Actions

Work Header

Aux âmes bien nées

Chapter Text

2 avril

Bulstrode¹ !

Pourquoi n'y ai-je pas pensé avant ? J'étais trop jeune, peut-être, et il a été réduit au silence très vite. Mais – il doit avoir voulu s'éloigner de Bellatrix et compagnie. Ou au moins être blessé de ne pas les voir afficher leur soutien pendant le scandale. Ils n'ont peut-être pas encore décidé de se séparer de lui, mais au vu du mépris de Bella et de Rodolphus, cela ne saurait tarder.

 

¹ Morgan Bulstrode, né en 1952, a appartenu lors de sa scolarité au cercle formé par Bellatrix Lestrange, Carmine Dolohov, Hector Nott et les frères Lestrange. Comme Rodolphus, dont il partageait le dortoir, il a un an de moins que le reste de ses amis. Le scandale dont parle Regulus date de 1973, lorsqu’il annonce publiquement qu’il n’épousera personne car il est homosexuel. S’il n’est pas déshérité par sa famille, il perd néanmoins son statut de fils héritier et une grande partie de ses relations amicale. On le considère comme le précurseur parmi les sang-purs des homosexuels « modernes », qui se rapprochent des mouvements queer moldus.


3 avril

Passé une nuit épuisante à l'infirmerie, mais : j'y suis arrivé ! J'ai traîné un peu tard hier soir devant la salle commune et lorsqu'ils sont sortis pour se venger de Sirius, Potter et les autres, je les ai interrompus avec le pire qui me venait à l'esprit. Clairement, il n'y a pas mieux pour les irriter que d'imiter mon frère. Rusard les a arrêtés et a réveillé dans la foulée Slughorn et Dumbledore, les préfets sont arrivés en entendant le vacarme et je pense qu'à l'heure qu'il est tout, tout le monde est au courant qu'il s'est passé quelque chose.

J'ai encore quelques courbatures, mais après la discipline de V., Mulciber, Avery et Wilkes ont l'air d'avoir été des anges. Rien à voir avec ce qu'ils seront quand ils pourront s'inspirer de son sadisme – quand ils seront certains d'être félicités et non punis.

Pour le moment, personne ne sait comment interpréter le tout : c'est une première de voir notre linge sale exposé en public. Si Rogue ou Edgecombe ont remarqué quelque chose, ils se taisent. Les profs se refusent à faire des commentaires, ce qui doit faire rire jaune beaucoup de monde. Auraient-ils eu la même discrétion si je venais d'une autre maison ? Corban a entendu des rumeurs comme quoi mère a envoyé une Beuglante à Dumbledore et il est presque certain d'avoir reconnu son hibou à midi.

Dans les surprises : la visite de Montague¹ à l'infirmerie. Était-ce une demande de ses parents ? Sa sœur l'a-t-elle incité à le faire pour le symbole ? Il m'a juste souhaité un bon rétablissement et voulait vérifier que j'allais pouvoir participer au prochain match de Quidditch contre eux.

.

Victoria est venue me voir avec des sucreries et semblait résolue à me tenir compagnie pendant un bon moment pour éviter que je m'ennuie trop. Elle m'a dit que la salle commune de Serpentard était en ébullition et qu'elle allait le rester pour tout le week-end. Comme je l'avais prévu, les convaincre de m'attaquer les a mis en porte-à-faux : non seulement ils ne peuvent plus se présenter comme nos seuls défenseurs contre les blagues des Gryffondors et le reste de l'école², mais en plus, la plupart d'entre nous soulignent que c'est une tactique bien loin de notre manière de faire. Mulciber, en tant que préfet, aurait eu bien d'autres moyens à sa disposition pour me « donner une leçon ».

