Actions

Work Header

Good Cop Bad Cop

Chapter Text

Kenneth Hahn State Recreation Park, Los Angeles, Californie.

Mardi le 7 juillet 2020, 9h24 a.m.

 

- Est-ce que je peux faire de la balançoire maman ?

Kitty Welsh sourit à cette demande à la fois polie et enjouée. Elle baissa lentement les yeux vers cette petite tête blonde qui la regardait avec de grands yeux écarquillés et brillants d’espoir. Une once d’amour et d’affection se mit à envahir la jeune maman qui ne pouvait pas s’empêcher de craquer devant cette adorable bouille.

- As-tu besoin de mon aide pour te pousser ? demanda-t-elle en haussant légèrement les sourcils.

- Est-ce que ça veut dire oui ? rétorqua la petite voix.

Kitty hocha lentement la tête en guise de réponse. Sa main fut aussitôt libérée de l’empreinte chaude qu’avait laissée l’enfant au creux de sa paume. Les cheveux au vent, le gamin courait déjà dans la direction des balançoires convoitées et la maman accéléra le pas, alarmée par cette prise d’action rapide.

- Kevin ! Ne pars pas aussi vite !

- Je n’ai pas besoin de ton aide maman, je suis assez grand !

La tête blonde s’était légèrement retournée en adressant un sourire à sa mère avant de poursuivre sa course. Kitty s’arrêta net au beau milieu du terrain de jeu déjà bien occupé en dépit de l’heure matinale. Il fallait dire que c’était le moment idéal pour amener les enfants au parc. La journée s’annonçait chaude et même si ce début d’avant-midi était particulièrement humide, la température était encore supportable.

En dépit des autres enfants qui couraient et criaient autour d’elle, Kitty ne perdit pas de vue son garçon. Elle vit Kevin atteindre l’endroit des escarpolettes avant de s’installer sur l’une d’entre elles. Elle rigola un peu lorsqu’elle vit son petit corps se torde de l’avant vers l’arrière dans l’espoir de pouvoir atteindre une hauteur respectable. Elle fit un pas dans sa direction afin de lui prêter assistance, mais elle se fit interpeller par une voix qu’elle reconnût aussitôt.

- Kitty !

Elle aperçut Renee LeMaire assise sur un banc tout juste à côté de la zone de jeux et elle la salua aussitôt. Son amie fit signe de la rejoindre et Kitty hésita. Elle jeta un nouveau coup d’œil vers Kevin qui semblait déjà faire des progrès malgré sa méthode exagérée. Il avait eu raison : il était assez grand pour se débrouiller sans sa mère. Sur cette dernière pensée, elle se dirigea vers Renee qui lui offrit un sourire amical et un accueil chaleureux. Elles ne se connaissaient pas beaucoup, mais Kitty l’appréciait bien. Elles s’étaient rencontrées pour la première fois dans ce même parc un an plus tôt. Depuis, les deux femmes échangeaient régulièrement quelques phrases sur leurs enfants respectifs et elles se donnaient parfois des conseils de maman à maman.

Ce jour-là, la conversation tournait autour du sujet habituel et même si Kitty était grandement intéressée par ce que Renee disait, elle gardait un œil constant sur Kevin tandis que les minutes s’écoulaient. Il était désormais sur sa lancée et il semblait bien s’amuser. Tout allait bien. Kitty reporta alors son attention vers son interlocutrice qui racontait la grande fièvre qu’avait subit son plus jeune la semaine d’avant tout en lui décrivant à quel point elle avait été inquiète. Une once de sympathie prit Kitty d’assaut, comprenant très bien les émotions qu’avait dû traverser Renee. Elle déposa doucement sa main contre celle de son amie avec un sourire rassurant. La seconde d’ensuite, Kitty regarda une nouvelle fois en direction des escarpolettes et ses sourcils se froncèrent aussitôt.

Kevin n’était plus sur sa balançoire.

La femme se leva d’un bond et elle regarda un peu partout afin de voir si elle n’apercevrait pas son petit garçon. Quelques instants lui suffirent pour comprendre qu’il ne se trouvait plus sur le terrain de jeu.

- Kitty ? appela Renee qui était toujours assise sur le banc.

- Kevin ?! cria Kitty sans même prêter attention à son amie.

Elle s’avança rapidement parmi la foule d’enfants qui continuaient de s’amuser comme de petits fous. Kevin avait parfois l’habitude de passer d’un jeu à l’autre sans faire signe à sa mère et Kitty se disait qu’il était probablement près des toboggans. Sauf qu’il n’y était pas. Il n’était pas non plus dans le carré de sable qui était un autre de ses endroits préférés. Il ne se trouvait pas non plus près de l’énorme module qui jouissait d’une grande popularité auprès des enfants.

- Kevin ?!

Sa voix était devenue plus aiguë tandis que son cœur s’affolait déjà de panique. Ses yeux étaient constamment attirés vers de petites têtes blondes, mais aucune n’appartenait à Kevin.

Il n’était nulle part.

- Kevin ?! Kevin !

Un homme qui tondait la pelouse à quelques mètres d’elle arrêta son engin avant de s’approcher lentement.

- Madame...?

- Avez-vous vu mon fils ?! Environ de cette taille, cheveux blonds, il porte un t-shirt blanc, il répond au nom de Kevin…

Ses informations étaient précipitées et pêle-mêle tandis qu’elle tournait vivement sur elle-même comme si elle souhaitait pouvoir couvrir tous les environs de son regard.

Puis elle le vit.

Elle vit son Kevin tenir la main d’un homme inconnu tandis qu’il le conduisait vers une fourgonnette noire stationnée en bordure de route.

- KEVIN !

Son cri lui avait fait mal à la gorge, mais Kitty ne s’en souciait guère : elle se mit à courir vers eux en faisant de grands gestes à l’aide de ses bras. Kevin ne se retourna pas à cet appel désespéré comme s’il ne l’avait pas entendu. Cela n’empêchait pas Kitty de persévérer. L’adrénaline guidait ses pas, mais elle n’allait pas assez vite : ils montaient déjà à bord du véhicule.

- ARRÊTER CET HOMME ! IL A MON ENFANT ! KEVIN !

Son cœur battait à une vitesse folle tandis que les pires scénarios jouaient déjà dans son esprit. Elle avait l’impression d’être si loin et si près à la fois.

- ARRÊTER CET HOMME !

La Terre s’était arrêtée de tourner.

Kevin et l’homme étaient désormais à bord et la camionnette se mettait déjà en marche.

Un autre homme qui plantait des fleurs non loin de là capta l’attention de Kitty.

- ARRÊTEZ CET HOMME IL A MON ENFANT ! lui cria-t-elle dans l’espoir qu’il intervienne.

Elle pointa le véhicule foncé dont les pneus crissaient sur la chaussée après un départ forcé.

L’homme se mit aussitôt en action, abandonnant complètement sa tâche. Il courut en direction d’un second véhicule appartenant à la ville de Los Angeles avant de partir aux trousses de la camionnette.

Kitty atteignit finalement l’endroit où était stationnée la voiture noire quelques secondes plus tôt, complètement essoufflée. Elle ne voyait déjà plus le deuxième véhicule tant il était parti vite.

Le premier homme qui lui avait parlé la rejoignit rapidement.

- J’appelle la police, fit-il en s’emparant de son téléphone cellulaire.

Des larmes d’inquiétudes et d’impuissances tombèrent sur les joues de la femme.

Le monde de Kitty Welsh venait de s’effondrer.