Actions

Work Header

Sacrifice

Chapter Text

Sacrifice


Obi-Wan se sentait nauséeux, Anakin était au sol, en danger, un bras perdu, c'était de sa faute, et Obi-Wan le savait, mais il savait aussi qu'il aurait dû être plus fort pour pouvoir protéger son Padawan. Il voyait le regard de haine au-dessus de lui, celui du maître de son maître. Obi-Wan déglutit alors que Dooku saisissait son sabre laser l'allumait. Il avait peur pour Anakin, même s'il ne pouvait pas en étant un Jedi. Dooku menaça le Skywalker, mais le chevalier Jedi, malgré sa nausée, s'écria pour protéger son apprenti.


''Ne le touche pas ! Si tu veux tuer quelqu'un, tue-moi !'' Obi-Wan s'exclama, essayant de se relever en dépit de sa jambe

''Je n'ai pas à te tuer, tu es faible.'' Dooku répondit froidement

''S'il te plaît... Fais ce que tu veux de moi...'' Obi-Wan murmura faiblement, donnant son sabre à Anakin et s'agenouillant devant l'ancien maître de Qui-Gon

''Tu ferais tout pour protéger ce gamin ?''

''Absolument tout... Il est comme mon frère...''

''Alors je te prends avec moi, n'attend rien de bon pour toi, Kenobi.''

''Bien...''


Dooku repartit vers son vaisseau, Obi-Wan regarda une dernière fois son apprenti au sol, qui gémissait faiblement à son maître de ne pas faire ça. ''Maître... Non... Restez... Obi... Wan...'' Obi-Wan mordit sa lèvre inférieure et se retourna vers le Sith. Il avait choisi de protéger son Padawan et il le ferait. Il monta sur le vaisseau de Dooku, sans se retourner, des larmes se formaient au coin de ses yeux, alors que le Sith lui mettait un collier inhibiteur de Force et des menottes.


________


Quand Yoda et les autres Jedi arrivèrent, ils trouvèrent Anakin évanoui sur le sol, un bras en moins et le sabre laser d'Obi-Wan serré fermement contre sa poitrine, plus aucune trace du Jedi ou du Sith. Anakin fut placé sous surveillance le temps qu'il soit soigné, alors que Yoda et Mace Windu s'étaient éloignés pour parler.


''Jedi Obi-Wan disparu encore est. Jeune Skywalker toujours endormi est.'' Yoda commença en fixant Coruscant

''La sénatrice Amidala souhaite être avec Skywalker, le chancelier Palatine ne s'est pas montré.'' Mace continua

''Trouver Dooku rapidement nous devons, avant qu'Obi-Wan à jamais disparu soit.''

''Je pense que Skywalker est la clé. Son lien avec Obi-Wan peut nous guider jusqu'à Dooku.''

''Espérer ça nous devons.''


________


''Obi-Wan !!!'' Anakin se réveilla en sursaut, sortant déjà du lit d'hôpital dans lequel il se trouvait

''Ani !'' Padmé sauta au cou du Padawan pour essayer de le calmer

''Où est Obi-Wan ?!'' Anakin hurla en posant ses mains sur les épaules de la sénatrice

''Ani...''

''Où est-il ?! Padmé, répond-moi !''

''Il est avec Dooku.'' Mace lui répondit en rentrant dans la pièce

''Il faut le retrouver !'' Anakin s'écria en saisissant des vêtements

''Calme-toi Skywalker.'' Mace déclara calmement

''Ton lien avec Obi-Wan puissant être, compter là-dessus nous faisons.'' Yoda fit à son tour irruption

''Je... Je n'y arrive pas...'' Anakin essaya de contacter son maître mais échoua

''Dooku intelligent est. Lui a coupé le lien entre Maître et Padawan.''

''Comment allons-nous retrouver Obi-Wan ?!'' Anakin s'exclama en lâchant Padmé

''Très bonne question cela est.''


_________


Obi-Wan grimaça. Il avait passé trois jours et nuits dans la cale du vaisseau menotté à un tuyau, les yeux bandés et son lien avec Anakin rompu, aucun accès à la Force à cause du collier autour de son cou. Dooku n'était jamais venu, et il n'avait rien bu ni mangé, il commençait à en ressentir les manques alors que son corps tremblait pour un rien. En plus de détester piloter, il détestait être dans un vaisseau, il avait toujours cette envie de vomir avec lui et ce sentiment de solitude. Il entendit le bruit d'un sabre laser et sentit ses bras retourner le long de son corps. Ses yeux revirent la lumière, le bandeau était retiré, et il vit Dooku devant lui, froid comme jamais. Le Sith sortit de la cale et Obi-Wan comprit qu'il devait le suivre. Une fois dehors, il vit la base de l'ancien Jedi et réalisa qu'il allait être difficile de s'échapper.


À suivre