Corban m'a dit qu'il avait entendu Wilkes raconter à Walden qu'ils avaient décidé de m'apprendre la vie parce que je me comportais comme un Sang Pur trop arrogant – ou l'équivalent en moins poli. J'ai cru que Corban allait utiliser cette excuse pour s'éloigner de moi parce que j'étais devenu trop faible, mais non. Il doit attendre que le rapport de pouvoir devienne plus clair.

J'ai eu le temps de corriger la lettre que j'avais écrite pour les Greengrass.

« Madame,

Je vous remercie de l'attention que vous portez à mes demandes : je sais que je n'ai guère de faits pour étayer mes dires, et apprécie à sa juste valeur la confiance que vous me montrez. J'espère que votre ami saura trouver des éléments en faveur de l'Auror, ou à défaut, indiquant que mes suspicions ne sont pas que cela.

Je souhaite partager aujourd'hui deux nouvelles informations avec vous. La première fait suite à votre requête : l'aîné Bulstrode a participé aux fêtes que vous savez. A la lumière de ses choix ultérieurs, et des réactions suscitées, il semble désormais s'éloigner de ces idées. J'ignore si le fossé est suffisant pour recueillir des confidences, mais il doit être aisé à creuser : s'il est un terrain friable ou un maillon faible, il est celui-là.

La seconde, plus triviale, illustre cependant mes certitudes. Regulus Black vient d'être agressé par des élèves dont les sympathies ne sont pas à démontrer. Or entre les deux, la noblesse de sang n'est guère discutable, et cet incident n'est qu'une preuve supplémentaire que Ses idées n'ont que faire de la société que nous formons et souhaitons défendre.

En vous remerciant, blablabla, R.A.B. »

.

J'ai à peine eu le temps de finir que Corban est monté m'avertir que Sirius tentait de forcer l'entrée de la salle commune pour me voir.

C'est toujours aussi étrange de le voir

Je ne sais pas si

J'aimerais

Je voulais lui donner le nom de Wilkes, Avery et Mulciber, et appuyer mon excuse d'il y a un mois, peut-être en profiter pour dédouaner Rogue – ce n'est pas la peine de nourrir l'espèce d'obsession malsaine qu'il a pour l'humilier et

J'ai possiblement mal calculé. Heureusement que nous partons en vacances bientôt, avec de la chance, il aura le temps de se calmer chez les Potter. Peut-être. J'ai tenté au maximum de l'empêcher de me venger, en soulignant que c'était un truc que je devais régler moi-même, et ainsi de suite. Il faut vraiment qu'il ne renverse pas de nouveau la balance en leur permettant de se présenter en victimes, mais je ne sais pas si

Cela suffit. Les dés sont jetés. Au pire, je peux m'élever contre Sirius, orchestrer une dispute où je lui reproche

Je n'ai pas envie de

Je ne peux pas le laisser diriger mes actions, si ? Mais je vais pouvoir le convaincre que je comprends enfin ce qu'il raconte et que nous sommes du même bord.

.

¹ Julius Montague, en sixième année et capitaine de l'équipe de Poufsouffle est l'héritier de la famille Montague et le frère de Mia.

² Il ne faut pas oublier qu'à l'époque, la maison Serpentard souffrait d'une réputation de nid à mages noirs. Ceci était en partie dû au nombre de personnes de cette maison qui avaient affiché ouvertement leur soutien à Grindelwald et à la continuation des théories suprémacistes de Salazar Serpentard lui-même. Cela provoquait certaines discriminations et surtout, conduisait à un grand sentiment d'injustice. Voir à ce propos : Serpentards : mages noirs, mages de pouvoir, Aldo Hersham, 2034.


4 avril

J'ai eu une visite des plus bizarres ce dimanche. Mary McDonald¹ qui est venu me voir avec des bonbons pour me souhaiter un bon rétablissement et voir si j'avais besoin d'aide pour mes cours. Heureusement, c'est une Gryffondor et elle n'a pas longtemps tourné autour du pot, parce que j'étais bien incapable de comprendre pourquoi elle était venue me voir.

