Actions

Work Header

La Renaissance de McDonaldland

Chapter Text

McDonaldland... dans notre monde il est connu comme un univers fantastique de créatures plus ou moins bizarres et humanoïdes. Créer dans l'unique but d'être le terrain de jeu d'un clown qui vendait aux enfants ses hamburgers.

Pour nous ce monde est imaginaire et nous sommes le Monde Réel le seul le vrai et l'unique.
Mais beaucoup de mondes existes... des univers entiers créer par l'imagination des uns et des autres. Ce qui donne donc à McDonaldland une existence.

Et sans que nous en ayons conscience, petit à petit ce monde se meurt. Le ciel est grisâtre la plupart du temps, les couleurs deviennent mornes. Et sans qu'ils ne sachent exactement dire d'où leur venait cette impression les habitants avaient ce sentiment que leur monde diminuait, comme si tout devenait limité en endroits où aller.
Birdie peinait à voler, Hamburglar disait perdre l'appétit (même si Sundae en doutait beaucoup). Seul Ronald semblait un peu moins toucher par ce déclin, même si ses pouvoirs de clown diminuaient eux aussi.

Le scientifique le plus renommer de McDonaldland (il avait quand même inventer une machine à voyager dans le temps !) le Dr Quizzical avait commencer un grand nombre de calcules à donner mal au crâne de n'importe qui pour déterminer l'origine du mal qui semblait ronger leur univers.

Il en était venu à la conclusion que c'était les décisions d'un autre monde lier par il ne savait quel raison au leur qui influer sur cette destruction à petit feu.

Il avait donc créer une machine programmer pour trouver une solution à ce problème, qui devait leur donner une idée de pourquoi cet autre monde détruisait McDonaldland.
D'après lui le meilleur endroit où poser la machine été en plein milieu du parc de la ville, près de la fontaine. Personne n'avait bien comprit le pourquoi du comment mais le scientifique disait que c'était là que converger le plus d'énergies entre les mondes.

La machine ressemblait à un simple encadrement de porte, relier à deux gros tableaux de commandes remplit de boutons et de manettes de divers couleurs.
Le tout brancher ensemble par des amas de câbles.

Le Dr Quizzical, aider par son fils Franklin, terminait les derniers branchement avec un certain attroupement autour de lui.

Ronald- Vous êtes sûr que ça va marcher.
Sundae- ça m'étonnerai.

Ce chien serait toujours aussi pessimiste que septique.

Maire McCheese- Il vaudrait mieux pour nous que ça marche.
Birdie- Je me demande ce que ce monde a contre le nôtre.
Grimace- Peut-être qu'il ne le font pas exprès.
Hamburglar- Vous croyez qu'ils ont des hamburgers là bas ?
Sundae- T'avais pas perdu l'appétit toi ?

Le garçon soupira. Le pire c'est qu'il n'avait vraiment pas faim. Mais les habitudes ont la vie dure.

Grimace- Je comprend pas comment un monde imaginaire peut avoir de l'influence sur nous.
Franklin- Pas vraiment imaginaire mais parallèle... et j'en sais rien.
Dr Quizzical- Mais on va bientôt le savoir ! Ça y'est ça marche !

Et tout les câbles enfin branchés, sous les mines plus ou moins rassurés de la petite foule de curieux autour de lui, le scientifique mit sa machine en route.

Une pluie de « bip », « blup », « tip, tip, tuuut » résonnaient dans une belle cacophonie. Les boutons de couleurs clignotaient de plus en plus vite et une sorte de voile blanc comme une image virtuelle flottait dans l'encadrement de la porte.
L'attroupement eut un vif mouvement de recule quand la machine commença à fumer.

Dr Quizzical- Non ! Non ! Non ! Y'a une surcharge !
Sundae- Je l'avais dit que je la sentais mal cette machine.

Après plusieurs bips à l'agonie suivit d'un sifflement, la machine explosa dans un grand « BRAOOUUUMMM » ne laissant que des débris et un large rideau de fumée où on ne voyait pas à trois mètres, faisant tousser tout le monde.

Dr Quizzical- NON MA MACHINE !
Franklin- Papa t'es où ?
Tika- J'ai perdu mes lunettes !
Grimace- Les copains vous êtes où ?
Sundae- Aie ! Hamburglar ! Regarde où tu vas ! Tu me marches dessus !
Birdie- J'ai les yeux qui pique !

Usant de ses restes de pouvoirs que son univers voulait encore bien lui accorder, Ronald souffla plusieurs fois, la magie faisant son œuvre, la fumée se dissipa dans une légère brise. Dévoilant une certaine confusion entre tout ceux qui s'étaient bousculer aveuglés par la fumée et le Dr Quizzical à genoux, complètement dépité devant sa machine cassée, son fils à coté de lui.

Franklin- ça va aller papa. On va en construire une qui marchera mieux.
Dr Quizzical- On ne sait même pas si elle a réellement fonctionner.
Ronald- Ce n'est rien pour la machine le plus important c'est que tout l'monde aille bien.
Tika- J'ai retrouver mes lunettes !
Birdie- Mes yeux ne pique plus.
Hamburglar- J'ai presque faim !

Sundae leva les yeux au ciel avant d'indiquer du bout de la truffe une forme humaine inerte qu'apparemment lui seul avait remarquer.

Sundae- Ouais, ouais tout l'monde va bien. Et celle là on en fait quoi ?

Tout les regards se tournèrent vers la silhouette féminine au sol, à coté de la fontaine.

Personne ne l'avait vu avant l'explosion. Et sans vraiment savoir dire pourquoi elle ne ressemblait pas à quelqu'un d'ici. De dos tous pouvaient voir sa chevelure rousse qui lui arrivait jusque aux épaules. Sa veste en jean, son pantalon noir qui compter un grand nombre de poches et ses chaussures noir type rangers, son sac encore sur son dos.

La petite foule s'en approcha prudemment.

Birdie- Vous croyez qu'elle...
Ronald- Houhou ? Mademoiselle ?

Sundae- Pas d'réponse.

Le clown jeta un regard accusateur sur son chien.

Ronald- Bravo ça nous aide beaucoup ça !
Sundae- Quoi ? C'est vrai !
Franklin- Vous croyez qu'elle vient...
Dr Quizzical- De l'autre monde ? Mais alors ma machine à fonctionner !

Le scientifique fut couper dans sa danse de la joie par un regard colérique du Maire McCheese.

Dr Quizzical- Enfin... presque...

Ronald quand à lui, suivit de près par ses amis s'avança vers l'inconnue inerte, la tournant un peu plus vers lui.
La bonne nouvelle c'est qu'elle respirait encore, le visage jeune souligné par ses tâches de rousseur. Les yeux clos elle semblait avoir reçut un sacré choc en passant d'un monde à un autre, ne répondant pas lorsqu'on la secouer ou qu'on l'appeler.

Ronald- Il faut la réveiller.
Sundae- Sans blague.
Franklin- Si elle a été projeter jusque ici il faut vérifier qu'elle n'a rien de casser.