Actions

Work Header

Enfant

Chapter Text

POV Klaus

Je suis assis au bord de la piscine de notre manoir aux abords de Los Angeles. Nous sommes ici en famille, avec un ajout supplémentaire. Freya a rencontré Keelin, une louve, il y a quelques mois et elle a emménagé avec nous récemment. Je suis heureux pour tous mes frères et soeurs, ils ont tous trouvé chaussure à leur pied. Ils vivent un véritable bonheur. Il n’y a plus que moi qui soit célibataire à présent. Caroline et moi flirtons gentiment mais nous restons des amis, de très bons amis je dirais même.

Par moment, j’ai toujours l’impression que cela n’est qu’un rêve et qu’un jour je vais me réveiller dans cette pièce sombre où me torturait Esther. J’en fait encore des cauchemars et il n’est pas rare qu’Elijah me réveille et me réconforte au milieu de la nuit. Mon grand frère, mon protecteur, je ne sais pas ce que j’aurais fait s’il n’avait pas été là. C’est grâce à ma famille et surtout grâce à lui que je me suis reconstruit après ces années de torture. Je ne sais pas ce que je serai devenu sans leur soutien. J’ai honte parfois de mon comportement, de ma faiblesse, de mes peurs et de mes pleurs. Parfois je me demande ce que dirait Mikael s’il me voyait. Il me traiterait de faible et il aurait certainement raison. Beaucoup de choses m’effraient encore et j’ai l’impression de ne faire aucun progrès ces jours-ci. Je deviens juste meilleur pour cacher mes émotions à mes frères et soeurs. Mais parfois je suis incapable de le faire, comme lorsque je fais des cauchemars.   

Je suis sorti de mes pensées par une envie incontrôlable de me transformer en loup. Je me lève et m’apprête à sortir en maillot de bain. A quoi bon mettre des vêtements si c’est pour les retirer dès que je serai dans la forêt ?  Arrivé à la porte Elijah me demande depuis le salon :

“Où vas-tu mon frère ?”

“Dans la forêt.”

Je n’attends pas de réponse et sors rapidement de la maison. Avant Esther, j’aurais été agacé par le questionnement de mon grand frère. A présent, je suis rassuré qu’il sache où je suis même si je ne lui avouerai jamais. Au moins s’il m’arrive quelque chose, il ne faudra pas 7 ans avant que quelqu’un s’en rende compte.

A chacun de mes pas, le besoin de me transformer est plus fort et finalement je cède une fois arrivé dans une clairière. Je laisse le loup prendre le contrôle et rapidement il sent une odeur alléchante. Il la suit tandis que je le laisse faire. Cela fait du bien d’être sous cette forme. C’est comme si tous mes problèmes disparaissaient alors que nous courrons dans la forêt. Je sens uniquement le vent dans ma fourrure. Il y a des bruits et des odeurs d’animaux tout autour. Je me sens libre.

L’odeur alléchante est de plus en plus forte et je me demande bien ce que le loup traque. Nous arrivons au milieu d’une clairière et soudain je suis à nouveau en contrôle. Je regarde autour de moi, cherchant l’origine de cette odeur et je ne vois rien. Je sens un frisson me parcourir le corps et je suis immédiatement en alerte. Il y a quelque chose qui ne va pas, je n’entends plus aucun bruit, plus de chants d’oiseaux, plus rien. Je n’attends pas plus longtemps et je commence à faire demi-tour. Mais au bout de seulement deux pas, je me retrouve projeté en arrière. Je me rends rapidement compte qu’une barrière m’entoure.

Je sens la panique m’envahir. Est-ce-qu’Esther est revenu pour me faire du mal ? Le loup est aussi effrayé que moi. Je me retransforme en humain, espérant franchir la barrière sous cette forme mais le résultat est le même. Je frappe violemment contre le mur me séparant de ma liberté, j’essaye de le faire céder. Je veux juste sortir de là et retrouver ma famille.

J’entends des chants alors que des sorcières sortent des bois tout autour de moi. Je suis nu, prisonnier alors qu’elles m’entourent. Je ne sais pas ce qu’elles me veulent mais ça ne peut pas bien finir pour moi. Je commence à ressentir des douleurs au niveau de l’estomac. Je ne comprends pas ce qui m’arrive ni ce que ces sorcières me veulent. Je sais juste que je ne veux pas revivre ces 7 années d’enfer. Je sens des larmes couler sur mes joues alors que je suis incapable de me défendre contre elles. Je suis de plus en plus faible et rapidement mes jambes ne me soutiennent plus. Et juste avant de tomber dans l’inconscience je murmure :

“Elijah”

Grand frère, viens me chercher je t’en supplie.