Je me souvenais vaguement que Maximilien l'avait prise en grippe à un moment, surtout que Mulciber en avait profité pour la prendre comme cible, mais il ne s'était jamais expliqué sur le pourquoi… Et je viens d'en avoir la raison.

C'est une histoire familiale dont je n'avais jamais entendu parler : McDonald est presque certaine que son grand-père faisait partie de la famille Walker. Elle a commencé à poser des questions à Walker, qui a vite refusé de répondre, et l'a renvoyée vers son cousin pour qu'il fasse jouer ses muscles pour qu'elle ne pose plus de questions. Je suppose qu'elle n'était pas consciente du risque que posent des ajouts familiaux douteux dans nos familles² et qu'elle ne s'attendait pas à la réaction musclée de Gibbon, qui s'est entouré des autres pour lui donner une autre leçon.

Évidemment, son enthousiasme a été douché et personne n'a plus voulu répondre à ses questions de peur d'avoir cinq imbéciles en colère sur le dos. Maintenant que je suis passé au stade de victime, et que mon frère lui a apparemment dit que de nous deux, j'étais le spécialiste des questions de généalogie (ce qui en dit largement plus sur lui que sur moi), elle a voulu retenter sa chance. Pas mal pensé, pour un Gryffondor.

Je ne suis pas certain que j'ai des réponses pour elle. Ce n'est pas comme si les Walker ou les Gibbons étaient des vieilles familles avec un rang similaire à celui des Black…

.

¹ Mary McDonald est une Gryffondor de quatrième année. Le récit qu'elle fait à Regulus n'a jamais été vérifié.

² Regulus fait ici allusion aux divers procès pour héritage pendant le XXème siècle et qui ont entretenu le sentiment anti-Nés-Moldus des grandes familles. Généralement, des enfants ou petits-enfants illégitimes venaient réclamer leur part d'héritage, créant alors un scandale aux seins des familles Sang-Pur les plus traditionnelles, à la fois à cause de la liaison, d'un certain appauvrissement, mais surtout parce que ces personnes ont gagnés les procès. Parmi les plus célèbres, on compte le Spinnet vs. Crabbe du joueur de Quidditch Jonathan Spinnet ou encore l'affaire Boot vs Jugson. Voir à ce sujet : Le Droit et les grandes familles : une longue marche vers la reconnaissance, Lorelaï Smith, 2004.


5 avril

S'ils recommencent ? Une partie de l'escalade était circonstancielle, volontaire : les blagues de James et Sirius et les autres, les cours et mes provocations…

Mais ils ont perdu la face. Je les ai croisés dans le couloir, et les regards que j'ai reçus… Je me souviens de ces regards. Et Rogue est venu me voir pour dire que je devrais arrêter de prendre des cours avec les autres. Se doute-t-il de quelque chose ? Il n'a rien dit. Ils se sont vengés sur lui ?

S'ils recommencent, que faire ? Je peux me défendre, mais si je le fais, je risque de les tuer. La première fois, je me suis laissé faire, mais les sorts que j'avais en tête…

.

« Regulus,

En l'absence d'une lettre de mon fils pour apaiser les tourments causés par la missive de Dumbledore, je me vois dans l'obligation de prendre la plume pour prendre de tes nouvelles et démêler, enfin, le vrai du faux dans cette sombre histoire.

Si j'en crois les rumeurs, tu t'es laissé attaquer par un groupe de cinquièmes années de Serpentard qui, pour des raisons qui nous échappent, en avaient après toi. Cette accusation grossière est mortifiante à plus d'un titre : mon fils, un Black, est capable de se défendre en toutes circonstances ! Et si ce n'est pas le cas, il faut d'urgence y remédier - nous préparons d'ores et déjà des cours supplémentaires de défense pratique que tu suivras pendant les vacances, afin d'acquérir un niveau acceptable.

