Actions

Work Header

Entre les gouttes

Work Text:

Le temps qui suit immédiatement la fin des examens est toujours plus ou moins chaotique. La période de stress achevée, les étudiants se dispersent complètement. Dans tous les sens du terme.

Après quelques recherches, Ginny retrouve Luna dans un coin du parc, pas loin des serres. Un endroit à l’écart, tranquille, où elle peut rêver à son aise.

« Luna ? qu’est-ce que tu fais ici ?
- J’admire les nuages. Regarde, celui-ci ressemble à un Kneazle de Sibérie.
- Luna, il pleut.
- Oui, mais c’est seulement dehors.
- Luna, nous sommes dehors. À l’extérieur. Et il pleut.
- Tu dis ça comme si c’était un problème ?
- Mais tu vas être trempée si tu restes là !
- Ginevra Weasley.
- Oui ? »

Luna s’adresse à elle d’un ton beaucoup trop sérieux, comme un professeur répétant pour l’énième fois la même explication à un élève dur du ciboulot.
« C’est dehors qu’il pleut. Peu importe, qu’à l’extérieur la pluie tombe, si dedans il fait soleil. Si dans ton cœur il fait beau, alors tout va bien. »

Ginny essaie de comprendre comment tout ça peut bien marcher, pèse rationnellement le pour et le contre de ce point de vue. Mais les idées de Loony Lovegood ne sont pas rationnelles, on ne peut les appréhender ainsi. D’un côté il y a la perspective de la Pimentine, de l’autre le ciel gris dans lequel elle se demande comment Luna peut y voir des formes, quelles qu’elles soient.
Quelque chose en elle hésite, remarque qu’on est en juin, que l’année scolaire tire à sa fin, que malgré la pluie qui douche leur coin d’Écosse il ne fait pas froid, d’ailleurs il n’y a pas de vent et il ne pleut pas bien fort après tout.

Et puis elle se rappelle qu’elle cherchait Luna parce que justement ces derniers temps il fait tout gris dans son cœur, ça ne va pas fort avec son copain. Et qu’elle était heureuse de la trouver là, son amie loufoque, parce qu’à ses côtés il fait toujours beau, parce qu’elle lui rallume toujours un drôle de petit soleil dans la tête même quand il pleut.
Elle jette un dernier regard à ce ciel gris au-dessus de Luna.

Et finalement elle reste et s’assied à ses côtés.