout !

Elle n'avait plus qu'une envie : rejoindre Izuku pour se jeter dans ses bras. Il recherchait toujours des câlins lorsqu'il avait besoin d'être rassuré et, cette fois-ci, les rôles allaient être inversés.