Par ailleurs, je n'ose croire à la véracité des noms de tes attaquants. Les Black ont toujours su inspirer le plus grand respect à leurs pairs, et bien que rares soient leurs égaux, les Avery du moins sont dans cette catégorie, et je sais que tu ne l'ignores point. Il est inadmissible que des bêtises d'adolescents viennent entacher ces relations, et si les allégations sont avérées, je suis certaine qu'il y a une explication. Peut-être a-t-il été entraîné par d'autres, ou peut-être as-tu fait une erreur qui ne te ressemble guère et qu'il faut réparer au plus vite.

Personne ne doit penser qu'il est possible d'attaquer un Black sans en payer les conséquences, et j'attends de ta part la même diligence à réparer cet affront que j'en montre à aller au bout de cette affaire. Je sais que ta souffrance doit être grande, et j'en suis bien navrée, mais c'est l'occasion de montrer à tous que l'esprit domine le corps, et qu'en terme d'esprit, nul ne vaut un Black.

Rétablis-toi vite,

Ta mère, Walburga. »

Ah ! C'est maintenant qu'elle décide de m'écrire. Quelle idiotie… Je vais lui répondre, je n'ai pas le choix, en lui renvoyant que ce n'est pas une question de familles, mais une question d'un imbécile, et qu'elle peut très bien ne pas couper les ponts avec les Avery pour une querelle. Le reste, c'est la soupe que j'ai servie : dissimuler cela comme une querelle académique – la situation de Rogue et d'Edgecombe me sert beaucoup sur ce point même s'ils ne prendront pas parti tout de suite… Oui, insister sur la question du talent et du trois contre un. Il faut que je me sorte de ce projet de cours de défense qui vont me prendre largement trop de temps cet été.


6 avril

Ce qui est étrange, c'est que j'ai eu des messages de soutien, des sortes de confessions : cela m'est arrivé à moi aussi, c'est difficile, si tu as besoin d'en parler… Rien de nouveau, mais il faudrait que je creuse cette idée. En faire quelque chose, qui puisse ensuite être réutilisé contre V. pour tenter de neutraliser ses tactiques d'intimidation.

L'utiliser, oui, mais comment ? Réunir les gens pour que Mulciber ne soit plus préfet ? Cela risque d'être trop difficile à réussir et on ne commence pas une campagne sur une défaite. Alors quoi ?

.

Forbes et Patel se sont passé le mot et se relaient pour m'accompagner hors des cours. Patel râle à chaque fois. Ils ne veulent pas qu'un incident recommence à un mois de notre match contre les Poufsouffles. Je les ai remerciés, mais je ne suis pas arrivé à les convaincre que ça risquait d'être inutile. Quel dommage que Victoria n'ose pas nous rejoindre : j'ai l'impression qu'elle en a envie, mais elle a refusé quand je le lui ai proposé…


7 avril

Quel marasme…

J'ai parlé avec Liam sur ce qu'on pouvait faire de ces témoignages. Il était intéressé, mais assez démuni… Je poserais bien la question à Greengrass, mais j'ai déjà envoyé ma lettre, et cela risquerait de trop en dire sur moi. Corban nous a entendus, et m'en a reparlé le soir, sous le nez d'Abbott, qu'il n'avait pas vu dans le dortoir. Pas l'idée du siècle considérant ce qu'on a laissé Maximilien et Walden faire… Abbott a plissé le nez, l'air méprisant comme il sait si bien le faire, et m'a balancé d'un ton très docte que ce n'était pas une question de subir ou d'en parler, mais d'avoir un moyen de se défendre avant de fermer sèchement les rideaux de son lit.

Alors quoi ?

Il y a quelque chose à construire, mais quoi ?


