Actions

Work Header

Le conte de la Griffe Noire

Chapter Text

Tout allait beaucoup trop vite. Juliette avait failli tuer Monroe, Adalind allait bientôt accoucher, le Capitaine avait été possédé par Jack, et maintenant Trubel réapparaissait, seulement pour lui dire que sa maison était attaquée. Nick en avait la tête qui tournait, et malgré le regard de la jeune femme fixé sur lui, il ne savait pas quoi dire, pas quoi faire. Hank lui jeta un rapide regard avant d’intercepter celui de Rosalee, débordant d’inquiétude. L’afro-américain attrapa sa veste.
“Nick, je viens avec toi et Trubel pour voir ce qui ce passe chez toi. Rosalee, est-ce que-”
“Votre Capitaine devrait rester ici, au cas où.”
Renard retint une grimace en s’asseyant sur le banc de l’arrière-boutique, ses mouvements raides et empruntés.
“Je ne vais nul part.”
Nick prit sa veste à son tour, prenant le temps d’échanger le chargeur de balles en caoutchouc vide contre un plein de balles réelles. Hank suivi son exemple et les deux hommes s’éloignèrent à la suite de Trubel, qui était déjà à mi-chemin de la porte de la boutique, visiblement motivée par l’adrénaline. Wu se dandina d’un pied sur l’autre, mal à l’aise dans son uniforme.
“Vous penserez que ce serait mieux si…”
“Va avec Nick et Hank.” Renard semblait vaguement agacé à présent. Le sergent ne se le fit pas dire deux fois et fila à la suite des deux détectives, laissant les trois wesen se regarder en chien de faïence. Rosalee cligna un instant des yeux avant de brusquement se mettre en mouvement, demandant à Monroe de faire bouillir de l’eau. Ça ne devrait pas être trop difficile de concocter une tisane qui calmerait un peu la douleur de s’être fait tirer dessus…

Quand ils arrivèrent chez Nick, l’endroit grouillaient de hundjägers, Kenneth à leur tête. Juliette était devant la porte de la maison, et juste derrière elle… Kelly. Le grimm vira au blanc, et Hank se félicita d’avoir pris le volant. Il eut à peine le temps de se garer avant que Nick ne saute hors de la voiture, dégainant son arme et visant le royal, tirant sans réfléchir. Sa mère et sa fiancée disparurent à l’intérieur de la maison, suivie par Kenneth et une partie des agents du Verrat, tandis que le reste d’entre eux se dirigeait vers lui, tout crocs dehors. Trubel était déjà à ses côtés, la machette au clair. Wu appela sur sa radio des renforts avant de sortir son arme à son tour, juste à temps pour abattre un membre verrat qui se jetait sur lui. Hank se précipita dans la mêlée et les minutes suivantes dégénérèrent dans le chaos du combat tandis qu’ils tentaient de se frayer un chemin vers la maison. Ils entendirent un hurlement de très jeune enfant dans la maison, et une silhouette s’échappant par la porte de derrière. Alors que Nick réussissait enfin à s’extraire de la mêlée, une nuée de voitures noires se gara devant chez lui, déversant des agents semblable à des forces d’interventions de choc dans la maison. L’un d’entre deux pivota sur place et tira dans sa direction, le fauchant dans son élan. Il s’écroula au sol, cherchant frénétiquement la blessure des mains. Il retira de son abdomen une fléchette métallique et la fixa sans comprendre avant d’être assommé par l’anesthésique. La dernière chose qu’il entendit fut le cri de Trubel.