8 avril

Le problème, c'est qu'une partie des messages sont anonymes. Ou, lorsque j'ai un nom, comme avec Mary, c'est que cela appartient au passé. Quoique dans son cas, une démonstration de soutien pourrait faire du bien à son affaire, et délier certaines langues…

Ce ne serait pas impossible de rallier plusieurs personnes par année pour faire ce que font Patel et Forbes – et certainement avec plus d'enthousiasme que Patel – si on avait des noms, des emplois du temps… Je ne peux pas suivre Avery et les autres personnellement pour m'assurer de ce qu'ils font, cela me décrédibiliserait, et puis cela ne serait que s'attaquer aux plus visibles… Mais alors, quoi ?

.

Suis allé voir McDonald pendant le repas, pour m'excuser publiquement de ne pas pouvoir l'aider à propos de sa question. Elle a eu l'air très surprise de me voir le faire aussi visiblement. Ce n'était qu'à moitié pour elle : maintenant tout le monde sait que le fils Black aurait voulu répondre à une demoiselle qui a subi la colère de Gibbon et les foudres de Mulciber. Ils savent que je n'ai pas peur de continuer. Ma mère devra s'en contenter – avec la rage de m'imaginer en train de m'excuser auprès d'une Née-Moldu.


9 avril

« Jeune homme,

N'en jetez plus, je ne suis plus à convaincre : vos informations portent leurs fruits et si j'ignore encore si je vais en faire de la confiture ou de la salade, je me réjouis de voir qu'ils ne sont pas pourris et au contraire semblent se transformer en or et non en boue, comme dirait le poète... Et je vous en remercie.

Pour Dawlish, il n'est guère certain pour l'instant que ces informations puissent subir l'épreuve d'un procès - elles n'en restent pas moins fort inquiétantes, et la prudence est de rigueur. Il faudrait accumuler les preuves et remonter autant que possible les causes d'une telle influence. Aussi, si vous avez des noms à citer, n'hésitez plus : vous avez ma confiance, et je ferai le nécessaire à la hauteur de mes moyens et de ceux de ma famille¹.

Quant à Bulstrode, les premières réactions me font penser que leurs fêtes sont effectivement sulfureuses… Je continuerai à rechercher, mais ce groupe d'amis a une réputation très particulière depuis le scandale du Vivet Doré² il y a quatre ans déjà. Vues les personnes impliquées, la pertinence de tirer l'alarme maintenant m'interroge cependant : s'il n'y a pas de fumée sans feu, un feu trop petit crée plus de fumée que de chaleur, et embarrasse tout le monde qui s'empresse alors de l'éteindre au plus vite... Or quand la fumée est permanente, il est plus difficile de convaincre que le feu est d'importance. Il faudrait donc que cette affaire dépasse assez largement le scandale précédent et non le ravive seulement. Je suis curieuse d'avoir votre sentiment, en particulier au regard de l'action que vous attendez de mon mari, plutôt que de moi, sur un tel sujet.

Enfin, je suis navrée d'apprendre la mésaventure du jeune Black, mais il me semble que vous êtes le mieux à même d'en tirer profit, vues vos déclarations sur les croyances et les positions de ces camarades que vous semblez tant craindre. Quel impact un tel affront a-t-il eu sur les forces en présence ? Le jeune Black demande-t-il réparation ? Comment explique-t-il une telle attaque ? Pourrait-il partager votre opinion, et ainsi la diffuser, vous gagner des partisans ? Je crois qu'hélas cette tâche vous incombe, et vous me semblez à même de la mener à bien. »

Enfin !

Mais j'ai fait une erreur en lui parlant de mon agression : comment lui répondre sans indiquer mon identité ? Dès qu'elle saura mon âge, je perdrai toute crédibilité à ses yeux… Et même sans cela, elle sera incapable de comprendre comment je détiens une partie des informations que je lui donne. Quel imbécile je fais…

.

¹ Il est très difficile, comme souvent avec Cornélia Greengrass avant qu'elle ne commence sa carrière, de deviner à quelles actions elle fait allusion. Il est possible qu'elle ait diffusé l'information auprès des cercles journalistiques des Ezra-Thornhope qui sont ses intimes. Cependant, les articles sur ce sujet ne seront pas publiés avant longtemps, faute de journal volontaire.

² En 1972, le groupe formé par Morgan Bulstrode, Hector et Carmine Nott, Rabastan, Rodolphus et Bellatrix Lestrange est au centre d'un scandale qui commence la carrière de Rita Skeeter : en achetant à un prix faramineux, la permission de chasser un vivet doré, espèce protégée et ancêtre du Vif d'Or.


10 avril

Évidemment, pour les vacances, nous avons été accablés de travail. La bonne nouvelle, c'est que Mulciber, Avery et Wilkes sont débordés par la préparation de leurs BUSE et qu'ils n'ont vraiment plus le temps de s'intéresser à moi. Je plains Rogue et Burke, qui subissent leur mauvaise humeur tous les jours. J'ai préféré rester à Poudlard : je n'ai aucune envie de voir ma mère, surtout après notre dernier échange, et Bella peut bien trouver un autre Mordred pour poser avec elle.

Victoria reste aussi. Je lui ai proposé de nous entraîner ensemble. Elle a failli refuser et ne semblait plus si certaine de vouloir faire partie de l'équipe. J'ai insisté : elle n'a aucune idée de ce que fait – ce que ne fait pas, plutôt – O'Farrell sur le terrain. Elle a l'impression que c'est trop d'efforts pour elle, qu'elle ne les mérite pas. J'ai dû insister pour lui affirmer que j'aime parler de Quidditch avec elle. Elle n'imagine pas à quel point cela me fait du bien d'oublier par moments l'avenir et de simplement se concentrer pour éviter un Cognard.


11 avril

« Madame,

Je n'ai pas de mots pour exprimer mon soulagement à l'idée d'avoir fait mes preuves. Il est des jours où mes propres soupçons me semblent pure paranoïa.

Mes informations ne sont pas toujours fiables ni solides, et je manque hélas de noms. D'où une certaine difficulté à prouver mes dires, et mon besoin d'alliés tels que vous et votre mari. J'ai la certitude qu'un langue-de-plomb fait passer des informations à V, mais j'ignore son identité. J'ose espérer que s'il est possible de démêler qui a incriminé Dawlish, ce réseau sera identifié, mais je n'en suis pas certain. Voilà ce que je peux vous dire avec certitude : les partisans de V fonctionnent en cellules, chacune avec des buts précis. Certaines sont chargées de faire le lien avec des donateurs généreux, d'autres de découvrir d'anciennes magies afin de conserver une avance sur les Aurors, et d'autres enfin sont là pour semer la terreur : aujourd'hui chez les Moldus, mais demain…

Je suis quasi assuré qu'Antonin Dolohov fait partie de ses proches, ainsi qu'Ebenezer Rosier et Claud Lestrange. Les familles Mulciber et Avery, ainsi que Wilkes et McNair, sont également dans ses proches, mais un monde existe parfois entre le partage d'idées, la fidélité aveugle et l'action contestataire, et j'ignore quels membres se rangent dans quelle catégorie. Je sais également V intéressé par les archives des familles Yaxley et Goshawk (héritage de la famille Edgecombe), ainsi que les réseaux internationaux des familles Burke, Black et Malefoy. J'ignore en revanche tout de ses relations précises avec ces familles, s'il a fait des ouvertures et comment elles sont accueillies à l'heure actuelle.

En ce qui concerne les fêtes de Carmine Dolohov, je tiens à vous assurer que « sulfureux » est en dessous de la réalité et qu'il y a largement de quoi dépasser l'affaire du Vivet Doré… Néanmoins, avant de déclencher l'incendie, il serait bon et souhaitable de l'isoler, afin d'éviter qu'il nous échappe et atteigne d'autres personnes. Si affronter V maintenant serait vain, il faut tenter de l'isoler, de proposer une voie qui remette la sienne en question

A ce jour, il gagne du pouvoir parce qu'il est perçu comme seul rempart contre l'appropriation par les Moldus et Nés-Moldus d'un pouvoir que les grandes familles se sentent seules le droit de posséder. J'attends de votre mari qu'il mette sa voix et son verbe au service d'une autre vision de l'avenir, qu'il entretienne le souvenir et la réalité d'une noblesse qui l'est par le cœur et l'esprit autant que par le sang. Je le crois capable de révéler la duplicité de ceux qui servent V, et d'en convaincre le Magenmagot.

Je suis douloureusement conscient qu'à ce jour, nous n'avons pas d'éléments suffisants et qu'il s'agit d'un travail de longue haleine. J'espère un coup de théâtre, mais je sais qu'ils se préparent, et de tous les sorciers d'Angleterre, vous êtes les mieux placés pour ce travail de sape, afin que le jour du spectacle, aucun acteur n'oublie ses lignes.

A propos du jeune Black enfin, je réfléchis aux bénéfices possibles. Nous ne sommes pas vraiment proches et j'ai pu confondre une rivalité adolescente avec une action de plus grande ampleur. »

J'espère qu'elle ne verra pas ma pirouette pour ce qu'elle est…


12 avril

L'imbécile ! J'ai envoyé la lettre hier, et mon pâté sur l'incendie n'a aucun sens. Parler de déclencher un feu, puis de l'isoler, sérieusement ! Le sens reste, certes, mais voilà une maladresse dont j'aurais dû me passer, parce qu'elle peut bien me croire sans me prendre au sérieux.

Et quelle idée de penser que « sulfureuse » dans la bouche de Greengrass signifie quelque chose à voir avec Voldemort ! Bah – cela lui donnera un indice de plus sur la gravité de ce qu'il se passe…


13 avril

Il me reste cinq jours pour hanter quand je peux la bibliothèque. J'ai obtenu de Slughorn l'accès à la réserve et Liam est rentré chez ses parents, ce qui va me permettre de rechercher quelques théories dont je n'ose lui parler tant elles sont spécifiques. J'ai demandé à Kreattur de m'apporter des livres de la maison… Corban me regarde faire avec curiosité, surtout que j'ai du lui demander de l'aide pour traduire un texte en runique. J'ai fini par lui proposer d'aller voler demain avec Victoria pour l'aider à s'entraîner.

Il a pris cela pour une marque de confiance !

Je suppose qu'il n'est pas aveugle, qu'il voit bien que je ne suis plus le même. L'imbécile. Je t'ai bien vu, pourtant, ce soir-là ! Tu avais servi notre maître et tu étais fier Le sang ████████ ████████ ████ ██████████ ███████ ███████████ █████████ Et si tu le savais dès maintenant, n'en serais-tu pas fier ?


15 avril

Ah, Liam et les questions ! Il m'en a envoyé quelques unes par hiboux, et j'ai eu le plus grand mal à lui répondre sans être trop spécifique à propos de mon retour dans le temps…


17 avril

Pour le moment, il semble que mon sort correspond exactement à ce que je voulais faire : la seule chose qui ait voyagé dans le temps sont mes souvenirs… Mais quelle est l'influence de l'esprit sur la matière ? Il y a des sorts capables de convaincre une personne que son cœur ne bat plus… Est-ce que la même conviction sera à l'œuvre ? Est-ce que je suis condamné à mourir le jour de ma première mort ?


18 avril

Ah ! J'aimerais un jour cesser de me réveiller en pleine nuit persuadé que je suis de nouveau dans mon corps de 19 ans. Je n'y suis pas – et quand j'y serai, je ne serai plus dans la même situation…

Mais non.


19 avril

Ah, mon frère, si tu savais

Sirius a inauguré son retour à Poudlard en volant dans les plumes d'Avery, Mulciber et Wilkes. A croire qu'il a médité ça pendant toutes les vacances…

Enfin, j'admets sans honte une étincelle de plaisir à les avoir vu rentrer à Poudlard trempés jusqu'aux os… Liam m'a raconté plus tard qu'il avait lancé d'autres sorts moins beaux à voir – mais ce sera toujours moins pire que ce qu'ils feront.


20 avril

Premier entraînement après la rentrée : un vrai massacre. Les belles promesses d'O'Farrell de s'entraîner durant les vacances n'ont servi à rien, qu'il les ait tenues ou pas…

J'avais demandé à Victoria de venir nous regarder, en affirmant que cela l'aiderait à savoir quoi faire l'année prochaine, et avec la certitude qu'il me fallait continuer d'insister auprès de Patel. Forbes était sur les nerfs sans qu'on sache vraiment pourquoi, et elle s'est disputée pour la première fois avec Patel en demandant à ce que Victoria nous rejoigne… et a fini par l'ordonner. Patel était tellement surpris qu'il s'est arrêté et que tout le monde lui a obéi, même O'Farrell. Victoria n'était pas très à l'aise, mais avec une Forbes en colère en face, elle a été obligée de ne se concentrer que sur les Cognards et rien d'autre – c'est là où elle est la meilleure.

Patel a capitulé : Victoria est dans l'équipe, avec ordre de s'entraîner avec nous. L'idée de Patel pour reprendre la main, c'est de garder O'Farrell pour qu'il soit prêt à remplacer Forbes l'année prochaine. Ah ! Comme si on allait avoir dans l'équipe quelqu'un de son acabit après son départ…


21 avril

J'aurais dû profiter des vacances pour commander de nouvelles robes avec un col plus large. J'étouffe depuis février.


24 avril

Cinq fois ! Cinq fois en une seule journée, on m'a arrêté pour savoir si je sortais avec Victoria. Elle ne sait plus où se mettre, surtout que Fawley semble ne pas la croire quand elle le nie. Je ne sais pas qui le premier a eu cette idée, mais j'ai bien envie de l'étrangler.

Et au milieu de tout cela, Corban m'en veut. J'ai beau être soulagé de ne plus l'avoir constamment à mes côtés, cela m'irrite que cela se fasse aussi brutalement et sur le sujet de ses histoires de cœur. S'il était aussi accroché à Victoria, il n'avait qu'à aller la voir ! Il avait plein de chances pendant ces vacances !


25 avril

Mon frère ! Mon frère est venu, à moitié rigolard, à moitié fier, me féliciter d'avoir réussi à séduire Victoria ! J'ai failli lui faire avaler son sac de cours. Son espèce de solidarité d'homme m'irrite et sur le moment, je n'ai pas su comment le lui dire, à part affirmer que non, c'est une rumeur et que j'aimerais qu'on me fiche la paix avec ça.

Il a presque eu l'air déçu, lui qui n'a jamais eu d'intérêt pour personne !


27 avril

Elena est venue me prévenir que Victoria s'était disputée avec Fawley. J'ai pensé que c'était pour la même chose, mais non : Victoria est venue me trouver avant l'entraînement et Fawley se sent mise de côté depuis qu'elle a rejoint l'équipe. Je prends ça pour de la jalousie, mais Victoria semble croire que c'est plus grave, même si elle ne veut pas m'en dire plus, seulement que son amie est fragile, qu'elle a besoin d'elle…

La seule chose qu'elle a bien voulu entendre, c'est qu'il restait deux mois avant la fin de l'année, et qu'elle pouvait bien essayer et ne pas se représenter l'année prochaine. Patel aura des envies de meurtre à mon encontre, mais enfin…


28 avril

Abbott a toujours un point sur la question de savoir comment se défendre face aux imbéciles… Avec les rumeurs, le souvenir de mon agression s'éloigne de manière presque tangible. Insister me ferait passer pour un pleurnichard, mais laisser le temps passer serait encore pire.

Alors quoi ? Me positionner en sauveur ? Laisser les gens penser que je le fais parce que je brigue le poste de préfet ?